Roadside fait le pari du burger gourmet à prix fast food
0

Roadside fait le pari du burger gourmet à prix fast food

12 Septembre 2014 - 6133 vue(s)

Inauguré à Rennes courant mai, rue du Maréchal Joffre, le restaurant rapide Roadside, pensé par Luc Laurent est en passe de réussir son défi de défricher un nouveau segment du burger, proposé ici 100% frais tout en conservant un prix quasi équivalent aux grandes chaînes de la restauration rapide. Rejeton de la génération Quick et Mc Do, le fondateur, en reconversion après une première vie professionnelle dans le domaine juridique, a souhaité gardé les codes du fast-food avec un service en continu – de 12h à 22h – et un service au comptoir, 6 jours sur 7. Luc Laurent a cherché ici à retrouver le goût authentique du burger américain proposé dans un pain artisanal, tout comme l’offre de hot dog servi avec une saucisse cuite à la plancha. « Nous avons passé beaucoup de temps à travailler les recettes, confie-t-il, en nous appuyant sur le savoir-faire du chef étoilé choletais Lilian Grimaud. Et pour garantir des prix attractifs, nous court-circuitons toutes les chaines d’approvisionnement traditionnelles : une viande achetée directement à l’abattoir, un pain spécial préparé par le boulanger de la rue auquel nous garantissons des volumes ainsi qu’un maximum de préparation sur place, à partir d’ingrédients artisanaux et locaux ». Le burger est ainsi proposé à partir de 6,40€ et les formules commencent à 8,90€. De quoi répondre aux exigences de prix serrés des convives en période de restriction économique tout en les rassurant par la qualité gustative des produits et la transparence.

Déjà 250 burgers à la journée

4 mois après l’ouverture, Roadside, qui côté déco se laisse allègrement inspirer par les US « sans tomber dans les clichés 50’s ou 60’s », sert déjà plus de 250 burgers par jour, dont un quart environ en vente à emporter, accompagnés de leurs frites maison. Pour s’assurer d’une activité continue, dans un esprit coffee shop l’après-midi, le restaurant qui dispose d’une cinquantaine de places assises a étoffé sa carte d’une batterie de boissons chaudes, glacées ou gourmandes à consommer sur place ou à emporter, de pâtisseries d’inspiration américaine mais aussi d’une vingtaine de milkshakes glacés. Face au succès, Luc Laurent prévoit sans doute d’étoffer son équipe de 8 salariés pour répondre à la demande et se dit prêt à s’associer à un partenaire dans l’optique de dupliquer.

 

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique