Rafik Boukerouis
Communauté 25

#Franchise. 'Une franchise, c’est un mariage', Rafik Boukerouis

15 Février 2022 - 1910 vue(s)
Dans la série des patrons de groupe interrogés dans le cadre de notre enquête sur la pluri-franchise, Rafik Boukerouis (à droite), DG Orb Management, explique comment et pourquoi, il a diversifié ses activités vers la restauration. Et de quelle manière il a construit, aux côtés de son associé Ouissem Rekik, son groupe qui compte aujourd'hui 8 points de vente Pokawa, Waffle Factory et Clopinette et s'intéresse aux marques Pitaya, Berliner, Bagel Corner ou encore It Trattoria.

« Lorsque nous nous sommes lancés en 2015 avec mon associé Ouissem Rekik, je quittais l’univers de l’IT. Nous avons eu l’opportunité de racheter un fonds de commerce Clopinette, à Paris (15e) qui a marqué le départ de notre aventure de franchisés. Dès l’année suivante, séduits par l’enseigne Waffle Factory et son positionnement gourmand, en salé comme en sucré, nous avons ajouté cette corde « food » à notre arc en nous installant dans le centre commercial Qwartz. S’en sont suivies 3 autres implantations dont deux unités au Havre, avec un 3e associé. Mais, lorsque l’on arrive plus tardivement dans un réseau déjà mature, une partie des principaux emplacements est prise, notamment pour cette belle marque fortement présente dans les grands centres commerciaux. C’est pourquoi, en 2019, nous avons choisi de miser sur une autre enseigne en devenir et qui offrait alors de belles opportunités, sans contraintes d’extraction. Notre 1er Pokawa a vu le jour en kiosque dans le centre commercial de Val d’Europe. Nous étions alors pionniers sur ce type de format pour la chaîne. Quelques mois après, un 2e a été implanté à Boulogne Billancourt, puis en centre-ville à Courbevoie, Rueil-Malmaison en 2021 et Velizy 2 pour le 2e trimestre 2022 Pourquoi le choix de cette marque ? Parce qu’elle s’inscrit dans la healthy food qui est dans l’air du temps, qu’elle dispose d’un savoir-faire fort mais aussi, qu’elle a un impact puissant sur les réseaux sociaux. Une communication dynamique qui porte toute la chaîne et ses partenaires. Une manière d’installer plus vite, notre business et le retour sur investissement car le temps, c’est de l’argent. Si la crise sanitaire a mis un coup de frein à notre développement, il devrait s’accélérer à la fois sur notre portefeuille existant mais aussi, aux côtés de nouvelles marques. Nous sommes aussi très intéressés par Pitaya, Berliner, Bagel Corner ou encore It Trattoria. Et, étant donné que signer une franchise, c’est un peu comme un mariage dans la durée avec des baux commerciaux à 3, 6 ou 9 ans, il faut qu’elle croie en nous autant que nous croyons en elle. On a besoin de se sentir en confiance et en sécurité. C’est du win-win ! Quant à l’avantage à faire cohabiter plusieurs marques, c’est aussi optimiser notre développement, nos équipes supports avec des transferts opérationnels, de gestion et de massification des achats. »

* Les 2 points de vente du Havre ont été cédés au 3e associé. Et 1 nouveau projet d’ouverture Waffle Factory à Rouen.

 En chiffres

CA : 5 M€

8 points de vente. 5 Pokawa (+ 1 en 2022) 1 Waffle Factory* (+ 1), 2 Clopinettes.

 

Retrouvez cet article dans notre enquête sur les pluri-franchises, paru dans le tout dernier numéro de France Snacking  FS 65 qui vient de paraître, feuilletable gratuitement en ligne dès aujourd’hui et dans la boîte aux lettres des abonnés dans quelques jours.

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique