too good to go lucie basch
Management & Franchise 0

Anti-gaspi. 52 millions de repas sauvés grâce à Too Good To Go en un an.

13 Juillet 2022 - 1638 vue(s)
Le spécialiste de la lutte contre le gaspillage alimentaire vient de publier son nouveau rapport d’impact qui met en lumière les activités et les progrès réalisés par l’entreprise à mission. En 2021, Too Good To Go aurait ainsi permis de sauver plus de 52 millions de repas dans le monde tout en atteignant la neutralité carbone+.

Co-fondée par la française Lucie Basch en 2016, la startup tournée vers la lutte contre le gaspillage alimentaire a, depuis, fait un long chemin pour se tailler une place de choix dans le quotidien des consommateurs. Déjà téléchargée par plus de 12 millions de Français selon les données partagées par l’entreprise, elle est aujourd’hui présente dans 15 pays en Europe, ainsi qu’aux États-Unis et au Canada. Et l’application - 2e app’ Food & Drink la plus téléchargée sur le Google Play Store et la 5e application Food & Drink la plus téléchargée sur l’Apple Store selon Similarweb -, aurait permis depuis son lancement, de sauver plus de 40 millions de repas en France, de paniers grâce à un réseau de 31 000 commerçants partenaires aux profils variés : restaurateurs, boulangers, commerçants, …

L'obtention du label Carbon Neutral+

Et la diffusion des bonnes pratiques s’accélère à l’échelle mondiale. Ainsi, sur la seule année 2021, Too Good To Go aurait contribué à sauvegarder plus de 52 millions de repas à travers la planète selon le dernier rapport d’impact que vient de publier la jeune entreprise. Ce sont, en effet, sur plus de 100 000 commerçants partenaires à l’échelle mondiale que peuvent s’appuyer les utilisateurs qui ont fait de Too Good To Go la 10e application la plus téléchargée dans le monde en 2021, dans la catégorie Food & Boissons. Afin de s’assurer que son développement s’inscrive dans une logique de durabilité, la pépite de la FoodTech a procédé à un audit complet avec une compensation de son empreinte carbone. Ceux-ci ont été réalisés en partenariat avec Planetly. Elle a ainsi reçu le label Carbon Neutral+ de Planetly indiquant que l’entreprise compensait non seulement intégralement ses émissions de CO2, mais allait encore plus loin en s’attachant à capter davantage de carbone qu’elle n’en émet. « Par ce rapport d'impact, nous avons à cœur de prouver que l'entreprise est un véhicule d'impact puissant et efficace. Car, au-delà de notre bilan économique, qui garantit la durabilité de notre modèle sur le long terme, nous accordons tout autant d'importance à nos bilans écologiques et sociaux, annuellement », tient à souligner Lucie Basch.

Plus de 12,5 millions de repas sauvés en France en 2021

En France, l’année 2021 aura permis de battre des records avec plus de 12 589 000 paniers sauvés, soit une hausse de 38 % par rapport à l’année précédente. Et 31 000 tonnes de CO2 ont ainsi pu être sauvées, soit l’équivalent de 33 773 vols Paris-New York, communique l’entreprise. A noter que l’utilisateur français le plus actif recensé sur la plateforme aurait permis, à lui seul, de sauver 1 255 paniers en 12 mois ! En mars 2021, Too Good To Go avait également lancé son Réseau des Villes Anti Gaspi pour amener des villes à s’engager à mettre en place des actions concrètes contre le gaspillage alimentaire. Celles-ci peuvent s’articuler autour d’un pilier choisi par la commune entre l’éducation, la restauration collective, la sensibilisation des habitants et inspirer les commerçants, aidées de l’expertise extensive de Too Good To Go dans le domaine. A date, 12 villes ont rejoint le réseau, dont Toulouse, Nantes et Bordeaux. Et pour sensibiliser les citoyens de demain au gaspillage alimentaire, Too Good To Go a également lancé en octobre dernier le pilote du programme Mon École Anti Gaspi. Destiné aux élèves d’écoles primaires et composé d’outils, de kits pédagogiques et de jeux, il a été testé l’an dernier dans 9 écoles pilotes. Et depuis la mise en ligne gratuite en mai 2022, 2 000 écoles auraient déjà téléchargé ces outils de sensibilisation.

“Nous sommes très fiers de ce que nous avons accompli en 2021, en France, et dans le monde", Lucie Basch, co-fondatrice de Too Good To Go.

Une expansion vers l'international

En parallèle, Too Good To Go poursuit son évangélisation à l’échelle internationale. L’application a été lancée au Canada et en Irlande, respectivement en juillet et septembre 2021. Le travail engagé sur les dates de consommation, lancé originellement en France à travers le Pacte sur les dates de consommation, s’est étendu à deux autres pays européens en 2021. En réunissant autour de la table différents acteurs du domaine alimentaire (Unilever, Danone, Nestlé…) ce projet s'attaque au fait que 10 % du gaspillage alimentaire peut être attribué à une confusion entre les dates, et vise notamment à les rendre plus lisibles et plus compréhensibles. En France, les pictogrammes “Observez, sentez, goûtez” sont ainsi apposés sur plus de 3 000 gammes de produits. Enfin, en novembre 2021, Too Good To Go a été acceptée au sein de la Plateforme européenne contre les pertes et le gaspillage alimentaires (FLW). Cette initiative de l’Union Européenne rassemble des acteurs des secteurs public et privé qui souhaitent s'attaquer aux problèmes du gaspillage alimentaire.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique