Sandwich-Burger, match nul avec avantage au sandwich
0

Sandwich-Burger, match nul avec avantage au sandwich

10 Février 2014 - 3518 vue(s)

Il s'est vendu environ 1 burger pour 1 sandwich en France en 2013. La guerre des chiffres est lancée autant que celle qui oppose de burger au sandwich suite à la publication ce matin des dernières données NPD-Crest indiquant qu'il s'est écoulé tous circuits confondus 1 milliard de sandwichs en 2013 en France contre 900 millions de burgers et 350 millions de pizzas. Au salon Sandwich & Snack Show, Gira Conseil donnait 1 burger pour 2 sandwichs vendus.

NPD rappelle que le sandwich reste un produit très centré sur la consommation au déjeuner au cours duquel  plus de 7 visites sur 10 en sandwicheries/boulangeries se soldent par l’achat d’un sandwich. C’est un produit plutôt « adulte », les enfants en mangent moins souvent que les burgers. Son avantage – c’est un produit nomade par excellence : plus de 80% de sandwichs sont consommés en dehors du point de vente où ils ont été achetés.

Les français se placent en 3ème position des plus gros consommateurs de sandwichs avec 16 sandwichs consommés par an et par habitant après les Anglais et les Allemands qui en consomment deux fois plus (32 et 31 sandwichs respectivement consommés par an et par habitant). En France, le sandwich avec jambon ou charcuterie est le type de sandwich le plus consommé, suivi de près par le sandwich volaille.

Le sandwich reste le produit le plus consommé en restauration hors domicile dans l’Europe des 5 (Italie, Espagne, Allemagne, UK, France) avec plus de 7 milliards d’unités vendues par an au total dans ces pays.

Le burger a quant à lui l’avantage d’être consommé sur tous les moments de la journée.  C’est un produit universel et transgénérationnel servi dans tous les formats de restauration et qui réunit « autour de la table » toutes les cibles de consommateurs (autant d’hommes que des femmes, la génération Y - ceux nés après 1981 et la génération X -ceux nés entre 1960 et 1981-). 

Sa consommation a doublé en volume en restauration à table depuis 5 ans et s’est accrue de 9% en nombre de burgers vendus tous segments confondus entre 2012 et 2013.

Enfin en ce qui concerne la pizza, NPD rappelle qu’elle est surtout consommée le soir. Tous circuits confondus (la restauration rapide ou la restauration à table), 30% d’unités de pizza vendus en journée sont emportées et consommées à la maison en France. Elle a un niveau consommation à la maison comparable au burger.  

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique