Le Pain Quotidien teste le fast-food végétalien
Tendances 0

Le Pain Quotidien teste le fast-food végétalien

25 Août 2015 - 2495 vue(s)
La chaîne de restauration Le Pain Quotidien va ouvrir un laboratoire "live" à Gand (Belgique) dès le 4 septembre où seuls des mets végétariens et végétaliens bio seront proposés. L'objectif est ici de faire des expérimentations afin de rester à la pointe de l'alimentation bio. Son nom: "Le Botaniste".

Lecho.be Alain Coumont, le fondateur et directeur créatif de la chaîne de boulangerie et espaces de restauration Le Pain Quotidien, teste une nouvelle idée de restauration rapide qui aura, entre autres caractéristiques, de ne proposer que des mets végétariens et végétaliens (sans aucun composant d’origine animale: lait, œufs, fromage…). Les ingrédients seront biologiques et produits localement. La formule sera déclinée sous la marque "Le Botaniste".

Le public pourra découvrir cette nouvelle offre à partir du 4 septembre dans un nouvel emplacement à l’enseigne du Botaniste au centre de Gand. Pour le développer, PQ Licensing, le holding de tête du groupe Pain Quotidien, et Veggietable, un nouveau holding créé par Alain Coumont et un chef associé, Olivier Verellen, ont fondé une joint-venture appelée PQLB. 

"Il ne s’agit pas à proprement parler d’un nouveau concept de restaurants, précise Vincent Herbert, le CEO du groupe, mais d’un laboratoire de développement où nous allons tester de nouvelles idées."

Une idée à exporter ?

Le premier objectif est de faire des expérimentations, aussi bien en matière de plats que dans la façon de les servir, et d’observer les réactions des consommateurs.

"Nous avons choisi Gand parce que c’est une ville progressiste, ouverte d’esprit, dynamique et à l’affût des nouvelles tendances alimentaires", poursuit le CEO. Si les résultats s’avèrent positifs, les "best of" (les meilleurs plats) du Botaniste pourraient déboucher ensuite dans les 240 restaurants Pain Quotidien répartis dans 17 pays.

Et si le succès du Botaniste est réellement interpellant? "En ce cas, rien ne nous empêchera d’ouvrir d’autres Botanistes dans d’autres villes et dans d’autres pays", convient Vincent Herbert. On pourrait donc assister... lire la suite sur Lecho.be

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (1)
Gravatar
Par La boite a gateau le 31/08/2015 à 09:51
Je pense qu'ils n'auront pas de problème à trouver une clientèle. Il y a de plus en plus de demande provenant de cette cible de client.
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique