Courtepaille devrait pousser le modèle « kiosque »
0

Courtepaille devrait pousser le modèle « kiosque »

5 Mars 2014 - 3441 vue(s)

Suite à l’éviction de Philippe Labbé du fauteuil de la présidence du directoire de Courtepaille le fonds d’investissement propriétaire du groupe de 253 établissements (313 M€ de CA en 2013), Fondations Capital à la recherche du futur dirigeant, distille quelques pistes de la future stratégie à notre confrère Les Echos. Une feuille de route qui donnera carte blanche à l’innovation et notamment à l’implantation sur les sites à forts flux avec notamment des « concepts liés » à l’instar du « Comptoir Courtepaille » développé sur kiosque.

Comme le rappelle le quotidien économique, Philippe Labbé avait piloté l’expansion de Courtepaille depuis une décennie. La nouvelle ère devrait donc être placée sous le signe du changement même s’il n’y a aucune remise en cause du modèle, a expliqué Xavier Marin, co-fondateur et co-dirigeant de Fondations Capital aux Echos. Le nouveau numéro 1 sera désigné dans les prochains mois avec l’objectif une accélération et la barre des 300 établissements dont 30% en franchise.

Ce qui passe par une diversification des sites pour le réseau plutôt implanté en périphérie et « l’adaptation de son offre aux flux rapides avec une carte réduite et une formule ad hoc pour les concessions et les centres commerciaux ». Sur ce point, on peut imaginer que la marque tire profit de l'expérience qu'elle a engagée sur sites hôteliers avec un concept hybride intégrant du libre-service. 

Philippe Bernard, membre du conseil de surveillance de Courtepaille assurera l’intérim jusqu’à l’arrivée du nouveau patron « qui viendra de la restauration ».  

Lire aussi :

Courtepaille adopte le libre-service pour s’adapter aux hôtels et sites de transport »

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique