Del Arte
Tendances 5

Del arte va muscler son offre de sandwichs et pousser la livraison notamment directe

28 Juin 2022 - 1848 vue(s)
Face à l’érosion de la fréquentation post-crise sanitaire et la poussée de la livraison, l’enseigne de restauration italienne et pizza du groupe Le Duff s’est mise en ordre de bataille en multipliant les initiatives pour s’adapter au marché. Outre la généralisation à tout son réseau d’une offre snacking nomade autour du sandwich, la chaîne veut renforcer le canal de la livraison, notamment directe, pour porter cette activité de 5 % actuellement du CA à 18-19 % dans les 3 ans.

Alors que la chaîne affiche dans ses restaurants une fréquentation en retrait de l’ordre de 20 %, vs 2019, pour un CA en recul de 10 %, les chiffres tendent à reprendre des couleurs depuis le début d’année, confie Sandrine Brohan, la directrice marketing de Del Arte qui ne s’est pas reposée sur ses lauriers. Tout en préparant le lancement d’un nouveau concept rupturiste et hybride (qui ouvrira en fin d’année à Joué-Lès-Tours), la chaîne expérimente déjà, avec un succès grandissant depuis janvier, une partie de l’offre « Snacking » (baptisée A Casa) de ce futur flagship. Il s’agit d’une proposition à base de sandwichs, exclusivement tournée vers les canaux VAE, livraison et click & collect. Au total, 4 références, 2 panuozzos et 2 focaccias, qui ont d’abord été testés sur une cinquantaine de restaurants avant d’être aujourd’hui généralisés aux 209 établissements du réseau.

"La crise nous a poussés à nous interroger, à diversifier notre offre et à travailler de nouveaux relais de croissance", Sandrine Brohan.

Proposée à prix unique autour des 6 euros, la gamme de ces sandwichs chauds va s’enrichir à la rentrée pour coiffer une dizaine de références. Elle s’inscrit également dans une stratégie de montée en puissance de l’enseigne sur le canal livraison à la fois via les agrégateurs mais aussi à travers la livraison directe sur laquelle le groupe mise beaucoup. Déjà, l’ensemble des canaux hors « murs » pèse pour 13 % du CA sous enseigne, avec une activité ventilée pour près de 50 % sur la VAE classique, 15 % en click & collect et  35 % pour la livraison. Pour l’heure encore mono-plateforme, Del Arte indique capter sur Uber Eats, 37 % de PDM sur le total restauration à table et 15 % sur le segment pizza.

Un plan d’action pour booster la livraison, notamment directe

Jusqu’alors exclusivement disponible sur UberEats, Del Arte va s’ouvrir aux plateformes Deliveroo, Just Eat et Lyveat, pour être partout présent. « Outre une présence chez tous les agrégateurs, nous souhaitons aussi monter en puissance sur la livraison directe, depuis notre propre site. Pour cela, nous avons fait le choix de nous appuyer sur la logistique de certaines plateformes partenaires, comme Uber Eats Direct ou Coliveri », complète Sandrine Brohan. Une option qui permettra d’optimiser le modèle économique de la livraison, tout en économisant, si les clients passent directement par le site de Del Arte (en cours de refonte complète) pour passer commande, près de 10 points de commission pour les restaurants et près d’un euro sur le tarif de la pizza par exemple. A travers une campagne de communication autour de ces nouveaux services, la chaîne compte bien faire de cette offre « hors murs », VAE, click & collect et livraison, un véritable levier de croissance. Pour ce qui est de la livraison à proprement parler, Del Arte souhaite la faire passer de 5 % du CA total aujourd’hui à 18 à 19 % à horizon 2025.

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique