Matsuri
Communauté 9

Matsuri, une nouvelle identité pour une reprise du développement en full franchise

17 Mars 2022 - 2045 vue(s)
L’un des pionniers en Europe du Kaiten Sushi restaurant avec son comptoir tournant, Matsuri, profitera de sa présence sur le salon de la franchise pour présenter sa toute nouvelle identité très casual dining, signée The Original Sushi bar. Ses deux associés, Eric Woog et Adrien de Schompré relancent le développement avec une concept revisité et une carte façon fusion food.

C’est à travers un concept dans l’ère du temps, frais et inscrit dans les codes de la modernité, qu’Eric Woog, fondateur de Matsuri en 1986, rejoint l’an dernier par Adrien de Schompré (ex-cofondateur de Sushi Shop et PDG d’OFC), souhaitent relancer le développement du réseau. La marque plus que trentenaire, avait déjà, à l’époque, révolutionné le secteur avec son comptoir tournant et l’activité livraison à domicile qui constituaient la paire gagnante. Avec ses 15 points de vente (dont 2 corners) à Paris, Lyon, Bordeaux et Reims, Matsuri s’est fait un nom solide auprès des aficionados du sushi de qualité, fabriqué au fil du service et qu’on vient piocher au fur et à mesure de son repas, sur le Kayten Sushi. Fort de cette singularité qui lui donne un côté unique, l’enseigne a bien l’intention de reprendre son développement en région en proposant toute la richesse d’une offre révisée à la fusion food, à base de sushi, sashimi, california, maki, brochette yakitori, tempura, gyosa…, dans un cadre très… casual dining pour une visite très expérientielle.

"A travers une offre renouvelée et un concept store relifté, Matsuri va pouvoir renouer avec une logique de déploiement dynamique en région", Adrien de Schompré. 

L’élégance et l’expérience

Réalisé avec l’agence Red, la nouvelle identité surfe sur des codes d’élégance à travers un univers au style sobre et pur, porté par un mobilier en okoumé et chêne massif, combiné à un éclairage tamisé . Un cadre original, rythmé par les pochoirs à la japonaise et les faïences blues qui diffusent dans l’endroit, un esprit zen. Matsuri, nouvelle formule, c’est d’abord (pour un investissement de l’ordre de 500 K€ d’investissement hors fonds), un restaurant de 150 à 200 m² (sans extraction) et d’une cinquantaine de places assises où l’on vient vivre une expérience autour d’un comptoir tournant. C’est aussi une vitrine en libre-service ou une borne de prise de commande pour la vente à emporter. Un triptyque qui permettra, comme les restaurants d’aujourd’hui, de réaliser entre 1,2 et 2 M€ de CA pour une dépense moyenne par personne de l'ordre de 23 € TTC.

Avec déjà 3 franchises de signées, Matsuri espère ajouter d’ici la fin d’année, 3 nouveaux maillons au réseau et partir ensuite sur une quinzaine d’unités par an. Des restaurants qui arboreront, aussi, toutes les dernières avancées en matière de packaging responsable en provenance de France, à base de papier kraft et encres végétales pour la vente à emporter mais aussi les sacs recyclables ou les tote bags en coton.

Matsuri

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique