Bientôt des smileys hygiène dans les restaurants ?
0

Bientôt des smileys hygiène dans les restaurants ?

12 Septembre 2014 - 1797 vue(s)

Discuté ce jeudi 11 septembre dans le cadre de l’adoption de la Loi d’Avenir Agricole, le principe du smiley hygiène devrait faire parler de lui du côté des restaurateurs, deux mois à peine après la parution du décret sur le fait-maison. Les restaurateurs pourraient en effet être tenus d’afficher une couleur spécifique, vert qui rit, orange qui fait la moue ou rouge qui pleure, afin de témoigner de leur conformité aux normes sanitaires. L’objectif, louable, étant d’informer la clientèle sur le respect des normes d’hygiène au sein de l’établissement.

Lundi dernier, Patrick Dehaumont, patron de la Direction générale de l’alimentation (DGAL), avait en effet ébruité l’affaire, souhaitant qu’une expérimentation « dès le courant 2015 » soit lancée par une région ou un département tout en précisant que de telles pratiques existaient déjà dans certains endroits du globe comme au Danemark ou dans les villes de New-York et Shangaï. Dans un communiqué publié dans la foulée, le ministre Stéphane Le Foll adoptait néanmoins une posture beaucoup plus prudente, indiquant que «la manière dont les résultats de ces contrôles seront rendus publics n'est pas prévue par la loi et que les modalités de cette publicité seront arrêtées suite à une large concertation » entre gouvernement et professionnels du secteur. La secrétaire d'Etat chargée de la Consommation, Carole Delga, s'est par ailleurs dite «très réservée»  en précisant qu'elle serait «très vigilante quant à la concertation menée avec les professionnels de la restauration».

Interrogé par France Snacking, le Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide ne rejette pas en l’état complètement le projet, le délégué général Dominique Bénézet indiquant toutefois que « les mesures qui méritent d’être discutées, nécessiteront de grandes précautions dans la mise en œuvre. Nous sommes prêts à participer aux réflexions et, selon ce qui en ressortira, nous positionnerons ». Il attire ainsi l’attention sur la question de la fréquence des contrôles pour que le verdict du smiley vert ou rouge ne soient pas qu’une photographie à un instant T, la pondération des barèmes en fonction des écueils constatés, et enfin la nécessaire indépendance des organismes de contrôle habilités qui ne pourront être juge et partie.

Consultez votre CookBook 50 signatures Snacking Gratuitement
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique