KFC
Communauté 2

KFC vise les 600 restos à 5 ans et s’engage pour de l'origine France

15 Mars 2022 - 2234 vue(s)
Tout en annonçant reprendre activement son développement, la 1re chaîne de fast-food au poulet en France, prévoit plus de 40 ouvertures par an en franchise. Une accélération qui ne freine pas pour autant ses engagements en matière d’approvisionnement local .

Pour le spécialiste du poulet frit aux 25 000 restaurants dans le monde, la France reste une terre de conquête. Après avoir mis un coup de frein à ses ambitions de déploiement, c’est reparti et très fort puisque le DG France, Cedric Losdat, a annoncé reprendre activement le chemin de la franchise sur un rythme d’une quarantaine d’implantations par an. Confiant face à des Français qui consomment chaque année, toujours un peu plus de poulet (+ 5 % par an), le porte-drapeau français de l’enseigne américaine veut agrandir son parc, riche aujourd’hui de 293 unités qui ont généré l’an dernier un volume d’affaire sous enseigne de 617 M€. En croissance de 20 % à périmètre non comparable vs 2020 et de 8,3 % vs 2019. S’il l’on exclut les 17 ouvertures, c’est + 8,3 % vs 2020 et – 1,3 % vs 2019 . « Une belle performance dans un contexte sanitaire défavorable qui nous permet de surperformer le marché de 7 points », explique le patron de la marque avec une part de marché passée de 1,7 % à 2,1 %. Soit un gain de 23,5 %. « La part du Drive est passée de 25 à 35 % de l'activité quand la livraison pèse aujourd'hui 20 % en moyenne contre 10 % avant Covid ».

Le recrutement est relancé

Dans un marché porteur et parce que KFC affirme faire la différence avec ces filets de poulet entiers, marinés et cuits tous les jours dans les restaurants, il est le mieux placé pour répondre aux goûts des Français qui sont les 3e consommateurs de poulet en Europe. Avec un CA moyen de 2,2 M€ par établissement, 17 % d’Ebitda et payback à 4 ans annoncés, la marque vise les investisseurs qui souhaitent grandir en même temps que la chaîne. C’est-à-dire ceux qui ont la surface financière, les capacités et l’ambition d’en ouvrir une dizaine. Et pour aller bien et vite, selon les emplacements, la chaîne leur propose aujourd’hui plusieurs formats depuis le drive traditionnel pour la périphérie à des concepts plus ramassés pour les centres-villes, les centres commerciaux ou les lieux de travel retail et notamment sa toute dernière « Small Box », avec ou sans places assises, déjà installée sur 5 sites.  

"Nous cherchons des profils d’investisseurs pour ouvrir 5 à 10 établissements dans les 5 ans", Cédric Losdat.

L'accent mis sur les approvisionnements français

Si les ambitions de KFC sont grandes en matière de franchise, elles le sont tout autant autour du bien-être animal et de ses approvisionnements locaux. En effet, l’enseigne a annoncé qu’elle allait doubler ses achats de poulet français à partir du mois de mai prochain, portant sa part de volaille française à 40 % de leur approvisionnement. Une hausse significative rendue possible grâce au renforcement du partenariat de KFC avec SNV, filiale du leader français de la volaille LDC. Une alliance qui est allée jusqu’à la montée en puissance des sites de production, notamment celui de Luché-Pringé (Sarthe) qui complète celui de Laval, fournisseur historique de KFC. "Depuis le lancement du partenariat avec KFC en 2016, le nombre d'éleveurs mobilisés n'a cessé d'augenter pour passer de 150 à l'origine à 300 aujourd'hui, et plus de 500 le seront d'ici le mois de mai", relate Arnaud Boinard, le directeur général de SNV. 4,5 millions d'€ ont été investis depuis 2020 pour adapter le nouveau site aux besoins et exigences de l'enseigne. "60 % du site de Luché-Prinché sera dédié à l'accompagnement de KFC". Ainsi, 100 % des burgers commercialisés au sein des restaurants hexagonaux le seront en poulet français. Et pour forcer le trait sur les approvisionnements locaux, la panure de la totalité de son poulet, sera opérée avec de la farine de blé 100 % française, grâce au partenariat avec Les Grands Moulins de Paris.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

 

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique