Les titres-restaurant enfin acceptés par les distributeurs automatiques
0

Les titres-restaurant enfin acceptés par les distributeurs automatiques

11 Septembre 2013 - 1986 vue(s)

Le combat aura duré près de 10 ans pour le monde de la DA. La Chambre syndicale de la distribution automatique (NAVSA) a annoncé la signature d’un accord avec la Commission Nationale des Titres-Restaurant (CNTR) afin que ces derniers soient désormais acceptés par les distributeurs. Signée le 16 juillet dernier mais entrant en vigueur dès ce mois de septembre, cette charte concerne exclusivement les automates situés dans les locaux professionnels (soit potentiellement 530 000 machines et 80% du parc). Exit donc pour le moment les distributeurs implantés dans les lieux publics.

Pour les offres snacking

Les 2 organismes signataires de l’accord précisent que seules les préparations alimentaires directement consommables ou éventuellement « à réchauffer ou à décongeler » pourront faire l’objet d’un règlement en titres-restaurant et « les sociétés exploitantes devront chaque année soumettre la liste mise à jour des articles éligibles aux titres restaurants » à la CNTR qui sera libre de leur validation.

Pour encadrer l’utilisation des titres en machine, la charte prévoit un certain nombre de restriction d’utilisation comme la limitation à un titre restaurant accepté par repas sur les « jours travaillés » (ce qui n’exclut pas le choix de plusieurs articles par ticket) et une utilisation circonscrite aux distributeurs de la propre entreprise du salarié. A noter qu’à ce jour, seuls les titres papier pourront être utilisés et les machines équipées pour ce moyen de paiement et que les entreprises exploitantes sont dès à présenter invitée à demander, ne rendront pas la monnaie.

Un marché de plus de 5 milliards d'euros

C’est en tout cas une belle victoire pour les sociétés de distribution automatique qui – avec un marché des titres restaurant dépassant les 5 milliards d’euros - pourront bénéficier d’un levier important pour relancer la consommation en machine et se battre à armes égales sur le marché de la restauration rapide avec d’autres circuits où les titres étaient déjà tolérés (GMS, boulangeries…). L’instauration du programme de la NAVSA « FeelGood. De la variété dans vos distributeurs » poussant à l’instauration de nouvelles offres alimentaires plus équilibrées dans certains distributeurs automatiques aura constitué un pas décisif pour trouver un terrain d’entente avec la CNTR.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique