Bienvenue !

Accédez ici à tous les outils que SNACKING.FR met à votre disposition pour gérer votre abonnement

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous dés maintenant et bénéficiez d'une offre spécial d'abonnement au magazine FRANCE SNACKING

 

Accés abonnés
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Je m'inscris Newsletter snacking.fr
Pour recevoir toute l'actualité du snacking
Accueil > Actualités du Snacking > 6 tendances en restauration épinglées sur Pinterest pour booster son concept
Snacking.fr, 6 tendances en restauration épinglées sur Pinterest pour booster son concept
DECRYPTAGE
11 Mars 2016 - 6031 vue(s)

6 tendances en restauration épinglées sur Pinterest pour booster son concept


Pourquoi s’intéresser à Pinterest en restauration ? Parce que cette application sociale est la plus gastronome des plateformes et que sa communauté est aussi la plus active. Pinterest pourrait être perçu comme un poids plume dans le classement des réseaux sociaux mais sa croissance de 25 % chaque année en fait un réel allié pour s’imprégner des courants porteurs en restauration. Car l’intérêt est bien là, avec 56 % des requêtes effectuées autour de la gastronomie et ses 2.7 millions d’utilisateurs actifs en France en 2016, on y trouve tout ce que la communauté fait de mieux en termes d’alimentation. De quoi largement s’inspirer : ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui font part de leurs envies du moment ! Ce qui donne à Pinterest toute sa valeur !

Dans les exemples que nous vous proposons, certaines organisations ne s’y sont pas trompées et c’est autour d’une écoute et d’une analyse actives de cette application sociale qu’elles ont pu tirer profit des enseignements et des passions des consomm’acteurs d’aujourd’hui.

Afin de vous garantir un résultat le plus fiable, nous avons sélectionnés pour vous 6 grandes tendances socio-digitales regroupées en fonction des centres d’intérêt des socionautes :

 

# NOWSTALGIE

Plus de 480 K d’abonnés

Après des décennies de mondialisation et de monoculture du goût et des saveurs, on ne déroge pas à la règle de remettre à l’honneur notre culture gastronomique unique ; un mouvement mondial désormais encouragé par la localisation numérique et les bitcoins. Il nous semble primordial de retrouver, aujourd’hui, les marqueurs identitaires culturels qui nous caractérisent à condition de l’inscrire au cœur de la modernité et de la créativité. Dans cette tendance, on y trouve les produits qui font notre histoire depuis plus de 4 000 ans, le pain fait figure de proue en la matière, si bien que les artisans boulangers connaissent la meilleure croissance du secteur. Les boulettes et bouillons, la friture, le croque-monsieur, les viennoiseries salées ou encore la charcuterie artisanale, les fromages mais aussi les pommes de terre, le pain perdu… Sont autant de produits plébiscités par les socionautes si bien que les recettes s’échangent plus de 4 000 à 10 000 fois sur la plateforme afin de mieux les sublimer.

L’exemple : le croque-monsieur

C’est ainsi que le croque-monsieur est arrivé en tête, en France, des recettes les plus partagées sur Pinterest en 2015. On le croyait oublié depuis des années, mal traité à bien des égards, il retrouve ses lettres de noblesse et sa recette originale a bien changé même si le fromage coulant reste l’allié fondamental du « grilled cheese ». Il est important de noter sa présentation, verticale, ses tranches de pain superposées avec sa garniture « open face » lors de sa mise en œuvre afin de le rendre encore plus appétant. Ses garnitures fraîches et inattendues (avocat, champignons, légumes verts, volaille, poisson, pastrami...) font de ce plat gourmet-gourmand un must-eat du snacking totalement réinventé.

A notre avis 

On aurait tendance à se dire que l’on fait du neuf avec du vieux…, on recherche surtout à sublimer le caractère spécifique de notre terroir en mariant des produits qui font résonnance à notre histoire avec ceux désormais intégrés à notre expérience culinaire débridée. Saupoudrer à la dernière minute son steak fermier de sel au wazabi, voir de copeaux de truffe, remettre à l’honneur la traditionnelle tarte aux pommes en misant sur sa présentation, créer une recette autour d’un pain spécifiquement conçu autour de ses arômes… sont autant de manières de réinterpréter ces mets à la tradition séculaire et d’unir le présent et le passé. Des tendances installées au sein de concepts encore novateurs, comme les Bols de Jean Imbert et Eric Kayser à l’inspiration médiévale, ou la Maison du Croque-Monsieur… où les cuisiniers nomment leurs produits comme des personnes d’une autre époque.

 

# GASPITHERAPY

Plus de 279 K d’abonnés

30 %, c’est la part des déchets liés à la production alimentaire selon les études et les spécialistes du secteur. Des produits achetés, non consommés mais aussi des dates de péremption dépassées, ont vu éclore une véritable prise de conscience collective. Les astuces, les tutoriels, sont légion sur Pinterest afin d’éduquer, partager les bonnes pratiques, participer à la rééducation alimentaire des enfants et éviter de gaspiller à l’heure de l’hyper-choix. La motivation principale de nos concitoyens est de réaliser des économies substantielles. Ce qui est bon pour la planète l’est d’autant pour moi. Une conscience tardive qui a vu les échanges monter en flèche depuis 2014 sur la plus DIY (Do It Yourself) des plateformes sociales.

 

L’exemple : Intermarché, la campagne des fruits et légumes moches

C’est en constatant que le gaspillage alimentaire est clairement montré du doigt sur les réseaux sociaux que Mathieu Delcourt, responsable de la publicité chez Intermarché, le producteur commerçant, a eu l’idée de la campagne afin de valoriser les fruits et légumes jugés non conformes aux standards de la commercialisation en GMS. Cette opération, débutée en 2014, a automatiquement trouvé son écho auprès des utilisateurs qui ont pu acheter ces produits à un tarif réduit de 30 %. A la grande surprise de l’enseigne, tous les produits furent vendus en un temps record. Ce simple dispositif a permis d’augmenter les ventes d’Intermarché de 24 %. Mais pas seulement, le capital sympathie de la marque s’en est retrouvé largement amélioré. Aujourd’hui, on déguste des jus de fruits fraîchement pressés issus de fruits moches et on trouve, également, des biscuits cassés, proposés à prix cassés.

A notre avis  

Le gaspillage alimentaire est un sujet qui préoccupe et motive les français, mais aussi les institutions, les concessionnaires et tous vos partenaires en fonction de votre implantation.

Avoir une démarche responsable auprès de ses consommac’teurs est un moyen de pouvoir montrer son engagement citoyen et de pouvoir augmenter ses parts de marché à périmètre égal face ses concurrents. Tout le problème réside dans la valorisation de vos engagements et de savoir adapter le bon message au bon moment en fonction de son cœur de cible. La Tablée des Chefs vient d’être consacrée lauréate du prix « la France s’engage » initié par la Présidence de la République en décembre 2015. La jeune pousse OptiMiam, élue Snacking d’Or 2015, se déploie dans les 6 plus grandes agglomérations françaises avant de partir à l’assaut du gâchis alimentaire dans les capitales européennes. Elle vient tout juste d’obtenir une levée de fonds de 500 000 euros en janvier 2016 afin d’y parvenir…

 

# MIXOLOGIE

Plus de 2.7 M d’abonnés

Les fameux millenials, les 18/34 ans, n’ont jamais autant voyagé et ont d’ores et déjà visité des contrées bien plus lointaines que les baby-boomers. Si à l’autre bout de la planète on découvre les vertus du vin français, en France, sa consommation régulière ne cesse de chuter. Fort de ce constat, on trouve sur Pinterest plus de 23 millions de personnes abonnées aux tableaux Cuisine et Boissons et les cocktails de toutes sortes se déclinent presqu’à l’infini. On perçoit clairement l’émergence d’une offre alimentaire qui se construit autour de la boisson sur Pinterest et des fameux apéros dînatoires où l’on se délecte de mets savamment sélectionnés qui puisent leur inspiration dans l’exotisme et dans le sensationnel, sans tabou. Cocktails détox au concombre, mais aussi sodas, eaux fermentées, bières, cidres, les limonades artisanales faites maison permettent de varier les plaisirs et d’offrir des expériences décuplées autour d’un segment très porteur, la boisson.

 

L’exemple : le Mojito

Jamie Oliver (plus de 340 000 abonnés sur Pinterest) affirme que le Mojito est le cocktail le plus célèbre au monde… Selon l’étude Nielsen, datant de 2013, le mojito représente à lui seul 28 % des ventes en France en boissons alcoolisées. 7UP Mojito lancé en 2015, à la grande surprise de Pepsico, représente à lui seul 16 % du segment soft drinks de la marque. Même les softs mettent une tenue de cocktail ! On trouve aujourd’hui plus de 16 000 recettes autour du Mojito, toutes personnalisées et qui suscitent l’adhésion de toutes les générations. Les millenials, tout particulièrement, apprécient  d'accompagner leur repas d'un cocktail ou d'une boisson fonctionnelle plutôt que d'un verre de vin... Et puis, on se régale désormais de formidables morceaux de volaille marinés au citron vert que l’on parfume à la menthe fraîche et on décline aussi le cocktail cubain en gourmandise sucrée autour de tartes aux saveurs Mojito, en macarons, en club glacé, en cupcakes… 


A notre avis

Le segment boissons est depuis toujours un levier afin d’améliorer ses marges en restauration. Aussi, capitaliser sur la mixologie est un bon moyen de conforter son panier moyen. La faible teneur en alcool permet également de faire éclater les saveurs tout en maintenant un niveau de rentabilité élevé. Les « mashups » ethniques (mixité des alcools anciens et exotiques) sont clairement la tendance à suivre tout comme proposer des plats associés aux différents instants de consommation en prenant soin de varier se carte et ses animations le week-end. L’heure du thé est également venue et le matcha, les lattés au thé, le Kombucha autorisent aujourd’hui des recettes créatives et légères. Les 4 saisons sont plébiscitées par les consommateurs qui n’hésitent pas à combiner fruits et légumes afin de mieux savourer l’instant. Mais il est bien court le temps des cerises… non ?

______________

DECOUVREZ D'AUTRES ARTICLES AUTOUR DE LA #FOODTECH 
SUR SNACKING.FR PAR UMAMEET >

Comment intégrer les blogueurs #food influents dans sa stratégie marketing ?

4 bonnes raisons d’utiliser Twitter en restauration en 2016

4 Startups qui révolutionnent notre parcours #food et notre business

______________

# POWER BOWL

Plus de 1,2 M d’abonnés

Les bols deviendraient-ils les nouvelles assiettes ? Le power bowl se décline tout au long de la journée, de l’entrée froide à base de légumes et de légumineuses, au dessert. Quant au plat chaud il se savoure à base de pâtes, de quinoa, de légumes mais aussi de viande et de poisson. Tout ce qui était « light » devient bien-être et est source d’énergie. On intègre les super fruits, les super aliments, on se délecte d’enzymes issus de jardins d’Eden urbains à consommer dans son bol. On marque le triomphe du végétal en spaghettis et avec lui, le retour en force des graines et légumineuses afin de compenser le manque en protéines animales. Dans le même esprit, le régime Paléo fait une percée remarquable sur Pinterest avec un nombre grandissant de tableaux à partager tout comme le Poke bowl (prononcer Poké), un plat venu d’Hawaï où l’on consomme du poisson cru en cubes préalablement mariné dans l’esprit Raw fish…

L’exemple : breakfast energy bowl

On ne plaisante pas avec l’esthétisme avec le smoothie « energy bowl ». Le bol est l’élément essentiel afin de donner une connotation encore plus saine et un aspect appétissant à ce condensé de fraîcheur et de croquant. On respecte ainsi les fameuses enzymes qu’il faut absolument préserver pour bénéficier des bienfaits des super aliments utilisés. On peut marier le chaud et le froid, le croustillant et le fondant à sa guise. Il est intéressant de garder un côté du bol sans décoration de manière à respecter l’équilibre et l’esthétisme de l’assiette et le rendre encore plus « power ».

A notre avis

Du point de vue de l’utilisateur, tel qu’il présente ses créations, les bols sont un bon moyen de prendre un petit-déjeuner le plus sain et le plus complet possible. Certains ont déjà commencé, comme la chaîne US Jamba Juice ou bien encore RE:BAR en Israël en faisant appel à des diététiciens, des naturopathes et des chefs afin d’élaborer des recettes qui proposent des alternatives au repas traditionnel. On pourrait, dans certains cas extrêmes être à la limite de la législation française de l’alicament mais l’équilibre de ce repas liquide est réel et vaut bien mieux que certains mets ingurgités par habitude par le passé.

 

# LE PARTAGE

Plus de 1,8 M d’abonnés

Contrairement aux autres plateformes sociales, on ne se met pas en scène sur Pinterest au travers de selfies. Par contre, on y poste des moments de plaisirs passés ensemble, on se languit de souvenirs épicuriens que l’on souhaite partager avec sa communauté. On y privilégie La convivialité avec de nouvelles manières de se restaurer au travers de plats à partager, d’apéritifs dinatoires informels, de planches, de tapas, les produits festifs tels que les miniatures sucrées. Cette tendance bien installée aujourd’hui fait aussi écho à l’inspiration culturelle, ethnique et sociale de notre entourage. Après avoir été chercher les idées si loin, on se rapproche de l’autre, on mise sur la proximité, on s’approprie de nouveaux territoires de rencontres et l’on fait corps avec son prochain autour du repas.

wwww.snacking.fr-pinterest-5-tendances-alimentaires

 

wwww.snacking.fr-pinterest-5-tendances-alimentaires

L’exemple : Paris picnic (photos paris picnic)

Paris Picnic s’est vu propulsé n° 2 sur Tripadvisor en quelques mois en proposant ses pique-niques chics à partager à 2 ou à plusieurs dans les meilleurs spots de la capitale devant tous les restaurants les plus prestigieux ! Réalisant la passion française pour les pique-niques, un duo d’américains, Daniel Dawson-Jérémy Attuil, a crée Paris picnic, un concept clef en main autour de cet emblème de notre douceur de vivre. Organiser un pique-nique n’est pas si simple car il manque toujours quelque chose : les couverts, la nappe, l’ouvre bouteille, etc… Le principe est simple, il suffit de choisir son menu : Le Classique, Le Nautique, Le Chic ou Le Bonbon, et de décider de l’heure et du lieu de livraison. De la nappe aux couverts, en passant par la sélection du vin, Paris Picnic s’impose comme une réelle solution avec un service de livraison intégré. Les paniers sont prévus pour deux personnes au minimum et les tarifs vont de 58 à 105 euros, à commander sur le site e-commerce bien sûr.

A notre avis

Le pique-nique est avant tout l'expression d'une citoyenneté populaire où l’on exprime son plaisir d’être ensemble. Se restaurer est un moment de complicité et de partage, où l'on met entre parenthèses ses différences générationnelles, ethniques ou sociales dans un endroit de liberté qui appartient à tous. Les épiciers, les food trucks, les restaurateurs futés occupent aujourd’hui le créneau du snacking mobile, voire de la gastronomie ambulante, avec ces plats bio en bocaux, mitonnés par des chefs comme Anne-Sophie Pic, Marc Veyrat ou Christophe Michalak. Toujours sur Pinterest, la cuisine néo-méditerranéenne fait son chemin autour de produits à partager en extérieur issus de la culture moyenne-orientale à la tendance healthy qui fait la part belle aux légumineuses, aux œufs, aux fruits et aux légumes…

 

# ANGE ET DEMON

Plus de 25,8 Millions d’abonnés

La plateforme sociale Pinterest est la plus gastronome, certes, c’est aussi la plus féminine puisqu’elle fédère une communauté composée de femmes à 80 %... L’engouement pour le sucré est tel que le dessert est devenu un véritable territoire d’expression où tout est permis. On s’autorise tous les possibles et on y exprime son univers, ses passions, ses souvenirs d’enfance et même ses fantasmes à la condition extrême de rendre son produit irrésistible. L’expérience est ainsi à son comble : on y combine sans vergogne des produits installés comme le tiramisu et le cheesecake pour en faire une pâtisserie hybride au succès assuré… et on expérimente le thé vert matcha en le mariant aux crêpes et aux gaufres dans un esprit sain. On réveille la Pavlova que l’on fait miniature pour exploiter des arômes nouveaux dans un esprit dînette… On y présente ses délices au chocolat dans un univers onirique emprunté à Alice au Pays des Merveilles… Les recettes du gâteau « magique » ont été les plus virales parce que l’on y retrouve le « crousti-fondant » tant recherché…

L’exemple : Make My Lemonade (photos Make My Limonade)

Lisa Gachet est une « influenceuse ». Elle est la directrice artistique de Make My Lemonade, un site des plus référents de la tendance DIY (DO IT YOURSELF) du moment, l’un des fondamentaux de Pinterest, où elle réunit plus de 837 000 utilisateurs actifs. Elle est passionnée par les desserts, les pâtissiers et les enseignes font appel aux services de cette plateforme afin de faire connaître et promouvoir leurs produits et la magie de leurs créations. Le web est un écosystème et les marques ont bien compris qu’il leur est plus difficile, seules et isolées, d’atteindre les cibles jeunes, urbaines, toujours en demande d'innovations dans le snacking fast-casual. Acquérir et convertir des utilisateurs sont des démarches qui demandent beaucoup d’énergie et d’argent en restauration… Quand une photo, une recette sont postées par Make My Lemonade, elles sont partagées plus de 4000 à 6 000 fois et pas moins de 200 personnes se rendent dans l’établissement savamment cité (native advertising : recommandation en fonction de l'intérêt des utilisateurs)… il ne reste plus qu’à les fidéliser !

A notre avis 

Pas question de se priver de dessert, LA punition ultime de notre enfance. S’il existe une « exception française » le dessert en est la preuve et nous avons la chance que nos chefs, nos pâtissiers, nos boulangers s’exportent avec un véritable succès en explorant des territoires de rencontres avec tous les consommateurs au travers d’un savoir-faire unique. Le sucré a l'avantage certain de pouvoir couvrir chaque instant de la journée, d'accueillir avec bonheur les mariages avec des ingrédients salés où l'on y mêle l'umami qui rend addict, de se miniaturiser pour décupler les saveurs… Il autorise toutes les excentricités et elles sont même bienvenues ! Il est primordial de faire connaître son univers fantasmagorique en intégrant une communication qui repose sur l’écosystème du web afin de faire transparaître sa singularité. Les français ne sont décidément pas prêts à renoncer au plaisir et le sucré reste un vrai levier de chiffre d’affaires pour la restauration !

 

Pour conclure…

  • Après 10 ans d'existence, les utilisateurs ont compris la sociabilité sur internet, Pinterest offre, en particulier, un espace où l'on partage ses centres d'intérêts les plus intimes.

  • Vous avez le choix de vous passer de Pinterest en restauration, il serait dommage de ne pas profiter des merveilleuses possibilités qu’offrent Pinterest afin d’acquérir, convertir et fidéliser les adeptes d’une restauration fast-casual. 
  • En complément à un site internet plus centré sur vos solutions e-commerce, Pinterest permet d’établir des territoires de rencontres émotionnels avec vos fans afin d’échanger avec votre communauté, de montrer vos partis-pris de manière visuelle et vraie, suivre les préoccupations des utilisateurs et les tendances alimentaires qui feront demain…

 

Vous pouvez relire l’article 4 bonnes raisons d’investir Pinterest en restauration en 2016 en complément de ce décryptage.

A très bientôt et n'oubliez pas de partager cet article avec votre communauté s'il vous a été utile !

 

Pascal PERRIOT @perriot_pascal/UMAMEET pour Snacking.fr.


Commentaires (0)
DECRYPTAGE
14 Juillet 2016
#FoodTech : Stratégie social média, quels réseaux choisir ?
Faut-il privilégier un réseau social dans mon univers du snacking, de la boulangerie, de mon secteur fastcasual en stratégie social Media ? Lequel serait le plus adapté pour mon entreprise ...
lire la suite
DECRYPTAGE
1 Juillet 2016
#FoodTech Le 1er foodlab francilien d’incubation culinaire est programmé en mai 2017 au #LeChateau à Nanterre
Après New-York, Londres ou Barcelone, le Grand Paris aura aussi l’an prochain son lieu d’incubation culinaire où notamment les restaurateurs en herbes français pourront enfin tester leur concept en live, ...
lire la suite
DECRYPTAGE
17 Juin 2016
#FoodTech : le mobile, l’outil shopping universel d’aujourd’hui
2015 aura été l’année du mobile first pour repenser son site internet et le rendre web responsive (adaptable à tous les écrans). 2016 voit l’avènement du mobile ONLY pour le ...
lire la suite