'Le partenariat Compass-Eric Kayser s’inscrit dans une démarche de constitution d’un portefeuille de marques »
0

'Le partenariat Compass-Eric Kayser s’inscrit dans une démarche de constitution d’un portefeuille de marques »

25 Novembre 2014 - 4008 vue(s)

Avec 2500 implantations en France tous segments confondus pour un chiffre d’affaires de 1,2 md€ dont 1100 en entreprise avec Eurest, le groupe Compass est un spécialiste multisecteur dans la restauration collective. Parmi les précurseurs en restauration rapide en entreprise, il opère depuis un an un renforcement des partenariats avec des marques urbaines. Après Starbucks, Costa Coffee, Brioche Dorée, le groupe a signé un accord avec Eric Kayser et ouvrira 2 points de vente début 2015. Arnaud Muller, directeur marketing de Compass explique pour France Snacking, la stratégie du groupe en la matière.

 

Quel est le regard de Compass sur l’activité restauration rapide en entreprise ?

Il est évident que la restauration collective jusqu’alors plutôt sociale est en pleine mutation face à des consommateurs comme des clients de plus en plus ouverts à de nouvelles formes de restaurations contemporaines plus en phase avec les modes de vie d’aujourd’hui et leurs attentes de mobilité. Compass a été parmi les précurseurs sur le sujet en créant notre marque propre Délimarché il y a 8 ans. Aujourd’hui nous opérons 150 points de vente sous cette enseigne mais aussi une cinquantaine d’Ohé Cafétéria et 10 Délicieux, notre tout dernier concept plutôt prémium qui cohabite souvent avec Délimarché. De par ces expériences, nous avons acquis une certaine expertise sur la question avec un sourcing et des équipes dédiées au snacking. Il faut dire aussi que la restauration rapide est une attente profonde non seulement des convives que nous servons mais aussi de nos clients. Nos propositions ont su s’adapter au fil du temps à cette évolution et la dernière version de Délimarché, récemment sortie en est l’illustration avec des salad’bars où les salades sont composées sur mesure et plus récemment des sandwichs fabriqués à la commande.

Quelle est votre stratégie de marque et quelle place pour enseignes urbaines ?

Pour ainsi dire tous les appels d’offres auxquels nous répondons aujourd’hui demandent une forme de restauration alternative et parfois des marques urbaines de manière suggérée. Un phénomène comparable à ce qui se passe partout sur les sites de concession.  Ils apprécient parfois de retrouver au sein de l’entreprise, les mêmes enseignes que celles qu’ils fréquentent dans la rue. Ce qui nous a poussés depuis un an à revoir notre stratégie et à construire progressivement un portefeuille de marques urbaines pour nous permettre, sur certains sites très ciblés d’apporter une réponse pointue et attendue par nos clients et nos consommateurs. Ainsi avons-nous déjà installé 3 corners cafés Starbucks dans de grandes entreprises, 3 solutions de distribution automatique Costa Coffee mais aussi 6 points de vente Brioche Dorée et 3 food-trucks à cette marque au Stade de France. D’autres sont prévues aussi au sein du restaurant du personnel de Disneyland Paris. Enfin, le tout dernier partenariat signé l’a été tout récemment avec le boulanger Eric Kayser.

Comment s’inscrit cet accord et quels sont les développements prévus ?

Eric Kayser symbolise la boulangerie prémium et un assortiment de produits de snacking boulanger original et de qualité. Le premier point de vente est programmé pour le mois de janvier au sein de la future Philarmonie de Paris-La Villette qui ouvrira en janvier 2015 et où Compass a été retenu pour 10 ans avec un concept de restauration rapide au rez-de-chaussée et un bistrot contemporain au 6e étage. La boutique Eric Kayser avec 50 places assises proposera une offre large pour couvrir tous les moments de la journée du petit-déjeuner au dîner avec tous les standards de la marque mais aussi des plats chauds. Une seconde unité est prévue au premier trimestre cette fois-ci au sein d’une entreprise. Des implantations qui seront, comme pour toutes les marques de centre-ville, sélectives. Car il s’agit avant tout et surtout de réserver ces concepts pour les sites très ciblés.

 

 

 

Consultez votre CookBook 50 signatures Snacking Gratuitement
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique