Bienvenue !

Accédez ici à tous les outils que SNACKING.FR met à votre disposition pour gérer votre abonnement

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous dés maintenant et bénéficiez d'une offre spécial d'abonnement au magazine FRANCE SNACKING

 

Accés abonnés
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Je m'inscris Newsletter snacking.fr
Pour recevoir toute l'actualité du snacking
Accueil > Actualités du Snacking > Le sucré, un vrai levier de chiffre d'affaires pour la restauration
Snacking.fr, Le sucré, un vrai levier de chiffre d
PROFESSION
11 Février 2016 - 2553 vue(s)

Le sucré, un vrai levier de chiffre d'affaires pour la restauration

Saviez-vous que la structure de repas plat-dessert est 3 fois plus importante en France que la moyenne européenne. C’est l’un des constats avancés par le tout dernier cahier 360° édité par Gira Conseil sur le thème « Desserts & Produits sucrés en Restauration ». Avec 6,3 prises alimentaires journalières dans l’Hexagone contre 12,4 aux Etats-Unis, la multiplication des prises quotidiennes est 3 fois plus sucrée dans notre pays. Si le chocolat tient la corde, les consommateurs restent tiraillés entre gourmandise et raison.

En 2015, selon un article du magazine Arts & Gastronomie, les desserts préférés des Français étaient la mousse au chocolat, le fondant au chocolat, le tiramisu, la tarte au citron meringuée et les crêpes. Gira Conseil souligne une montée en gamme des desserts et attire l’attention sur la construction de l’offre sucrée qui doit tenir compte des différents services et des moments de consommation tout comme de la présentation des desserts. Le cabinet spécialisé évoque la créativité de la France avec la naissance de concepts monoproduits en énumérant successivement Pierre Hermé avec ses macarons à Cyril Lignac en passant par Christophe Michalak avec ses choux, Christophe Adam avec ses éclairs, les madeleines d'Akrame Benallal les brioches de  Guy Savoy  ou les pâtisseries de Philippe Conticcini,  la pâtisserie monte en gamme.

Et Bernard Boutboul, de préciser : « Contrairement aux idées reçues, les Français consomment du plaisir  avant tout. Sur place, en ventre à emporter, en livraison, au bureau à la maison ou dans les transports, le sucré prend de plus en plus de place dans notre consommation quotidienne contrairement aux anglo-saxons plus portés sur le salé. Les restaurateurs doivent travailler, développer et innover leur gamme sucrée »,


Commentaires (0)
PROFESSION
1 Décembre 2016
La promo érigée en stratégie d'achats
La quête de bons plans est devenue, en l'espace de 10 ans, partie intégrante des pratiques d'achats des restaurateurs selon une étude récemment présentée par le cabinet Food Service Vision. ...
lire la suite
PROFESSION
28 Novembre 2016
Le bio, un moteur de croissance
Les entreprises agroalimentaires spécialistes du bio connaissent une croissance toujours soutenue, boostées par un véritable attrait du consommateur Français ...
lire la suite
PROFESSION
23 Novembre 2016
La restauration en plein boom à Bordeaux
Avec 1 restaurant, pour 285 habitants, installé dans la capitale girondine, Bordeaux se classerait au premier rang des villes françaises. L’offre de restauration rapide aurait notamment explosé cette dernière décennie. ...
lire la suite