Le nouveau centre Beaugrenelle double la surface restauration
0

Le nouveau centre Beaugrenelle double la surface restauration

23 Octobre 2013 - 8156 vue(s)

Après Le Forum des Halles et Italie 2, Paris compte depuis ce mercredi un troisième centre commercial intra-muros d’envergure après l’ouverture du nouveau Beaugrenelle dans le XVè arrondissement. Le projet aura pris près de 10 ans entre les investisseurs Gecina, qui détient 75% du centre mais compte prochainement revendre ses parts, la SCI Pont de Grenelle rassemblant Apsys, Euris-Rallye et Paris Orléans, ainsi que le cabinet d’architecture Valode et Pistre pour redessiner cet espace commercial désormais articulé autour de trois bâtiments thématisés : B Magnetic sur 6 niveaux de commerce, B Panoramic comptant 4 niveaux et enfin B City ouvert sur la rue dont les commerces avaient déjà ouvert depuis 2008.

12 à 15 millions de visiteurs attendus

Souhaitant s’inscrire comme un nouveau « Grand magasin parisien »pour reprendre les termes du directeur général de Gecina Philippe Depoux, plutôt que comme un centre commercial traditionnel, Beaugrenelle dispose ainsi de sa passerelle qui relie les deux ilots principaux rappelant allégrement les Grands Boulevards et mise sur une offre originale avec un niveau dédié à des opérateurs du luxe comme Baccarat ou Guerlain. Pour atteindre leur objectif de 12 à 15 millions de visiteurs annuels, pour 370 millions d’euros de chiffre d’affaires, les gestionnaires ont particulièrement soigné leur offre alimentaire. « La part de la surface dédiée à la restauration a été doublée par rapport aux centres commerciaux classiques, explique Maurice Bansay, le président d’Apsys. Nous avons choisi de miser sur une offre de qualité et qui soit spécifique à Beaugrenelle avec de grands opérateurs connus des parisiens comme de nouveaux concepts ».

Une offre alimentaire et restauration aux petits oignons

Ainsi, après les unités Japan Daily ou McDonald’s, qui avaient choisi de s’installer dans l’espace B City déjà ouvert avec une unité McCafé intégrée, le boulanger Eric Kayser (sur 136m² pour 38 places assises photo ci-contre) et la chaîne belge Exki (220m² pour 80 places environ) ont investi le premier étage B Magnetic avant l’ouverture programmée d’un Columbus Café & Co, encore en travaux, et qui disposera d’une terrasse couverte. Mais l’essentiel de la restauration se concentre dans l’îlot B Panoramic autour du cinéma Pathé et du nouveau flagship Marks and Spencer, qui s’étend sur pas moins de 4 étages pour 4500 m² au total et intégrant un espace foodhall de 800 m² avec fournil, Déli (pâtes sauces, traiteur), rôtisserie et un espace M&S Café. Outre le glacier Häagen Dazs, La Pâtisserie des Rêves et Cojean sont ainsi accessibles depuis la rue. Au premier niveau, en attendant l’ouverture prochaine sur 400 m² de la deuxième unité parisienne de la chaîne de restauration rapide mexicaine Chipotle, le libanais Noura propose ses produits typiques sur 400 m² et différents espaces dédiés à la vente à emporter, la restauration sur place avec service à table et vue sur Seine, ou encore l’épicerie. A côté de lui, Panasia fait la part belle à la cuisine asiatique avec des spécialités originaires de différents pays. Au deuxième niveau, Julien Cohen (Grazie, Pizza Chic) inaugurera début 2014 son nouveau concept Quindici de restauration italienne sur 700 m² à côté du japonais Matsuri. Enfin, le dernier niveau accueille un restaurant Parisian Pub ainsi que sur 900m² le concept réinventé Bermuda Onion, piloté par le groupe Noctis (qui a racheté le nom de cet ancien restaurant parisien à Patrick Derderian), associant restauration et espaces événementiels privatisables avec aux manettes le candidat Top Chef Valentin Néraudeau.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique