Prix du Resto Digital
Tendances 31

Prix du Resto Digital de l'année, Magna et O’Tacos couronnés dans la catégorie restauration rapide

13 Décembre 2021 - 4585 vue(s)
Ils sont 8 à avoir été distingués ce soir, lors de la cérémonie de remise de ces premiers prix du Resto Digital de l'année, initiés par la startup Libeo, aux côtés de près d’une vingtaine de partenaires du secteur de la FoodTech. Les candidats postulaient dans 5 catégories, Bars/cafés, Restauration à table et Restauration rapide de plus et moins de 10 établissements. Les lauréats 2021 sont l’Entrepotes, Gabin, Ninkasi, Magna, O’Tacos et OFC. Et deux coups de cœur ont été attribués à Urban Picnic et Saveurs Salines.

Belle cérémonie pour cette 1re édition des trophées du Resto Digital de l’année 2021, qui se déroulait au Comet Bourse, à Paris. Devant un parterre de près de 150 participants et invités et sous la présidence du chef Guillaume Gomez qui s’est exprimé dans une courte vidéo, 8 entreprises sur 25 finalistes ont été distinguées pour leur « stratégie digitale ». Elles concourraient dans 5 catégories majeures : la restauration rapide et la restauration avec service à table en moins de 10 établissements et en plus de 10 restaurants et les Cafés/Bars. Sélectionnées sur près de 400 candidatures, les 25 entreprises finalistes avaient eu à défendre leur projet devant un jury éclectique composé d’experts de la foodtech, de représentants du métier et de journalistes de la presse professionnelle dont France Snacking. Comme l’a rappelé Stéphane Buttigieg, Ecosystem manager chez Libeo, dans son allocution d’ouverture, ce concours a tenu toutes ses promesses en fédérant toute la famille restauration, qu’elle soit rapide ou traditionnelle, avec celle de la foodTech. Une compétition qui avait justement pour vocation, dans cette période compliquée des 36 derniers mois que nous venons de traverser, de soutenir tout un secteur éprouvé par la crise, de valoriser et récompenser, les meilleures initiatives conduites par les professionnels de toute la restauration. Il faut dire que sur les dernières années, avec la multiplication des acteurs du digital, ce ne sont pas les solutions et les briques digitales qui manquent en front et back office, comme l’ont rappelé Michael Ballay et François Blouin de Foodservice Vision dans leur tour d’horizon de la digitalisation du métier.

"Restaurateurs finalistes, vous êtes la synthèse de la tradition et de la modernité en incarnant le savoir-faire et le savoir vivre à la française", Stéphane Buttigieg, Libeo.

Snacking, Magna pour les moins de 20 restos et O’Tacos pour plus de 20 unités

O'Tacos

Alors que la restauration rapide s’est trouvée aux avant-postes en matière de transition digitale, et a connu une accélération des projets pendant et après les différents confinements, le concours a récompensé deux réseaux pour leur engagement sur la voie du numérique dans la catégorie "snacking". Pour les moins de 10 établissements, c’est la griffe très parisienne de pizza portafoglio Magna qui décroche la palme alors que O’Tacos, l’expert des french tacos, s’impose pour les plus de 10 unités. Pour le fondateur de Magna, à la tête de 2 unités aujourd’hui et très présent sur les réseaux sociaux, la digitalisation avait déjà été enclenchée pré-crise à travers, notamment, un système de commande en ligne et click & collect via Siouplait et Stuart. L’entrepreneur a aussi ajouté, au fil du temps, toutes les briques technologiques pour la gestion du quotidien des équipes et du tiroir-caisse Snapshift et Agicap tout comme des outils de commande tels que Rekki et bientôt Inpulse ou Epack Hygiène. « Nous pourrions aujourd’hui difficilement faire machine arrière. Notre développement et notre image de marque sont en grande partie portés par cette optimisation de notre organisation via les outils digitaux », expliquait Julien Serri, à la tête de l’entreprise, dans son brief.

Chez O’Tacos qui aligne près de 300 établissements en France et hors frontière, le réseau aujourd’hui aux mains du fonds d’investissement Kharis Capital, s’est constitué un public de près de 3 millions de personnes sur ses réseaux sociaux. Plus que des followers, ces clients sont autant de fans de O'Tacos avec lesquels l’enseigne interagit en créant un lien via les réseaux sociaux. Ils constituent, explique la chaîne, un tremplin vers le succès. D’ailleurs, le réseau travaille avec plusieurs influenceurs et propose des concours pour promouvoir le lancement de nouveaux produits, accroître sa notoriété de la marque et  stimuler l’engagement. Comme l’a rappelé Stéphane Cherel, général manager, la chaîne mise beaucoup sur le digital et vient d’ailleurs de créer deux départements spécialisés, l’un « Digital sales » et l’autre "Project manager," avec 4 personnes pour les animer.

Gabin s’impose en moins de 10 établissements avec service à table, Ninkasi pour les plus de 10

Comme en restauration rapide, la compétition était relevée dans la catégorie de la restauration avec service à table avec une vraie maturité digitale pour certains acteurs de ce segment de la restauration. En moins de 10 établissements, la pizzéria Gabin a fait la différence. Elle vient d'ailleurs d'ouvrir un 2e établissement en novembre 2021 à Mandelieu-la-Napoule, rendu possible grâce au succès de la transformation digitale de la première affaire, a indiqué le cofondateur de la marque. La digitalisation et l’intégration de divers logiciels lui ont permis de tirer différents bénéfices dont une meilleure organisation opérationnelle. De quoi lui permettre, via sa caisse et les solutions Zelty, de développer et gérer en même temps les clients sur place, les commandes à emporter et les commandes en livraison. Même chose pour l’acquisition de nouveaux clients et leur fidélisation avec  la mise en valeur de l’offre sur les plateformes de click & collect et de livraison. Une interactivité avec la clientèle qui a été rendue possible via un système de fidélisation pointu (Pongo) et de jeu concours mis en place tout comme une présence active sur les réseaux sociaux lui permettant de partager les actualités du restaurant. Du point de vue opérationnel, Gabin a pu profiter d’une meilleure organisation et d'un meilleur suivi en cuisine non seulement en matière d’hygiène mais aussi de gestion des stocks, d’approvisionnement et de contrôle grâce, d’un côté, à la solution Epack Hygiène et de l'autre, Deepsight (devenu Inpulse).

Pour NinKasi, la transformation digitale a été boostée par la crise. Le réseau a pu rester ouvert pendant les 2 périodes de fermetures administratives grâce à la mise en place du click & collect et le développement des offres en livraison. Une manière, explique le groupe, de garder le lien avec ses fournisseurs, ses salariés et ses clients. Pour se différencier et conserver une présence forte sur les réseaux sociaux, le marque a adressé des messages positifs et engagés de manière à favoriser le contact avec sa communauté... Une transition digitale qui s’est poursuivie au retour des clients sur place avec de nouveaux services innovants dont le menu digital, la webcommande à table… Grâce à la mise en place d’un module de réservation en ligne, NinKasi a pu aussi améliorer sa connaissance du client et lui adapter ses services, sa zone géographique, selon son âge ou encore ses habitudes de consommation. La centralisation des indicateurs de performances (sorties caisse, marges, heures planning) et leur restitution dans des dashboards intuitifs a aussi permis d’affiner le pilotage et le mode de gestion des restaurants.

Prix Resto digital

OCF en modèle alternatif et 2 coups de coeur

Si, pour la catégorie Bar & Café, c’est l’Entrepotes qui a remporté les faveurs du jury, c’est en revanche le masterfranchisé digital OFC, avec ses différentes marques de restauration qu’il déploie en franchise, qui s’est imposé dans la catégorie « Modèle alternatif ». Parmi ses atouts qui ont séduit, entre autres le jury, la création de son site internet qui permet aux clients de composer leur commande, parmi plusieurs de ses marques et de se faire livrer en une seule fois.

Deux coups de cœur ont été attribués d’une part à Urban Picnic et d’autre part à Saveurs Salines.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique