Bagel Corner
Communauté

Bagel Corner, vers un modèle à valeur ajoutée et le déploiement d’Amazing Donuts

17 Mars 2022 - 2504 vue(s)
Avec 13 projets d’ouvertures en 2022, Bagel Corner poursuit tambour battant, sa mutation vers un modèle multifacette orienté aussi vers le donut, les boissons chaudes et plus encore. Les tests sur les unités pilotes, ont confirmé la pertinence des nouvelles options stratégiques, présentées tout récemment aux franchisés dont l’adoption du full bornes de commande ou encore de la nouvelle marque « fantôme » Amazing Donuts qui connaît des débuts très prometteurs.  

Ca tourne rond pour l’expert du bagel qui, pour le coup, continue de faire son trou dans l’univers d’une restauration rapide en effervescence, avec près d’une quinzaine de nouvelles adresses attendues en 2022. Son crédo, depuis son premier restaurant en 2011 : le bagel sur lequel l’enseigne a construit une marque, un savoir-faire et une réussite qu’elle partage aujourd’hui avec ses 46 franchisés (48 franchises dont une en Belgique + 1 sucursale). Alors que la chaîne poursuit sur sa lancée avec un volume d’affaires sous enseigne de 11,8 M€ à fin 2021, elle opère sa mue pour s’adapter aux nouveaux enjeux et être de celles qui se montreront incontournables dès lors qu’un entrepreneur ou un pluri-franchisé recherche une franchise accessible (2 000 à 2 200 €/le m²) et dans l’ère du temps, positionnée sur la good-food et la gourmandise, dynamique en matière d’innovation produit et de présence digitale.

Le donut et le café, des valeurs sûres

Si l’expertise autour du bagel est forcément dans l’ADN du réseau qui lui a permis d’être fort sur la pause du déjeuner, « la marque s’est donnée tous les moyens de couvrir tous les moments de consommation de la journée et même plus », explique Jérémy Cerceau, aujourd’hui conseiller des fondateurs du réseau et qui accompagne les dirigeants d’entreprise dans l’accélération du business. En ajoutant à son arc, l’an dernier, la nouvelle corde du donut avec des meubles dédiés et une offre d’une trentaine de références, Bagel Corner a visé juste puisque les établissements pilotes ont enregistré des ventes incrémentales de l’ordre de 17 à 20 %. Aux côtés de Terre de Café et des Sirop Monin, le réseau a également musclé une offre de boissons chaudes qui, ajoutée à la nouvelle gamme de douceurs américaines, fait sens pour être ouvert du matin jusqu’au soir en ville tout comme sur les lieux de flux, les centres commerciaux ou le travel retail. A fin 2022, l’ensemble du réseau aura intégré la vitrine avec les donuts mais aussi, l’offre de nouveaux produits chauds qui ont fait leur apparition en fin d’année, là aussi en test dans quelques boutiques. En l’occurrence des pommes de terre grenaille (proposées à 3,90 € en side ou à 1,50 € au menu) avec oignons frits, sauce Cheddar ou crème/ciboulette mais aussi des Doritos chauds croustillants avec cheddar fondu (2,90 € ou 1 € supplémentaire dans la formule).

Le full bornes adopté tout comme Amazing Donuts by Bagel Corner

Après les tests de bornes de commandes sur le restaurant de la Boétie, la chaîne a décidé d’entériner cette option qui sera partie intégrante des nouveaux établissements ouverts et accessibles, bien sûr,  à tous les franchisés actuels. « C’est à coup sûr au moins 15 % de ventes additionnelles sans compter la fluidité du parcours client », complète Jérémy Cerceau. L’autre levier auquel croit beaucoup la tête de réseau, c’est la nouvelle marque Amazing Donuts lancée en octobre dernier,  en format « dark kitchen » et aujourd’hui proposée par les unités de Marseille, Angers, Paris-Boétie, Strasbourg et Narbonne. Un levier d’activité supplémentaire qui permet, aux restaurants en question, de réaliser environ 500 € de CA de plus chaque mois. L’offre sera étendue à l’échelle de la chaîne en fin d’année. Une courbe d’expérience en cuisine fantôme qui va monter en puissance puisque Bagel Corner en a programmé 2, l’une du côté de Clamart, l’autre à Marseille (prochainement) pour, dit-elle, étendre sa zone de couverture sans nécessiter forcément l’implantation d’un point de vente. A travers ces nombreuses avancées, Bagel Corner qui réalise aujourd’hui un CA moyen de 350 K€ vise 30 à 40 % d’activité supplémentaire par point de vente. Un objectif qui serait tout à fait réalisable.

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique