Gagao enclenche son développement
0

Gagao enclenche son développement

16 Septembre 2014 - 2328 vue(s)

Finaliste en lice pour le prix des Jeune Créateurs Unibail-Rodamco, dont le palmarès 2014 sera rendu public le 30 septembre, le nouveau concept de « cacaotéria artisanale » strasbourgeois Gagao va ouvrir début octobre sa deuxième adresse dans la capitale alsacienne, rue Sainte-Barbe. Cette ouverture en appellera d’autres puisqu’une première franchise est déjà programmée début 2015 alors que Stéphane Gross, le fondateur de l’enseigne, recherche activement un local parisien. Ce chocolatier de profession revient pour France Snacking sur les fondements d’une enseigne qui a su renouveler les codes des chocolateries traditionnelles tout en surfant sur la tendance coffee shop revisitée à la sauce cacao. Avec une réussite qui dépasse largement ses prévisions.

Cette rentrée s’annonce palpitante pour Gagao, 8 mois après votre première ouverture. Comment expliquez-vous cet engouement ?

Nous avons ouvert notre première unité, rue des Frères à Strasbourg en février dernier. Chocolatier depuis une vingtaine d’années, j’avais envie de bousculer les frontières de mon métier en réinterprétant un produit chocolat jusque-là très codifié tout en offrant une alternative centrée autour du chocolat et l’ultra-gourmandise aux coffee shop essentiellement tournés vers le café. Et bien que notre premier emplacement n’était pas idéal, dans un quartier plus réputé pour sa vie nocturne que sa fréquentation matinale, Gagao a très vite trouvé son public et dépassé nos prévisions avec 120 tickets/jour en moyenne et une unité qui devrait déjà dégager un CA de 300k€ en année 1. Notre clientèle semble se reconnaître à la fois dans la qualité des produits proposés et dans l’identité décalée de l’enseigne.

Justement, quels sont les fondements de concept Gagao ?

Au carrefour de plusieurs univers, nous aimons à décrire Gagao comme une « cacaotéria artisanale », sans compromis sur les produits. La clé d’entrée reste bien entendu nos chocolats à boire chauds ou froids, à déguster en gobelet sur place ou à emporter, et préparés dans les règles de l’art. La poudre de chocolat est préparée dans nos ateliers à partir de cacao et de chocolat bio et équitable, provenant de diverses origines et sélectionnés pour leur potentiel gustatif. Pour le lait, bio également, nous jouons la carte locale du côté de la ferme DURR située près de Strasbourg. Nos boissons, déclinées en 3 formats, peuvent être agrémentées de topping gourmands à l’envi : noisettes grillées crème montée bio, sauce chocolat aux fruits rouges ou caramel, mini Oréo, mini Marshmallow… Gagao propose également une offre complémentaire de cafés et thés. Pour la saison estivale, moins propice à la consommation de chocolat chaud, nous avons développé des boissons frappées, proches du milk shake ou l’Agoa, à partir d’aloé véra, qui fait partie de nos meilleures ventes. Sans oublier nos pâtisseries maison, allant du muffin ou cupacke à la « simple » baguette fraîche garnie d’une barre de chocolat pour jouer la carte régressive et qui permettent de gonfler un ticket moyen autour de 6,80€.

Et que dire de l’identité visuelle qui tranche singulièrement des autres enseignes du segment ?

Notre concept, que nous avons voulu facilement duplicable et entièrement maîtrisé en interne dans une optique de développement, s’appuie effectivement sur un marketing décalé et un code graphique très impactant. Cela constitue sans nul doute, je pense, un des fondements du succès de l’enseigne qui nous a permis d’être lauréat du concours CommerceDesignStrasbourg cette année. Les rayures alternant entre le noir, jaune ou blanc sont omniprésentes et portent l’identité Gagao qui plait notamment à notre clientèle majoritairement féminine (70% des clients). Nous sommes également très actifs sur les réseaux sociaux pour créer une communauté autour des fans de l’enseigne.

Comment souhaitez-vous développer l’enseigne ?

Nous ouvrons début octobre notre deuxième point de vente dans le centre-ville strasbourgeois rue Sainte-Barbe, sur une unité plus petite de 25m², qui aura valeur de nouvelle unité test pour l’enseigne. Le concept Gagao est aujourd’hui bien modélisé et nous misons sur une troisième ouverture en propre au premier trimestre 2015. Nous recherchons en ce moment un emplacement sur Paris pour nous tester dans la capitale. Début 2015 devrait également voir arriver notre première unité franchisée dont le lieu reste à déterminer. Se retrouver finalistes du trophée Passeport pour la franchise en juin et du prix des Jeunes Créateurs de Commerce Unibail-Rodamco, dont les lauréats seront connus à la fin du mois, nous aura de toute façon apporté un précieux accompagnement. Et peut-être ouvert de nouvelles perspectives, notamment en centres-commerciaux où Gagao pourrait apporter une réponse adaptée aux problématiques de flux continus.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique