Kamel Boulhadid
Communauté 11

#Franchise. 'Grandir avec des marques, c’est croire en elles autant qu’elles misent sur nous', Kamel Boulhadid

8 Février 2022 - 2735 vue(s)
Dans le cadre de notre enquête spécial pluri-franchise et à l'approche du salon Franchise Expo, qui se tiendra à Paris-Porte de Versailles, du 20 au 23 mars prochain, France Snacking a donné la parole à 10 acteurs régionaux qui ont le vent en poupe et portent haut les couleurs de leurs marques. Parmi les grands conquérants du grand-est, mais pas seulement, Kamel Boulhadid, à la tête de 90 restaurants dont 54 Domino's Pizza, mais aussi Resto Sushi's, Starbucks, Paul, Hippopotamus, Au Bureau, Volfoni, O'Tacos, et bientôt Léon et Angelina, s'est confié à France Snacking.

90 restaurants, 1 700 personnes, près de 90 M€ de CA en vitesse de croisière, 8 marques en portefeuille et bientôt 3 autres, Kamel Boulhadid a bâti un empire, depuis le lancement de sa première pizzéria indépendante en 1994 à Saint-Louis et la création de son groupe BK en 2001. Celui qui est aussi appelé parfois le général du Grand Est, pour son parcours dans le 8e régiment de parachutiste d’infanterie de marine, prône des valeurs de respect, loyauté, stratégie, camaraderie. Il les cite en exemple à tous les entrepreneurs. Plus gros franchisé Domino’s Pizza avec près de 52 boutiques et 2 dans les tuyaux, il s’est fait d’abord un nom dans son fief alsacien en maillant son territoire à partir de 1996, lorsqu’il décroche fièrement la franchise américaine. Il plantera le premier drapeau français de la marque à Hésingue (68). Fort de ses succès, il postule pour une 2e marque en franchise d’un grand réseau de sushi qu’il se voit refuser. Qu’à cela ne tienne, il lancera la sienne, Resto Sushi’s en 2001 qui compte à ce jour 7 adresses. Il a le goût du défi mais surtout celui de diversifier ses intérêts sur un territoire qu’il connaît bien. C’est en 2016 qu’il ajoute à son tableau de chasse Starbucks qui s’ouvre à la franchise. « Une manière de compléter notre expérience, celle de la culture service client de la marque ». Chaque fois, explique-t-il, c’est l’addition de savoir-faire qui rend plus forts. Toujours en 2016, c’est la griffe Paul qu’il décroche en reprenant 6 boulangeries.

 

Une vrai rencontre d'homme avec Olivier Bertrand 

Un écrin qui s’enrichit au fil des ans, explique-t-il, jusqu’à ajouter parmi ses plus beaux joyaux, les marques du groupe Bertrand. Ce sera d’abord Au Bureau, puis Hippopotamus à Mulhouse avant de gagner la première franchise de l’une des dernières marques d’Olivier Bertrand, celle de trattoria Volfoni ouverte le 1er juin 2021 en bâtiment solo, à Saint-Louis avant Mulhouse et Cernay inaugurées quelques mois après. S’il reconnaît être pionnier, il savoure cette poussée d’adrénaline comme aux premiers jours de Domino’s. « Quelle fierté d’avoir entamé ce chemin avec ce groupe, de grandir avec lui et de disposer de marques puissantes, à forte notoriété et qui s’inscrivent dans la durée », explique Kamel pour qui, la confiance, la solidité, la culture des marques, la stabilité, la force de frappe de tels acteurs restent des gages de succès, au même titre que Paul et le groupe Holder ou Domino’s. Pour autant, tient-il à préciser, rien n’est gagné d’avance, il faut se battre et aller chercher la réussite, rester professionnel à tout niveau, aimer les marques avec lesquelles on travaille et s’appuyer sur une structure organisée. Pourquoi ces marques-là et la pluri-franchise ? « Parce que c’est une complémentarité de business et que le client ne viendra pas tous les jours. Il peut aller le matin, prendre un café chez Starbucks, déguster une tartelette en encas à 10 h ou au goûter chez Paul, déjeuner ou dîner chez Volfoni et s’il ne veut pas sortir le soir, se commander une pizza chez Domino’s ! Ainsi nous pouvons lui répondre en toutes occasions ». En dehors de s’élever à travers ces différents partenariats, Kamel connaît bien les limites d’exclusivité territoriales qui brident certaines ambitions. Donc s’il est acquis qu’il déploiera aussi Angelina et Léon, l’homme fort de l’Est voit également son futur à travers une masterfranchise étrangère qu’il a bien l’intention d’implanter partout en France sur une thématique qui viendrait compléter son portefeuille.?* - 20 % en 2021. CA 2019 90 M€.

En chiffres

CA : 75 M€*, Grand-Est et France

90 restaurants. ?52 Domino’s Pizza (1 ouverture en 2022), 8 Starbucks (+ 3), 7 Paul (+ 1), 5 Au Bureau (+ 1 ouverture), 1 O’Tacos, 3 Volfoni, 1 Hippopotamus.

En propre : 7 Resto Sushi’s(+ 1 ouverture).

Retrouvez cet article dans notre enquête sur les pluri-franchises, paru dans le tout dernier numéro de France Snacking  FS 65 qui vient de paraître, feuilletable gratuitement en ligne dès aujourd’hui et dans la boîte aux lettres des abonnés dans quelques jours.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique