Elles sont food ! journée internationale des droits de la femme
Communauté 26

Journée de la femme, Elles sont food ! fait communauté dans le foodservice

8 Mars 2020 - 5544 vue(s)
A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes célébrée ce dimanche 8 mars, France Snacking a souhaité mettre en lumière l’association Elles sont food !, la communauté des femmes de la food, présidée par Marie-Pierre Membrives. Et par là-même quelques-unes de l'univers du snacking.

Pourquoi avoir créé l’association Elles Sont Food ? Qui la compose ?

Il y a de nombreuses femmes talentueuses dans le domaine de la food, et donc dans l’univers du snacking. Elles sont toutefois bien souvent peu visibles, peu reconnues et parfois isolées. Leurs parcours professionnels sont parfois plus complexes que ceux des hommes, liés à la fois au « système » ou à une forme d’auto-censure…car les femmes n’osent pas toujours se mettre en avant. C’est en partant de ce constat qu’un collectif d’une dizaine de femmes professionnelles de la food, a décidé, mi 2017, de créer Elles sont food ! une association loi 1901 afin de révéler, faire rayonner et connecter les talents féminins de la food. Elles sont food ! aujourd’hui c’est une communauté de près de 150 femmes adhérentes participant à la dynamique de l’association, aux parcours variés, reflétant la diversité des métiers de la food. Elles sont diététiciennes, marketeuses, cheffes, responsables R&D, photographes, fondatrices de restaurants, start-uppeuses, chercheuses, journalistes, pâtissières, spécialistes en packaging alimentaire, designeuses... Elles travaillent à leur compte, pour des start-ups, des PME, des grands groupes ou dans la fonction publique. Elles entrent à peine dans la vie active ou ont déjà une belle carrière derrière elles. Elles habitent en France, en Suisse, en Belgique ou même au Canada. Vous l’aurez compris, notre communauté est diverse et c’est ce qui fait toute sa richesse. 

Quelles sont ses ambitions ?

Nous sommes convaincues que la diversité est source de performance pour les organisations, et de nombreuses études sont là pour le prouver. Les femmes représentant environ 52% de la population, il nous semble évident que la diversité commence par la mixité.  L’ambition d’Elles sont food ! c’est, avec les hommes, de faire bouger les lignes concernant la visibilité, la reconnaissance et l’empowerment (pardonnez l’anglicisme) des femmes dans le secteur. Cela en fédérant une communauté bienveillante de femmes lors de rencontres régulières et en sensibilisant les acteurs du secteur par nos prises de parole et nos actions. Ceci afin que chacune se sente légitime et soutenue dans ses choix professionnels et ses ambitions ! 

Elles sont food !

Quelles sont les actions d’Elles sont food ? Vos plus belles réussites ?

Nous organisons des rencontres mensuelles afin que la communauté se rencontre, grandisse, et se nourrisse des expériences et expertises des unes et des autres. Petits-déjeuners et apéros networking, conférences et tables rondes sur de nombreuses thématiques :  la création d’entreprise dans la food, les allergies alimentaires, l’alimentation engagée, les circuits courts alimentaires, un atelier de photographie culinaire avec smartphone, ou encore projection-débat du documentaire A la recherche des femmes chefs de Vérane Frédiani que nous vous invitons à regarder (disponible en VOD). Si nous devions parler de notre plus grande réussite ? Ce serait notre soutien au programme d’insertion professionnelle par la cuisine Des Etoiles Et Des Femmes. Sur la 1re promotion de 10 femmes en Ile-de-France que nous avons accompagnées par différentes actions, nous sommes fières de savoir que la moitié des bénéficiaires ont signé un CDI dans des entreprises qu’Elles sont food ! a connectées à Des Etoiles Et Des Femmes.

Nous avons à cœur, à chacune de ces rencontres, de mettre en avant des initiatives de femmes et de mettre en lumière celles qui sont susceptibles, par leurs parcours et leur détermination, d’inspirer les membres de la communauté. C’est ainsi que nous avons permis aux membres d’Elles sont food ! de rencontrer Anne Thévenet-Abitbol, Madame Diversité et Innovation chez Danone, Catherine Petitjean Présidente de Mulot et Petitjean (pains d’épices, Entreprise du Patrimoine Vivant), ou encore la dynamique cheffe Anto Cocagne qui a élaboré les recettes des plats africains de la gamme Tamba, primés aux Snacking d’or 2020.

Nous nous apprêtons par ailleurs à intervenir au sein d’une entreprise agroalimentaire dans le cadre d’une rencontre en marge de la journée internationale des droits des femmes afin de sensibiliser les salariés de cette entreprise aux enjeux de la mixité et de la diversité en entreprise. Nous sommes régulièrement sollicitées par des organisateurs de salons et conférences pour les aider à identifier des expertes susceptibles d’enrichir leurs événements. C’est ainsi que nous avons eu le plaisir d’animer une table-ronde sur la place des femmes dans la filière pain lors de la CIBM 2018. 

Qu’est-ce que l'association apporte à ses adhérentes ?

Ce sont nos adhérentes qui en parlent le mieux, nous disant leur fierté d’appartenir à une communauté de femmes engagées, combatives et passionnées partageant des valeurs et des intérêts communs. Elles sont également heureuses de faire partie d’un réseau expert et bienveillant, de trouver dans la communauté des parcours inspirants, des idées concernant leurs projets professionnels. Toutes ont le sentiment de « se serrer les coudes » dans un monde du travail parfois (mais heureusement pas toujours !) compliqué pour les femmes, et ont plaisir à se retrouver à l’occasion des moments conviviaux, sympas et gourmands que nous organisons. C’est ainsi que de nombreuses relations amicales et professionnelles sont nées grâce à Elles sont food ! 

Quelle place de la femme dans le foodservice et comment la voyez-vous évoluer ?

Qu’elles exercent dans les entreprises de restauration ou chez les fournisseurs du foodservice, dans des petites ou des grosses structures, qu’elles soient salariées, consultantes ou créatrices d’entreprises, il y a de nombreuses femmes de talent dans ce secteur. Dans un domaine où le recrutement et la fidélisation du personnel sont déterminants, il va sans dire qu’il est indispensable de créer un environnement de travail plus inclusif où femmes et hommes puissent s’épanouir et révéler tout leur potentiel. En parallèle, il est essentiel que toutes et tous se sentent légitimes à oser afin de se dessiner des parcours reflétant leurs ambitions. Nous avons tous un rôle à jouer pour rendre le secteur du foodservice plus inclusif. 

Parmi vos membres, pourriez-vous nous livrer quelques parcours et réussites dans l’univers du snacking ? 

Parmi nos adhérentes, nous comptons des créatrices de concepts de restauration à succès comme Nawel Nebia qui a créé Amima, restaurant de bols méditerranéens, Julia Couture qui a fondé l’enseigne de burger vegan Burger Theory, ou Valentine Sourice qui a imaginé la cantine-épicerie familiale Fan de Carotte. Nous avons également dans nos rangs des femmes exerçant leurs talents dans des start-ups de la foodtech comme Julia Vernin et Caroline Vignaud de Foodchéri, Hélène Myon de Popchef, Caroline Péchery de ScanUp. On pourrait également citer nos adhérentes ayant imaginé des produits de snacking comme Nathalie Golliet et Marie Kerouedan et leurs crackers Résurrection élaborés à partir de drêches de brasserie, Catherine Kluger et ses granolas Supernature, de même que les granolas de Maud Antigna La Mère Mimosa, Juliette Sabatier et ses bonbons gélifiés naturels Tinybird, Marie-Lou Lizé et ses mélanges d’épices Nomie, Béatrice Maire avec ses pâtes à tartiner à base de féverole Choc et Tartimouss, Tiphaine Bordier et ses goûters sans allergènes Matatie, ou Elise Vignaud et ses sirops artisanaux Lissip, et bien sûr Anne Cazor qui dans son laboratoire de R&D a formulé le substitut végétal au blanc d’œuf Yumgo, qui vient de remporter un Snacking d’Or. Sans oublier celles qui œuvrent dans des grandes entreprises du secteur, celles qui les conseillent, celles qui accompagnent…  

Que pensez-vous de la journée internationale des droits des femmes ? 

C’est l’occasion une fois par an, de mettre le sujet des droits des femmes au cœur des conversations. Mais les conversations s’envolent là où les actes restent alors on ne peut que souhaiter qu’un jour il ne soit plus nécessaire de célébrer les droits des femmes, le jour où les femmes auront acquis les droits auxquels elles peuvent prétendre. Alors, ce jour-là il n’y aura plus besoin non plus d’Elles sont food ! mais en attendant, unissons nos énergies autour des femmes de la food et traduisons-les en actes concrets et, ce, chaque jour de l’année, et pas seulement le 8 mars. 

Pensez-vous qu’il soit nécessaire de faire de la discrimination positive ? Ne risque-t-on pas de créer un effet contraire ?

Il nous semble important que les organisations prennent conscience de l’intérêt de la diversité afin qu’elles composent des équipes où se mêlent femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, professionnels de toujours et reconvertis, personnes venant d’horizons différents… qui sauront chacun apporter leurs points de vue et leurs compétences pour contribuer au succès. Si le talent doit toujours primer, il est essentiel de garder en tête les faits. La diversité est directement corrélée à la performance et la diversité commence selon nous par la mixité. Alors pourquoi s’en priver ? 

Et finalement, pour celles qui souhaiteraient rejoinjdre l'association ou encourager leurs collaboratrices à le faire ou vous soutenir, comment rejoint-on la communauté ? 

L’association est animée par un bureau bénévole et ne fonctionne que grâce aux adhésions (50 € pour l’année) et aux dons. La communauté grandit par marrainage et transmission des valeurs d’Elles sont food ! Si certaines de vos lectrices souhaitent adhérer et connaissent déjà une de nos adhérentes qui peut être leur marraine, elles peuvent demander à adhérer ici. Quant à celles qui n’ont pas de marraine adhérente, elles peuvent participer à l’un de nos prochains événements ouverts à toutes afin de rencontrer une marraine. Le prochain en date est un dîner networking le 16 Mars chez Evi Evane, le restaurant de spécialités helléniques fondé par les sœurs Maria et Dina Nikolau. Pour s’y inscrire c’est ici.

A suivre, une sortie théâtre pour aller voir la pièce « La dégustation » à tarif préférentiel, une soirée d’initiation à l’univers de la bière avec la zythologue et auteure de nombreux ouvrages sur la bière Elisabeth Pierre, un petit-déjeuner dans un coffee-shop tenu par 3 super femmes, des retrouvailles sur notre stand au Forum Elle Active ! et bien d’autres surprises…

Pour écrire à Elles sont food : hello@ellessontfood.com Et sur les réseaux sociaux @ellessontfood #ellessontfood/ Twitter, Instagram, Facebook

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique