Le FoodTweet #16 : êtes-vous prêt à fermer votre dark kitchen en centre-ville bientôt ?
Management & Franchise 4

Le FoodTweet #16 : êtes-vous prêt à fermer votre dark kitchen en centre-ville ?

8 Septembre 2022 - 1356 vue(s)
Comment réaliser votre veille prospective des principales actualités de cette dernière quinzaine sur Twitter le temps d'avaler un café ? Profitez de notre regard social sur les événements, les lancements, les acquisitions, les tendances marketing x social commerce et les splits qui animent et façonnent l’activité snacking... Et puisque rien n’échappe à Twitter, qui reste le premier levier d’information sur le web, faites votre veille food en 2 minutes avant tout le monde au travers d'une 10e d'informations pertinentes spécialement sélectionnées pour vous ! #InSnackingWeTrust !

Si vous souhaitez que ces informations viennent à vous immédiatement, suivez France Snacking sur Twitter et, bonne nouvelle, elles vous parviendront dès leur diffusion si vous activez les notifications (bouton à gauche de suivre/suivi) ! France Snacking is social !

#1 Dark stores et dark kitchens : la plupart des entrepôts de livraison rapide menacés de fermeture à Paris et dans les grandes villes

Vers la fin des dark stores et des dark kitchens dans les centres-villes ? C’est ce qui semble sortir d’une réunion de concertation qui s’est tenue, mardi 6 septembre 2022, au ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires à Paris. « On sort de cette réunion avec un scénario qui fait l’unanimité de ceux qui sont autour de la table », indique Olivia Grégoire. Connaissant un développement fulgurant, les dark stores se sont implantés dans les centres-villes, au grand dam des commerçants et des riverains de ces entrepôts et cuisines sans clients, voués uniquement aux livraisons à domicile. D’ici quelques jours, un arrêté ministériel devrait être pris pour permettre aux maires ou aux collectivités locales de décider ou non de l’installation d’un dark store. « Le maire pourra dire dans son PLU (plan local d’urbanisme) « je veux bien des entrepôts et là je n’en veux pas » et ensuite c’est le pouvoir de police de maire qui s’applique », a détaillé Olivier Klein. Olivia Grégoire, ministre déléguée au Commerce et Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement, se sont entretenus pendant plus d’une heure avec une trentaine d’élus de grandes villes, dont Paris. Objectif : mettre fin au flou entourant le statut des dark stores. Une menace pour le développement de nos business ?

 

#2 | La FIFA va lancer sa propre plateforme de football NFT à l’occasion de la #CM2022

FIFA+ est la réponse de la Fédération internationale de football association (FIFA) à une plateforme NFT. Lancée le mois prochain avant la coupe du monde de football 2022 au Qatar (18 nov. > 15 décembre), la plateforme permettra aux fans de football d'accumuler une gamme de jetons et d'objets de collection. Ces objets de collection numériques représenteront des moments inoubliables des matchs de la Coupe du monde et des tournois de la Coupe du monde féminine. La plate-forme NFT de la FIFA a été créée dans le cadre de l'accord avec Algorand, une société de blockchain, qui a été annoncé plus tôt cette année. Ils travailleront ensemble lors de la Coupe du monde du Qatar cette année, Algorand étant un sponsor et un partenaire technique. Romy Gai, Chief Business Officer de la FIFA, a déclaré : « Le fandom évolue et les fans de football du monde entier interagissent avec le jeu de manière nouvelle et passionnante… Tout comme les souvenirs sportifs et les autocollants, il s'agit d'une opportunité accessible pour les fans du monde entier de s'engager avec leurs joueurs préférés, leurs moments et plus encore sur de nouvelles plateformes. » Au-delà du lancement de FIFA+, la plateforme hébergera également FIFA+ Collect. Il s'agit d'une plate-forme numérique qui permettra aux utilisateurs d'accéder à des jeux en direct, du monde entier. Ainsi que des jeux interactifs, des actualités, des informations sur les tournois et d'autres contenus originaux. Alors, on s’échauffe et on mouille le maillot la communauté snacking ?

 

#3 Jacques Borel : l'homme par qui le fast-food est arrivé en France

Il aura fallu attendre le 31 mai 1961 pour que le hamburger débarque en France. C'est Jacques Borel qui ouvre en plein cœur de Paris, un restaurant qui sert du bœuf haché dans un pain chaud – des frites et du ketchup. L'industriel a choisi de s'associer avec l'enseigne anglaise Wimpy mais comme il se sait en avance sur son temps, il baptise son adresse « Le Café de l'an 2000 ». Jacques Borel n'a pas de temps. À l'époque, celui que l'on surnomme le « Napoléon du prêt-à-manger » a déjà compris que le futur c'est la transformation de la viande. Dans une vidéo YouTube culte, on le voit, un peu raide, se hisser sur son fauteuil à l'écoute de la question : « Ça ne vous gêne pas d'avoir l'image de la personne qui a ramené la restauration rapide et la malbouffe en France ? » « Vous savez pourquoi ça existe un hamburger ? Parce que c'est le sous-produit du travail des femmes », s'insurge Borel. Par un savant calcul – il est diplômé d'HEC – il assure que, comme les femmes bossent, elles n'ont plus les trois heures nécessaires pour faire cuire la viande. Pour ne pas gâcher, il faut donc hacher. D'où l'invention du hamburger. CQFD… Pour le plaisir, découvrez la tribune de Paul Fedèle qui relatait en juin dernier la grande histoire de la restauration rapide en France… avec des interventions de Jacques Borel…


#4 | DPD UK lance des robots de livraison autonomes à Milton Keynes


L'entreprise leader de la livraison de colis DPD UK va commencer à effectuer des livraisons au moyen de robots autonomes dans deux quartiers de Milton Keynes, dans le cadre d'un essai avec l'entreprise Cartken, spécialisée dans la robotique et la livraison du dernier kilomètre. Grâce à la technologie de l'intelligence artificielle, les robots "apprennent" actuellement les itinéraires et seront ensuite en mesure de se rendre aux adresses de livraison de manière totalement autonome. L'autonomie de niveau 4 et la technologie de navigation de pointe de Cartken sont considérées comme l'une des solutions de livraison du dernier kilomètre les plus sûres du marché et sont actuellement utilisées par le géant de la technologie automobile Mitsubishi au Japon et par l'entreprise de livraison de nourriture GrubHub aux États-Unis. La livraison autonôme, une nouvelle réponse pour les acteurs de la food delivery afin de tendre vers la rentabilité tant attendue ?


#5 DoorDash met fin à l’aventure Chowbotics et à ses bowls

Service de livraison tiers, DoorDash ferme Chowbotics, la société de robotique alimentaire DoorDash acquise en février de l'année dernière. Si vous visitez la page Chowbotics, vous êtes accueilli par un message indiquant que DoorDash cesse les activités. «Nous avons décidé de cesser l'exploitation de l'activité Chowbotics à compter du 31 août 2022. Chez DoorDash, nous créons un environnement pour créer de nouveaux produits et établir des normes élevées pour déterminer quand faire évoluer, poursuivre ou réduire les investissements. Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles façons de servir nos commerçants, de dépasser les attentes de plus en plus élevées des consommateurs et de compléter notre infrastructure logistique. » Rappelons-nous que Bonduelle a investi le segment de la distribution automatique en janvier 2019. En partenariat avec la startup américaine Chowbotics, il a présenté sur le Sirha sa nouvelle pépite, un bar à salade automatique qui permet de délivrer une recette sur mesure en quelques minutes.

 

#6 La transition alimentaire aura-t-elle lieu en 2022 ?

L’Observatoire du rapport à la qualité et aux éthiques dans l’alimentaire, mis en place par L’Obsoco, vient de publier un rapport sur le lien et le comportement de la société française par rapport à son alimentation. Pour comprendre non seulement les craintes et les aspirations des Français mais aussi les mutations sociétales de la consommation. C’est par le vieil adage, « on est ce que l’on mange » que Guénaëlle Gault, directrice générale de L’Obsoco, et Simon Borel, chargé de recherche ont choisi de débuter leur compte-rendu de l’étude menée dans le cadre de l’Observatoire du rapport à la qualité et aux éthiques dans l’alimentaire. Comme pour mieux rappeler combien l’alimentation contribuait à la constitution métabolique, certes, mais aussi participait de l’image de soi, du rapport aux autres et plus généralement de l’inscription de l’homme dans son environnement. Alors que le modèle de l’abondance, porté par l’industrialisation, avait largement participé à répondre au problème de la faim et de l’insécurité alimentaire, celui-ci est aujourd’hui largement remis en question, nous rappellent-ils, devant les conséquences perçues « pour la santé, l’environnement, le monde animal, mais aussi la cohésion sociale. C’est dans ce contexte qu’il nous arrive de ne plus nous reconnaître dans ce que nous mangeons »..

#7 | Après Singapour, la viande in vitro bientôt autorisée en Chine ?

Eat Just empoche 25 millions de dollars et obtient l'aide d'Alibaba pour vendre des protéines alternatives en Chine. La Chine est un marché notoirement difficile à percer pour les startups internationales, mais une entreprise semble avoir trouvé la recette pour séduire les consommateurs difficiles du pays. Trois ans après le lancement d'Eat Just en Chine, la société basée à San Francisco est prête à mettre davantage de produits protéinés alternatifs dans les assiettes des Chinois. Anciennement Hampton Creek, Eat Just a obtenu 25 millions de dollars et un partenariat stratégique avec C2 Capital Partners, une société de capital-investissement avec Alibaba comme investisseur principal. Le rapprochement avec C2, selon le co-fondateur et PDG d'Eat Just, Josh Tetrick, aidera les stratégies de commercialisation, les ventes, l'image de marque, les informations sur les consommateurs, l'embauche et l'approche réglementaire de l'entreprise en Chine.

#8 | Moins de steak, plus de magie : les nouveaux mantras qui régissent nos assiettes

Cosmic Dealer, Poudre de lune, Cosmic Goddess, Moon Juice... Les marques et enseignes misant sur un ésotérisme et une spiritualité aseptisée pullulent. Voilà pourquoi : au-delà de sa fonction première, notre alimentation joue différents rôles : engagement politique, réconfort psychique ou sur-performance de genre... Si le barbecue estival peut être conspué, on note surtout que notre alimentation convoque désormais un imaginaire mélangeant ésotérisme, croyances chamaniques et para-sciences. Dans Spiritualité alimentaire (éditions L'Harmattan, mai 2022), Louise Laclautre, Directrice du planning stratégique de l'agence Namibie, explique comment les marques « cosmiques » construisent leurs récits en promettant de nous élever spirituellement. Carrément. De nouveaux produits apparaissent, comme les jus détox, sacralisés comme des élixirs de pureté... « Étymologiquement, le jus équivaut à la potion, le nectar, un liquide qui relie deux réalités, deux états. C'est typiquement ce que l'on retrouve avec une marque comme Wild & The Moon (Wild renvoyant ici à la Terre, et Moon à la Lune). Les dénominations, packagings et story-telling vont valoriser quelque chose de très essentialisé, nectarisé et pur, qui par transfert de valeurs va rejaillir en nous. Ces marques ont besoin de faire vivre la croyance perverse que nous sommes par nature ou par nos modes de vie « sales » ou tout du moins « salissants » ».

#9 Les Français face à l'inflation, en 6 chiffres clefs

Promotions, seconde main, flexitarisme… Face à la flambée des prix, les Français redoublent de stratégies pour maîtriser leur budget. Sans pour autant céder sur la qualité, mais plutôt en adoptant de nouvelles pratiques. 6 chiffres pour comprendre, avec Kantar qui a mené l’étude, livrée en juillet 2022. Difficile d'y échapper, en cette rentrée : l'inflation grève les budgets – +5,8 % en un, selon les données provisoires de l'Insee au 31 août –, fait les gros titres de presse, inquiète les politiques et défie les professionnels du commerce. Comment les consommateurs intègrent-ils ce nouveau facteur dans leurs comportements d'achat ? Quels sont leurs arbitrages et stratégies pour s'adapter à cette nouvelle donne ? Résultat : 51 % ont arrêté ou limité leurs achats alimentaires d’impulsion. Devant la hausse conséquente des prix de l'alimentaire (+ 7,7 % selon la source Insee mentionnée plus haut), les Français ont déjà commencé à rationaliser leur consommation, notamment en évitant de céder à la tentation d'un moment. Mais ils n'ont pas attendu la flambée des prix pour mettre en place les bonnes pratiques : 77 % prennent soin de moins jeter ou de garder les restes, 72 % font davantage la cuisine eux-mêmes, 69 % comparent les prix. Et le mouvement semble s'accentuer : 64 % des Français achètent moins, ou projettent de le faire… Quelles conséquences pour la communauté snacking ?

10 | Upcycling : une collection capsule fabriquée avec 72 000 bouteilles d’Evian

À l’occasion de l’US OPEN de New-York, grand tournoi de tennis, Evian lance une collection capsule singulière, avec Rothy’s. Cette grande marque responsable, née à San-Francisco, est spécialisée dans la confection de chaussures durables. Les deux entreprises ont collecté près de 72 000 bouteilles en plastique lors du précédent tournoi en 2021, qu’elles ont ensuite recyclé puis transformé afin de leur donner une seconde vie dans la sphère de la mode. L’enjeu derrière cette collaboration capsule est double. Cette dernière permet de mettre en lumière l’importance de la prise en compte des enjeux écologiques au sein des processus de fabrication, mais aussi de démontrer la capacité des entreprises à innover. Typiquement, à travers cette collection capsule, c’est tout le cycle de vie d’un produit qui est revisité. 72 000 bouteilles d’Evian ont été transformées ! La marque réduit donc ses déchets, tout en produisant mieux.

Bonus | #BacktoSchool2022 : le burger mystère revient cette année... mais à 3 € et sans big fish

Ces derniers mois, Burger King France n’a cessé d’innover et de surprendre ses consommateurs en étant présent à des moments clefs ! On se souvient encore de sa dernière campagne de recrutement RH en utilisant les mauvaises appréciations de ses clients… Le burger mystère est une institution de la rentrée pour BK, nouveauté cette année, il n’est pas disponible uniquement sur l’application… Envie de (re)faire venir les consommateurs dans les restaurants peut-être ? Et vous qu’avez-vous prévu pour la rentrée 2022 ?

Alors, qu’avez-vous appris qui vaille la peine de partager ou de commenter ? Nous espérons que ce rendez-vous bimensuel vous a plu et qu’il était intéressant à parcourir. Merci vivement de votre fidélité ! Alors, comme plus de près de 6 000 twittosSuivez France Snacking sur Twitter!

Bonne lecture, bonne rentrée 2022 et à très vite ! Pascal Perriot, @Umameet.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique