Le SNARR, le SNRPO et le SNRTC signent un accord avec RESTO FLASH
0

Le SNARR, le SNRPO et le SNRTC signent un accord avec RESTO FLASH

13 Octobre 2014 - 2516 vue(s)

Les trois organisations syndicales, le Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide (SNARR), de la Restauration Publique Organisée (SNRPO) et de la Restauration Thématique et Commerciale (SNRTC), représentant au total près de 7000 établissements en France ont conclu un accord de partenariat avec l’émetteur de titres restaurants numériques. Grâce à la signature de cet accord, tous leurs adhérents bénéficient dès maintenant d’une offre tarifaire privilégiée pour les inciter à proposer à leurs clients le dispositif RESTO FLASH, véritablement lancé en 2012, de paiement via téléphone mobile. « RESTO FLASH est structurellement plus compétitif que le papier et la carte et nous nous réjouissons de l'appui que ces trois organisations professionnelles viennent de nous témoigner, ce qui valide notre stratégie au service des restaurateurs et nous permet de devenir un acteur national, quelques mois après la sortie du décret lançant la dématérialisation », a indiqué Emmanuel RODRIGUEZ-MAROTO, le président de la start-up dans son communiqué, précisant que le système répondait à toutes les situations, restauration à table, vente à emporter et même précommande (vente en ligne, applications mobiles, bornes interactives, commandes par téléphone…). Le décret est en effet entré en vigueur depuis le 2 avril dernier mais la plupart des émetteurs, historiques ou nouveaux entrants, ont préféré d’abord se tourner vers des formats titre restaurant sur carte à puce. Ce qui amène RESTO FLASH, qui a levé au printemps 1,25€ pour accélérer son développement, à insister sur l’ « ultra-compétitivité » de sa solution, sans « coûts supplémentaires induits » : commission bancaire, abonnement, coût en sus à la transaction, frais techniques, coût de connexion, locations de terminaux points de vente supplémentaires. Un atout de taille alors que les organisations syndicales ont vivement dénoncé les politiques de commission mises en place par les émetteurs historiques de titres papier lors du passage au format dématérialisé.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique