Le Kiosque à Pizzas entend poursuivre son maillage fulgurant
0

Le Kiosque à Pizzas entend poursuivre son maillage fulgurant

27 Mars 2013 - 5749 vue(s)

Avec 30 ouvertures au compteur en 2012, l’enseigne spécialiste de pizzas à emporter Le Kiosque à Pizzas est entrée dernièrement dans le club très fermé des chaînes françaises de restauration à plus de 200 unités pour un CA réseau qui a triplé en 3 ans (35 M€ estimés). Un développement fulgurant pour un réseau né en 2004 et qui s’est spécialisé dans l’implantation sur des villes de petite taille. Hervé Choquel, l’un des 4 associés-fondateurs du concept géré par KAP développement, revient pour Snacking.fr sur les fondements et les ambitions de l’enseigne de pizzas fraîches qui se singularise notamment par son modèle de partenariat franchiseur-franchisé.

Dans un contexte économique délicat, quel bilan tirez-vous de l’exercice 2012 ?

Le Kiosque à Pizzas poursuit un rythme d’ouvertures soutenu avec 30 ouvertures enregistrées en 2012 pour 207 unités au total dont 18 en propre. C’est la preuve que notre concept, qui se concentre sur une clientèle familiale et sur des communes allant de 2000 à 5000 habitants a du sens, non ciblées par les autres réseaux nationaux. Cela nous permet ainsi d’éviter une concurrence trop rude et de nous implanter sur des emplacements stratégiques : axe pénétrant, parking supermarchés, stations de lavage. L’accélération du développement vient également valider le changement d’identité visuelle de l’enseigne et la valorisation de nos points de vente opérée il y a maintenant plus de 2 ans avec une préparation des pizzas visible par le client, ainsi rassuré. Aujourd’hui, le CA moyen point de vente avoisine les 160 k€/an avec des pics allant jusqu’à 360 k€ sur les meilleurs emplacements.

Sur quels fondements s’appuie le concept Kiosque à Pizzas ?

Si nous sommes ouverts le midi, l’essentiel du CA est fait le soir et le week-end avec un ticket moyen qui avoisine aujourd’hui les 17 €. Toutes nos pizzas sont préparées à base de pâte fraîche et cuites sur place sur four à sole au fil de la demande. Le mixe farine, qui est le même dans chacun de nos points de vente est élaboré en France spécifiquement pour l’enseigne et livré chaque semaine aux pizzaiolos qui pétrissent et façonnent eux-mêmes leur pâte. Nous disposons ainsi de 2 plateformes de livraison, à Bordeaux et dans le
Nord qui vont ensuite alimenter les points de vente 2 fois par semaine. En point de vente, les pâtons sont farinés sur un plan de travail en marbre, puis passés à la formeuse pour donner une texture ni trop fine, ni trop épaisse. Côté garnitures, nous privilégions bien entendu des produits frais avec la possibilité pour le franchisé, outre les 25 recettes de pizzas qui composent la carte dont 5 à 6 en version sucrée, d’y ajouter une vingtaine de recettes propres, à identité régionale. Nous avons également développé une offre de pizzas roulées, à consommer comme un sandwich, pour faciliter le consommation nomade.

Comment expliquer un développement aussi rapide ?

En faisant l’acquisition d’un kiosque de 11m², l’adhérent qui signe un contrat d’enseigne devient propriétaire de son outil de travail totalement équipé, aménagé et décoré. Pas de droit d’entrée, ni royalties, ni contribution publicitaire ne sont exigés mais seulement une obligation d’achat restreinte concernant les ingrédients de base des pizzas, les emballages, et les tenues de personnel. Aujourd’hui, plus de 30% de nos adhérents possèdent plusieurs unités, ce qui vient légitimer la rentabilité du concept, notamment auprès des banques qui continuent ainsi de financer les projets.

Quelles sont vos ambitions à l’horizon 2013-2015 ?

Nous visons les 35 ouvertures en 2013, en continuant de nous concentrer sur les fondements qui ont fait notre succès à savoir des axes à forte fréquentation, dotés d’une bonnevisibilité et d’un parking à proximité immédiate. Nous observons également une demande accrue du côté des municipalités qui sont attirées par un concept de point de vente qui rassure plutôt que de faire appel à des camions mobiles. A terme, notre ambition sera d’atteindre les 300 unités à l’horizon 2015 en continuant de nous appuyer sur la franchise.



Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique