FoodTech

Take Eat Easy Paris souffle sa première bougie

26 Novembre 2015 - 4106 vue(s)

L’équipe de Take Eat Easy avait donné rendez-vous à tous ses partenaires, livreurs, journalistes, bloggeurs pour fêter le 26 novembre sa première année de présence en France et à Paris. Pour l’occasion, la plateforme de livraison avait convié plusieurs restaurateurs qui ont pu faire découvrir aux visiteurs leur cuisine et témoigner de leur expérience. « Après un an de mise en place de ce service, nous réalisons entre 15 et 20% de ventes livrées réparties entre des clients additionnels et des fidèles qui n’ont pas le temps de descendre au restaurant», explique Matthieu olhagaray co-fondateur de Mum Dim Sum à Paris. Pour Valentine Davase chef-fondatrice du Refectoire, un food truck qui vient d’ouvrir il y a quelques mois son restaurant parisien rue du Château d’eau et qui a lancé la livraison il y a deux semaines « le service connaît un vrai engouement. Il est parti pour représenter 20% des ventes. Nous avons mis en ligne pour le moment seulement 3 burgers et créé un produit apéritif à partager spécialement pour la livraison avec des miniburgers qui démarre très fort ». Pour Rémy et Vivien, deux des fondateurs du restaurant parisien « Les Pinces » à Paris, la livraison reste encore confidentielle mais la présence sur un tel site apporte de la visibilité et de la communication pour leur établissement ouvert seulement le soir sauf samedi et dimanche. 

Si les restaurateurs interrogés sont unanimes sur la montée en puissance inéluctable de la livraison et sur la maturité des consommateurs qui attendent ce service et ne payent que 2,5€ la livraison, ils soulignent néanmoins un taux d’effort important à consentir à l’égard des plateformes de livraison quelles qu'elles soient qui s’échelonnent entre 15 et 25%, voire 30% de l’addition pour certaines. Pour Matthieu Birach, Country Manager chez Take Eat Easy France et Belgique : « C’est la contrepartie d’un ensemble de services que nous Take Eat Easy nous apportons aux restaurateurs comme la vente additionnelle, la mise en avant des établissements, la qualité de livreurs formés, d’une livraison 100% à vélo mais aussi le paramétrage très pointu de l’offre qui permet une mise en ligne sur mesure, à heure choisie pour des produits sélectionnés grâce à un algorithme maison spécifique ».

Take Eat Easy qui vient d’ouvrir Bordeaux mi-octobre avec une quarantaine de restaurants après Lyon et Lille, prépare son arrivée à Toulouse, Nantes et Strasbourg. La plateforme vise les 750 restaurants à la fin d’année dont 500 à Paris.

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique