Communauté

Les boissons sucrées à volonté en fontaine dorénavant interdites dans les restaurants

3 Avril 2015 - 5162 vue(s)
Exit les boissons sucrées à volonté en libre-service dans les restaurants. L'Assemblée Nationale vient de voter un amendement les interdisant.

C’est comme qui dirait, un coup de massue qui s’est abattu hier sur certains acteurs majeurs de la restauration rapide comme Quick ou KFC. L’Assemblée Nationale a voté en toute discrétion dans la nuit du 1er au 2 avril un amendement (n°1272) déposé par l’UDI Arnaud Ricard et soutenu par la ministre de la Santé Marisol Touraine visant à interdire les fontaines à Soda, dites « Free refill ». Ceci sous prétexte du Plan Nutrition Santé visant à prévenir l’obésité.

Ces fontaines permettaient en effet aux consommateurs, contre un verre vide fourni par le restaurateur dans le cadre d’un menu payant ou d’une boisson achetée seule, de se servir autant qu’il le souhaite. En clair le texte précise : « la mise à disposition en libre-service, payant ou non, de fontaines proposant des boissons avec ajout de sucres ou d’édulcorant de synthèse est interdite en tous lieux ouverts au public ou recevant du public ». Il s’agit pour les députés de lutter contre le développement de l’obésité et l’appétence pour la saveur sucrée. La liste des catégories de boissons visée sera fixée prochainement par un arrêté ministériel.

Du côté des enseignes de restauration concernées, le groupe Quick contacté par France Snacking ne fait pas de commentaire en dehors d’un bref communiqué stipulant « Le groupe Quick a pris connaissance de l’amendement n°1272 au projet de loi de santé porté par M. Arnaud Richard. Il se conformera à la loi mais regrettera de ne plus pouvoir laisser à ses clients la liberté de choisir et de se servir par eux-mêmes la boisson accompagnant leur menu. Et le groupe de rappeler qu’il est engagé depuis de nombreuses années sur le terrain des progrès nutritionnels avec son offre salades-repas, fruits frais en salade, yaourts dans les menus ou eau minéral en alternative aux sodas mais aussi suppression du sel des cuisine, diminution des teneurs en matière grasse ou de l’absence d’huile de palme dans son huile de friture.

Chez KFC où l'on a aussi pris acte de l'amendement, la chaîne dit constater une maturité du consommateur en France sur ces sujets avec des clients qui apprécient d'avoir le libre accès à une offre largte de boissons -eau, boissons light et sucrées, la chaîne déplore cet amendement qu'elle juge dogmatique qui stigmatiserait certaines pratiques commerciales, viendrait renforcer les contraintes qui pèsent sur les entreprises et en fin de compte sur les consommateurs. Et d'ajouter "depuis 2007, KFC inscrit ce libre choix dans une offre variée de boissons et de produits – poulet frit ou cuit au four et accompagnements(salades, frites, épis de maïs". 

 

 

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique