Food Service Vision
Tendances 25

La restauration reprend des couleurs dans un climat incertain

23 Juin 2022 - 3451 vue(s)
Selon la Revue Stratégique #11 du Cabinet Food Service Vision qui vient de paraître, le marché de la restauration est en reprise. Malgré les signaux positifs pour la saison d’été, les nuages s’amoncellent dans le ciel avec des arbitrages des consommateurs attentistes qui semblent de plus en plus privilégier, au bureau, la gamelle et le snacking des rayons de la grande distribution.

Avec un PIB qui s’est contracté de 0,2 % au 1er trimestre, une consommation des ménages en baisse de 1,3 %, un pouvoir d’achat en recul de 0,6 % sur les 3 premiers mois de l’année, le contexte n’est pas à l’euphorie et les incertitudes sur les perspectives économiques entraînent une perte de confiance des consommateurs, souligne la 11e Revue Stratégique du cabinet Food Service Vision. Pour autant, et pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, le marché de la restauration est positif en valeur, du moins sur le mois de mai à + 4 %. C’est même + 7 % pour la restauration commerciale (vs 2019), et + 12 % pour les commerces alimentaires, alors que la collective est encore à la peine même si la consommation sur le lieu de travail bénéficie d’un retour des actifs au bureau (91 % en mai 2022 contre 83 % un an plus tôt). Augmentation mécanique en valeur liée à la hausse substantielle des tarifs généralisée dans la restauration (elle est de + 4,2 % pour la restauration indépendante) ou réelle mouvement de fond de reprise ? En tout cas le rapport souligne une demande très favorable avec 96 % des consommateurs qui ont acheté un repas hors domicile entre février et mai et une restauration sur place, précise l’étude, qui est à son plus haut niveau de fréquentation depuis le début de la crise (84 %) face aux autres circuits qui se stabilisent. Notamment la VAE, la livraison et les bars-cafés. Il n’en demeure pas moins que la RHD est concurrencée par la gamelle ou les rayons des grandes distributions avec 6 repas sur 10 consommés dans ces circuits contre 5 sur 10 il y a 3 mois. Si la tension sur le pouvoir d’achat est indéniable chez les consommateurs avec 5,2 % d’inflation encore enregistrés, elle l’est encore plus chez les restaurateurs puisque leurs prix connaissent une hausse de 13,9 % chez les distributeurs au 2e trimestre 2022 avec une flambée de 28,2 % sur le bœuf, 23,9 % sur la moutarde ou encore 14,6 % sur les frites.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique