PUR etc..ouvre sa première licence de marque à Paris

28 Août 2014 - 4159 vue(s)

Ca y est, Vincent Viaud et Héloïse Chalvignac la tiennent leur vitrine parisienne. Les deux entrepreneurs qui ont créé à Strasbourg le concept Pur et cetera en 2011 place Saint Etienne, devenu ensuite PUR etc. sur le thème des produits sains et locaux ont confié la licence de marque à Paris à Rémy Kneppert et Thomas Legare qui ont reçu leurs premiers clients le 25 août dans leur restaurant du 21 rue des Jeuneurs dans le 2e arrondissement. Une ouverture sur 80 m² qui a demandé un investissement de plus de 500 K€.

Les nouveaux associés ont déployées la philosophie Pur etc locale et engagée : une démarche locavore,  7 à 8 références de plats cuisinés à partir de produits bruts, des salades et toute une gamme de desserts (scones, muffins, cookies…), le tout « fait par la maison », explique Vincent Viaud qui a ouvert en parallèle un laboratoire central à Créteil. « Pour garantir des approvisionnements de proximité, nous précèderons toujours par un maillage s’appuyant sur des unités de production centralisée comme c’est déjà le cas à Strasbourg où les deux unités (Rue Saint Etienne et rue Grand Rue) s’approvisionnent ».  Pour Paris donc, la cuisine a été construite pour servir plusieurs satellites que Vincent et Héloïse espèrent bien signer l’an prochain. Pour financer l’opération de 400 K€, les deux jeunes entrepreneurs ont eu recours, comme pour leur 2e unité Strasbourgeoise au « crowdfunding »  via la plateforme Weseed qui a mutualisé près de 200 investisseurs. Une manière de grandir via les réseaux sociaux.

 Outre le corner des Halles de Strasbourg prévu en novembre, Vincent et Héloïse ont prévu d’agrandir leur cuisine strasbourgeoise avec un local qui ouvrira prochainement dans la quartier de la Meinau. Ils ont aussi signé un contrat de licence pour l’ouverture d’un food-truck alsacien qui desservira très prochainement des zones tertiaires dépourvues de restauration en banlieue strasbourgeoise.

 

 

 

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique