Edenred Déj
Tendances 25

Digitalisation, équilibre et anti-gaspi au menu 2022 de la pause déjeuner européenne

18 Février 2022 - 1962 vue(s)
Selon le baromètre du programme européen Food, coordonné par le groupe Edenred, trois grandes tendances émergent au niveau de la pause déjeuner des Français et des Européens : la digitalisation des offres et des usages, l’importance d’une alimentation saine et équilibrée et la préoccupation croissante des salariés et des restaurateurs concernant le gaspillage alimentaire.

Avec 44 000 employés interrogés et plus de 1 000 restaurateurs dans 13 pays, le programme Fighting Obesity Through Offer and Demand (FOOD), a souhaité étudier les évolutions de la pause-déjeuner européenne. Et, le constat met en lumière quelques grandes tendances qui se sont renforcées à la suite de la crise sanitaire du Covid-19 et des différents confinements. Déjà identifiés comme des tendances de fond et durables, le digital et la livraison de repas se sont renforcés et font partie du quotidien des utilisateurs. En 2021, 67 % des salariés du vieux continent ont ainsi eu recours à la livraison ou au « click & collect » au bureau, ou en télétravail. L’hexagone, se situe d’ailleurs dans la moyenne des pays sondés avec 65 % de salariés français ayant utilisé un service de livraison. Un développement qui ne verra pas la disparition du service à table, puisque les salariés interrogés ont indiqué qu’ils se rendront toujours au restaurant. 48 % des restaurants français se seraient adaptés à cette nouvelle donne puisque 48 % d’entre eux, utiliseraient désormais la vente à emporter ou la livraison de repas (ils étaient 26 % en 2019).

Du sain et de l’équilibre

Pour 53 % des Européens, la pandémie a été l’occasion de prendre conscience de la nécessité d’adopter une alimentation saine. C’est le cas pour un Français sur deux. 25 % des salariés français ont indiqué avoir adapté leur alimentation pour manger mieux au même titre que les Italiens, les Espagnols ou encore les Portugais. 74 % des sondés attendent d’ailleurs une offre plus équilibrée de la part des restaurants. Ces derniers, à 36 %, déclarent avoir fait évoluer leurs habitudes et travaillé avec leurs fournisseurs pour aller vers des produits plus sains et locaux (24 % en France) même si pour 50 %, ils indiquent que cuisiner équilibré coûte plus cher. En France, les raisons principales qui motivent le choix de plats plus sains et plus équilibrés sont la santé (à 64 %), la préservation de l’environnement (30 %) et le bien-être animal (30 %). Ce dernier point est d’ailleurs le plus fort de tous les pays européens interrogés après l’Autriche (34 %).

Lutter contre le gaspillage alimentaire

La crise, bien qu’elle ait favorisé le digital, a aussi forcé le trait sur le gaspillage et l’augmentation des déchets alimentaires. Pour 68 % des sondés, la période passée leur a fait prendre conscience de la nécessité de protéger l’environnement. Ce qui passe par la réduction du gaspillage alimentaire. Et les restaurateurs qui agissent en ce sens ont tout à gagner puisque 82 % des Français interrogés souhaiteraient privilégier les restaurants qui agissent en ce sens (contre 77 % pour les Européens). 44 % des restaurants du vieux continent ont mis en place des mesures pour limiter les déchets générés par la livraison et la VAE. Concernant la lutte contre le gaspillage alimentaire, Edenred s’est engagé, dans le cadre de sa démarche RSE, à sensibiliser ses partenaires au sujet. A travers « Enrich Connections. For good », l’opérateur de titres-restaurant a renforcé cet engagement avec l’objectif de sensibiliser 85 % des commerçants et utilisateurs à l’alimentation équilibrée et au gaspillage alimentaire d’ici 2030.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Tags : Edenred
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique