Le snacking à thème attire de nouveaux clients
0

Le snacking à thème attire de nouveaux clients

11 Juin 2014 - 3189 vue(s)

Si la restauration commerciale a été la plus durement touchée par la crise en 2013 avec une baisse de fréquentation de 2% , la restauration rapide a également marqué le pas avec une croissance proche de 0 alors que le snacking à thème est parvenu à capter de nouveaux clients, souligne l’étude Gira FoodService qui vient de paraître. Avec près de 79 md€ de CA en 2013, le marché de la CHD est un enjeu important pour tous les acteurs du secteur. Pour la 2ème année consécutive la branche subit de plein fouet une baisse générale de fréquentation de -0,8%, faisant suite au repli de -0,5% observé en 2012. Pour autant, la restauration rapide continue de grappiller des parts de marché à la restauration à table en passant de 49% du total des prestations de la restauration commerciale en 2012 à 50% en 2013 pour une évolution de CA de 2,9% (contre – 2% pour la branche au total). De son côté la restauration rapide à thème progresse dans le même temps de 5,2%.

La consommation sur les circuits hors domicile reste pénalisée par un arbitrage fort des consommateurs vis-à-vis de leurs dépenses, allié à de mauvaises conditions météo au printemps qui ont pesé sur l'ensemble de l'activité, souligne l'étude qui rappelle que les meilleures performances du 4ème trimestre n'auront pas suffi à redresser le bilan de l'année.

Si les indépendants ont particulièrement souffert du recul du marché, de leur côté les chaînes, qui assurent désormais le service de près d'un repas sur deux en restauration commerciale, ont divisé leur rythme de croissance par 2 ou 3 en fonction des concepts développés. L’hôtellerie est également en baisse avec un recul des taux de prise qui se confirme encore en 2013 avec en parallèle une activité séminaire qui reste pénalisée par la contraction du budget des entreprises pour ce type de manifestations. Sur les sites de transport et de concession, la tendance est là aussi à une restriction des consommations qui restent en deçà de la progression des trafics ou des fréquentations. L'exemple le plus fort étant celui du secteur autoroutier. Seule la restauration sur aéroport tire son épingle du jeu en raison de trafic record, d’une population relativement captive et d’une diversification des offres axée sur une stratégie de marques.

Pour sa part, la restauration collective, de par sa nature, continue d'afficher un trend positif en fréquentation, soutenu par les segments de l'enseignement et des établissements sociaux dont les besoins sont croissants en raison de l'évolution démographique. Cependant ces marchés sont de plus en plus contraints par de fortes pressions sur les prix et des conditions d'achat, poussant les opérateurs à optimiser leur process organisationnel.

 

Etude de 200 pages. remi.vilaine@girafoodservice.com ou virginie.pernin@girafoodservice.com

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique