Gagao fait étape en gare avant le grand débarquement sur Paris
Management 5

Gagao fait étape en gare avant le grand débarquement sur Paris

21 Novembre 2016 - 2048 vue(s)
Le 8 novembre dernier, le concept alsacien de « cacaotéria artisanale » Gagao débarquait avec son nouveau format point de vente container au sein de la Gare de Strasbourg. Cette expérience éphémère qui devrait durer jusqu’en février sera ensuite renouvelée en 2017 à Nice, Bordeaux puis Lille en partenariat avec Retail & Connexions. L’occasion pour l’enseigne née en 2014 et qui comptait déjà 2 boutiques sédentaires de se tester sur de nouveaux lieux de consommation avant d’essaimer le territoire. Son fondateur chocolatier de métier, Stéphane Gross, qui est en train de finaliser une levée de fonds de 550k€ revient sur les nombreux projets de Gagao. Sa version chocolatée du coffee shop fêtera dans les mois qui viennent son baptême parisien avec plusieurs ouvertures dans les tuyaux tandis que la structuration de la tête de réseau devrait permettre d’enclencher la franchise.

Vous arrivez en gare avec un nouveau format point de vente original, pourquoi ce choix ?

Au moment de tester notre concept de cacaotéria artisanale dans des lieux de transit comme les gares, nous cherchions un format point de vente qui soit aussi pratique qu’écologique pour coller à l’identité et au message véhiculés par l’enseigne. Cette structure container de récupération de 12m² aménagée par la société lyonnaise Capsa, correspond bien à notre éthique durable également véhiculée par nos produits bio et équitables. Ici, point d’installation et désinstallation quotidiennes fastidieuses comme pour un kiosque traditionnel. Et si l’investissement de 80k€ est supérieur, le container peut ensuite être très facilement déplacé de gare en gare pour renouveler l’opération. D’ailleurs, en accord avec la filiale de la SNCF Retail & Connexions, nous nous déplacerons au printemps à Nice, puis cet été à Bordeaux pour l’ouverture de la LGV avant Lille à l’hiver 2017-2018. Pour gagner en efficacité et en espace de stockage, notre offre produits a été rationalisée autour des 20/80 pour nous concentrer sur les produits phares de l’enseigne. Et nous adapter aussi à un rythme de consommation différent de nos boutiques habituelles avec des rushs notamment sur le créneau du départ le matin.

Quels sont les atouts de Gagao ?

Chocolatier depuis 20 ans, j’ai souhaité bousculer les codes de mon métier en proposant une alternative ultra-gourmande et d’abord centrée sur le chocolat aux coffee shop eux-même plutôt orientés sur le café. Gagao a ainsi ouvert sa première unité rue des Frères à Strasbourg en février 2014 avant, devant le succès rencontré, de doubler rapidement la mise dans la populaire rue Sainte-Barbe sur 25m². Notre concept, duplicable et qui a reçu de nombreuses distinctions*, s’appuie d’abord sur deux leviers forts. D’abord, la qualité proposée des produits avec des produits gourmands à commencer par les chocolats à boire (35% des ventes) et cafés, bio et équitables, avec du lait bio de vache ou de soja. Nous fabriquons nous-mêmes les poudres de chocolat et notre café est torréfié à Strasbourg. A côté, nous proposons également des glaces et pâtisseries pour accompagner la pause gourmande pour un ticket moyen autour de 6€ qui reste abordable. D’autre part, Gagao s’appuie sur une identité forte avec des codes couleurs très marqués symbolisés par nos fameuses rayures noires, jaunes ou blanches omniprésentes.

Vous finalisez actuellement une levée de fonds pour accélérer le développement, quelles sont vos ambitions ?

Effectivement, nous avons déjà réuni plus de 400k€ et nous nous rapprochons de notre objectif initial de 550k€ espérés d’ici janvier. Après avoir pris le temps de structurer notre modèle, en investissant notamment début 2016 de nouveaux locaux de 100m² réunissant atelier, zone de stockage ou encore bureaux administratifs, cette levée de fonds doit nous permettre de financer nos projets d’expansion. Au premier rang desquels figure l’ouverture de 5 points de vente dans des lieux de transport parisiens. Si une boutique est déjà prévue en Gare de Lyon en 2017, la gare Montparnasse, la station RER de Châtelet-les-Halles ou le métro La Défense avec Promométro sont également dans les tuyaux. Par ailleurs, dès avril 2017, nous devrions également inaugurer une unité de 25m² dans la nouvelle extension du centre commercial Val d’Europe en région parisienne tandis que la réponse finale pour l’ouverture d’un point de vente permanent en gare de Strasbourg ne devrait pas tarder à tomber. Enfin, la priorité sera mise dans les prochains mois sur le recrutement de franchisés après l’arrivée à mes côtés, en tant qu’associée, de Julie Caffin qui sera en charge du développement. L’investissement raisonnable (120k€ dont 20k€ de droit d’entrée) doit nous permettre au vu du potentiel d’activité (300 à 400k€ de chiffres d’affaires par point de vente) d’attirer de bons candidats. Parmi les villes qui nous apparaissent prioritaires figurent notamment Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lillle, Nantes, Lyon ou encore Metz

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique