Communauté

La restauration rapide rechigne au recyclage

9 Septembre 2015 - 5292 vue(s)
Enquête ConsoGlobe (partie 1)

 

La restauration rapide, source considérable de déchets

Que ce soit pour le service sur place, ou à emporter, les fast-foods utilisent des quantités très importantes de plastique, de carton plastifié, de papier et de canettes en aluminium qui, s’ils ne sont pas triés, finiront dans les fumées toxiques d’un incinérateur, ou enfouis dans une décharge. En faisant un tour par le site internet de McDonald’s France on peut pourtant y lire que « plus de 80 % des emballages remis aux clients des restaurants sont recyclables ». La question qui nous taraude, c’est quelle part de ces « recyclables » est effectivement recyclée ? Nous l’avons donc posée à l’enseigne, qui communique beaucoup autour du développement durable, ainsi qu’à KFC, à Quick, et à la chaine belge Exki, qui surfe à plein sur la vague du « green ».

Et… nous n’avons pas reçu de réponse franche.

Si KFC n’a même pas pris la peine de répondre, nous avons pu avoir des réponses des autres enseignes, qui ont toutefois contourné systématiquement la question qui fâche, préférant évoquer leurs efforts sur la collecte des cartons de livraison et des huiles de friture, deux obligations imposées par la législation depuis de nombreuses années. Dans le cas des chaines de fast-foods qui produisent des quantités d’huiles non négligeables, le coût de la collecte à la charge du restaurant est d’ailleurs nul puisque leurs huiles sont rachetées par des sociétés qui les transforment en savons, en lubrifiants, en biodiesel ou en fioul domestique. C’est le principe de l’économie circulaire, et c’est tant mieux.

McDonald’s : on recycle surtout le discours

Malgré toute la communication déployée par l’enseigne américaine, qui est aussi l’un des tout premiers annonceurs dans les médias français, l’évidence est sous nos yeux dans chacun de ses restaurants. Mis à part le plateau repas, tous nos déchets sans exception, partent dans la même poubelle : les serviettes en papier, l’emballage du burger, les sachets de sauces, le carton de frites, le gobelet, son couvercle et sa paille. Tout est jetable. Ainsi les bouteilles en plastique et les canettes en aluminium qui sont pourtant faciles à recycler, ne le sont qu’à titre expérimental dans  des dizaines de ... lire la suite sur ConsoGlobe.fr

Partie 2 Enquête ConsoGlobe

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique