Communauté

Pita Pit est prêt pour accélérer le développement

18 Février 2015 - 6360 vue(s)

Débarqué en France en aout 2013 à Nantes, le concept d’origine canadienne Pita Pit a depuis entamé son développement dans l’hexagone avec une deuxième unité ouverte l’été dernier dans le centre-ville de Rennes. L’enseigne, qui compte près de 550 restaurants à travers le monde, entend bien donner en 2015 un sérieux coup d’accélérateur avec un objectif de 10 restaurants signés ou ouverts en fin d’année. Loïck Le Brun, ancien franchisé Sushi Shop qui détient avec son associé Philippe Michaud la master franchise Pita Pit en Europe francophone et Outre-Mer, revient pour France Snacking sur les fondements de ce concept taillé pour la restauration rapide avec ses sandwichs roulés à la commande dans une galette de pain pita libanais. Aix-en Provence, Caen, Lille ou encore La Guadeloupe feront partie des prochaines destinations, en attendant Paris…

Pita Pit, qu’est-ce que c’est ?

L’enseigne est née il y a tout juste 20 ans, à Kingston, une ville universitaire du Canada, à l’initiative de Nelson Lang. Son idée était d’offrir une alternative saine et équilibrée à la restauration rapide traditionnelle en se basant sur cette galette de pain pita libanais roulée et garnie à la commande devant le client. Après s’être développé en Amérique du Nord, Pita Pit a démarré son expansion à l’international en 2007 pour atteindre bientôt les 550 restaurants dans le monde. C’est en 2011, à l’occasion de la Coupe du Monde de rugby que nous avons découvert avec mon associé ce concept en Nouvelle-Zélande auquel nous avons tout de suite adhéré. Avec les conseils du cabinet Gira Conseil, en accord avec la tête de réseau, nous y avons apporté quelques adaptations pour coller au goût des français que cela soit au niveau des sauces, des offres complémentaires comme les desserts mais aussi sur l’aménagement et la décoration du point de vente. Le client, qui choisit sa taille de pita à la farine de blé ou complète, peut aujourd’hui la compléter à l’envi d’une protéine (bœuf, poulet, thon…) cuite à la minute sur la plancha, de légumes, d’une sauce et de fromage s’il le souhaite. Sans oublier les propositions végétariennes, importantes notamment pour notre clientèle majoritairement féminine, comme le falafel ou le sandwich à base d’haloumi.

Moins de 2 ans après votre arrivée en France, quel premier bilan tirez-vous ?

Le bilan est extrêmement encourageant. La première unité nantaise a en effet réalisé 550 000 € HT de CA l’an dernier, soit 10% de plus que l’objectif dans un contexte économique pourtant peu évident. Et le restaurant continue d’enregistrer des taux de croissance mensuels largement à deux chiffres, preuve que Pita Pita répond parfaitement à la tendance actuelle du manger vite mais aussi sain, équilibré, et à des prix abordables avec un ticket moyen autour de 8,60€. Nous attachons ainsi beaucoup d’importance à la fraîcheur des ingrédients avec des garnitures variées et sourcées auprès de fournisseurs français. Le succès au rendez-vous nous a incité à ouvrir notre première franchise à Rennes en juillet dernier qui a bien démarré. De quoi envisager 2015 sous le signe du développement !

Quelles sont vos ambitions ?

L’objectif sera d’atteindre les 10 restaurants ouverts ou signés à la fin de l’année. Aix-en-Provence et Caen devraient ouvrir au mois de mai. Nous recherchons activement un local en Guadeloupe et à Lille pour une ouverture avant l’été. Et nous avons l’ambition d’inaugurer notre première unité parisienne cette année. Pour le moment, nous visons d’abord les centres villes urbains avec des unités de 60 à 100m² mais demain les centres commerciaux ou zones de transit sont susceptibles de nous intéresser car le concept est extrêmement modulable et peut même fonctionner sans extraction. Après un travail sur la fidélisation client avec la carte « My Pita Card », nous allons également tester à Nantes un service de livraison-catering ainsi que la précommande via internet. Enfin côté produits, nous allons poursuivre nos réflexions sur la partie sucrée pour développer les ventes additionnelles complémentaires de notre cœur de gamme.

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique