Le FoodTweet #17 : êtes-vous prêt à boycotter la coupe du monde de football 2022 en CHR ?
Management & Franchise 3

Le FoodTweet #17 : êtes-vous prêt à boycotter la coupe du monde de football 2022 en CHR ?

21 Septembre 2022 - 1204 vue(s)
Comment réaliser votre veille prospective des principales actualités de cette dernière quinzaine sur Twitter le temps d'avaler un café ? Profitez de notre regard social sur les événements, les lancements, les acquisitions, les tendances marketing x social commerce et les splits qui animent et façonnent l’activité snacking... Et puisque rien n’échappe à Twitter, qui reste le premier levier d’information sur le web, faites votre veille food en 2 minutes avant tout le monde au travers d'une 10e d'informations pertinentes spécialement sélectionnées pour vous ! #InSnackingWeTrust !

Si vous souhaitez que ces informations viennent à vous immédiatement, suivez France Snacking sur Twitter et, bonne nouvelle, elles vous parviendront dès leur diffusion si vous activez les notifications (bouton à gauche de suivre/suivi) ! France Snacking is social !

#1 | Comment la prochaine FIFA World Cup au Qatar est-elle perçue par les Français ? Les appels au boycott ont-ils convaincu une partie de la population ?

La 22e édition de la Coupe du monde de football se tiendra non pas au printemps, ou en été comme toutes les précédentes, mais à la fin de l’automne, du 20 novembre au 18 décembre 2022. Plus qu’une banale histoire de calendrier, ces dates reflètent les doutes et les critiques qui poursuivent cette édition depuis l’attribution de son organisation au Qatar en 2010. Non-respect des droits humains, impact environnemental, rôle géopolitique trouble, soupçons de corruption : les accusations se sont multipliées contre l’émirat et ont abouti, en France et ailleurs, à des appels au boycott de la compétition sportive, qui n’ont eu que peu d’effet sur les joueurs et les fédérations de football. Toutefois, qu’en est-il dans l’opinion publique ? Comment cette Coupe du monde est-elle perçue par les Français ? Les appels au boycott ont-ils convaincu une part de la population ? A quel impact sur l’audience du mondial et l’exposition des sponsors peut-on s’attendre ? L’amour du Football sera-t-il le tombeau du boycott, et, pour la communauté snacking l’appel du gain plus fort que les valeurs éthiques de la marque ? Sacré Dilemme ! Découvrez les résultats de l’étude Opinion Way.

 

#2 | La start-up antigaspi Phenix annonce une levée de fonds de 15 M€

L’entreprise créée en 2014 accueille donc à son capital trois nouveaux fonds spécialisés : BNP Paribas Solar Impulse Venture Fund, le fonds BNP Paribas Social Business Impact et Lombard Odier Investment Managers Sustainable Investments via leurs fonds Private Equity. Dans ce tour de table, également, des actionnaires historiques de Phenix :  INCO Ventures, ETF Partners, Danone Manifesto Ventures et le fonds Ville de demain. Jean Moreau, cofondateur de Phenix, se félicite du montant conséquent levé dans un contexte économique pourtant perturbé, durant lequel les levées de fonds se font plus rares : « Cela prouve qu’une entreprise de l’économie sociale et solidaire peut attirer des financements conséquents avec des investisseurs prestigieux. Cela prouve que l’écosystème peut se donner les moyens de ses ambitions pour changer d’échelle et devenir progressivement dominant », Jean Moreau, CEO de Phenix. Le gaspillage alimentaire ? Et si nous prenions le problème à la source ?

#3 | Social selling : les réseaux sociaux au service des e-commerçants en 2022

En 2022, 58,4 % de la population mondiale utilise les réseaux sociaux.  En France, on compte 52,60 millions d’utilisateurs, soit 80,3 % de la population. Jusqu’à présent, les réseaux sociaux étaient surtout utilisés comme un moyen de gagner en visibilité. Si l’idée de rester leaders dans l’univers web ne date pas d’hier, aujourd’hui les plateformes redoublent d’innovations et d’outils pour faciliter les transactions et devenir de véritables lieux de conversion. Les hashtags #amazonfinds (trad. trouvé sur Amazon) et #tiktokmademebuyit (trad. ce que TikTok m’a fait acheter) comptabilisent respectivement 6,7 milliards et 2,3 milliards de vues sur TikTok. On note qu’1 consommateur sur 3 se rend sur les réseaux sociaux pour en apprendre plus sur une marque ou une entreprise. En 2022, quels rôles jouent les réseaux sociaux dans le e-commerce ? Quels outils sont mis à disposition des e-commerçants par ces plateformes ? A quel point les réseaux sociaux influencent-ils des achats chez les consommateurs ? Réponses dans l’article consacré et rédigé par la Fevad à l’occasion de la Paris Retail Week…


#4 | Que mangerons-nous en 2035 ? Futur de l’alimentation : 7 scénarios décryptés par deux experts


Demain, serons-nous tous devenus végétariens ? Les régimes particuliers seront-ils devenus la norme ? Comment cultiverons-nous nos champs ? Nous régalerons-nous avec des plâtrées d’insectes ? Nous avons présenté sept scénarios d’avenir mêlant biodiversité, agriculture et alimentation à Céline Laisney, directrice du cabinet de veille et de prospective AlimAvenir, et à Gilles Billen, directeur de recherche au CNRS. Pour Usbek & Rica, les deux experts nous livrent leurs hypothèses…

#5 | Dommage pour les lieux de rencontres en CHR : pendant que l'inflation galope, la Gen Z investit dans son avenir et annule ses rendez-vous amoureux faute de thune

6 célibataires sur 10 ont déjà annulé un rendez-vous faute d'argent ! Une étude récente émanant de l'application de rencontre Happn confirme le poids de la crise sur les célibataires. Selon un sondage, réalisé auprès de 1 350 utilisateurs de l’application, 61 % des célibataires ont avoué avoir déjà inventé une excuse pour ne pas se rendre à un date par manque de moyens financiers. Pour autant, ils ne souhaitent pas renoncer aux nouvelles rencontres puisque 66 % des sondés n’envisagent pas de faire des économies dans leur quête de l’amour. Pour éviter de passer à côté d’une belle rencontre tout en préservant leur budget, les célibataires sont prêts à mettre de côté le restaurant ou le cinéma pour privilégier une balade dans un parc ou en forêt (62 %), une visite de musée ou une activité sportive (24 %)... 14 % seraient même partants pour se rencontrer à l’occasion d’une brocante.

#6 | À l’heure où toutes les marques s’intéressent au gaming, McDonald’s France crée l’événement en s’associant à Pokemon GO !

Les restaurants McDonald’s deviennent des PokéStops et les McCafé des Arènes : un partenariat exceptionnel où tous les 1 500 McDonald’s et McCafé de France vont devenir un gigantesque terrain de jeu pour les fans de Pikachu, Dracaufeu et Carapuce. Pour la première fois, les dresseurs pourront y venir capturer des Pokémon, trouver des objets et même devenir maître d’arène. Car désormais, les restaurants McDonald’s seront des PokéStops et les McCafé des Arènes, pour s’affronter entre dresseurs. Et surtout, en exclusivité mondiale, les dresseurs vont pouvoir participer aux Raids by McCafé. Ces derniers permettront de capturer des Pokémon disponibles nulle part ailleurs. Depuis hier – et pendant une semaine – les joueurs pourront affronter sur place, et en équipe, un Pokémon très puissant mais aussi rare. Pour le découvrir, il faut donc rester connecté ! Surtout pour ne pas rater les trois autres Raids by McCafé, prévus cette année ! Une rentrée sous le signe de l’action et la réalité augmentée chez le leader de la restauration rapide en France !

#7 | Instagram en pleine crise d'identité ?

Le réseau social a été vilipendé cet été pour avoir voulu copier son challenger TikTok. Il cherche à garder la main alors que les usages changent. Le premier de la classe tombe de son piédestal. Instagram, ses deux milliards d’utilisateurs, son esthétique léchée, son poids indéniable sur les tendances mode, voyage, cuisine ou décoration, et ses contenus truffés de lucratifs placements produits, ne satisfait plus les influenceurs. Qu’il s’agisse de la monétisation de leurs contenus, de l’exposition de ces derniers ou tout simplement du fun que procure l’application, Instagram se trouve désormais loin derrière TikTok et YouTube, a alerté la direction du réseau social début septembre. Même l’algorithme de tri, qui détermine ce que verront les utilisateurs, paraît injuste aux yeux des influenceurs, d’après une étude confidentielle réalisée par la filiale du groupe Meta. De ce fait, attirer les nouvelles générations sur la plateforme reste le problème numéro 1… contraint de réécrire son positionnement et sa ligne éditoriale ?

 

#8 | Alexa d’Amazon va bientôt déclamer de la publicité

Les marques pourront sponsoriser les réponses qu'ils proposent aux utilisateurs curieux de leurs produits et services. Les marques pourront rediriger les utilisateurs vers leur boutique en ligne sur Amazon. Auparavant, si un utilisateur posait une question à Alexa, cette dernière lui répondait en proposant les réponses standards tirées d'internet, non triées. Désormais, l'assistant virtuel proposera des publicités de marques en lien avec la question et dont les services et produits sont disponibles sur sa plateforme d'e-commerce. Comme le précise Amazon dans son communiqué, pour bénéficier de cette nouvelle fonctionnalité baptisée « Activer Customers ask Alexa » (les clients demandent à Alexa), les marques devront avoir une boutique en ligne sur la plateforme. Cela permettra au géant de l'e-commerce de toucher une commission sur les ventes réalisées par les utilisateurs de son assistant personnel intelligent. En quoi c'est intéressant pour la communauté snacking ? Le voice commerce progresse, alors soyez prêts !

#9 | Domino's Pizza Enterprises Ltd et Picnic Works testent la pizzeria du futur via l’automatisation

Picnic Works a officiellement annoncé un nouveau partenariat avec Domino's PizzaEnterprises Ltd, afin d'explorer comment l'automatisation des restaurants peut améliorer les expériences des clients et des employés dans le monde entier. Les deux entreprises se réunissent à Berlin, en Allemagne, dans le cadre d'une démonstration d'innovation de la station Picnic Pizza dans un magasin Domino's. Les deux entreprises testent le système automatisé d'assemblage de pizzas Picnic dans un magasin Domino's en activité en Allemagne. La station Picnic Pizza peut assembler les pizzas les plus populaires en appliquant de la sauce, du fromage, du pepperoni fraîchement tranché et d'autres ingrédients. Avec l'installation de la station Pizza Picnic dans le restaurant de Berlin, le partenariat passe à une nouvelle phase de collaboration pour aider à la fois Picnic et Domino's Pizza Enterprises Ltd. à évaluer, définir et raffiner les solutions potentielles d'automatisation alimentaire pour l'avenir et compte tenu de son développement grandissant, l’automatisation permettra au géant de la pizza de limiter le gaspillage alimentaire, de ne pas souffrir de manque de personnel et de répondre plus rapidement au client avec 48 pizzas réalisées à l’heure… Seule chose que l’automatisation ne réalise pas : mettre au four…

10 | « Viande végétale » : les bouchers et les charcutiers ont perdu la première manche

Le Conseil d'Etat a suspendu fin juillet, en urgence, le décret interdisant aux substituts végétaux d'utiliser le vocabulaire de la viande, tels que steak, saucisse, lardon… Le ministère de l'Agriculture doit amender son texte. La France, en Europe, est seule à tenter de réglementer la question. La filière viande a-t-elle perdu son combat contre les substituts végétaux ? A ce stade de la bataille, un certain scepticisme s'impose quant à ses chances de l'emporter. Le Conseil d'Etat a en effet suspendu le 27 juillet le décret pour lequel les interprofessions Interbev et Inaporc ont ferraillé pendant des mois et qui interdisait aux fabricants de produits alimentaires « vegan » les mots tels que steak, jambon, lardon, burger, nugget, saucisse, etc. Et l'ordonnance du Conseil d'Etat est tout sauf nuancée. Le Juge des référés déclare que « le décret porte une atteinte grave et immédiate aux intérêts des entreprises fabriquant des denrées alimentaires à base de protéines végétales » dans la mesure où « le calendrier de ce texte ne leur permet pas matériellement de modifier la dénomination de leurs produits (...) Au surplus, l'imprécision du texte ne leur permet pas de s'y adapter correctement. En outre, aucun intérêt public ne crée d'urgence à l'appliquer ». Pis, le juge a considéré qu'« un doute sérieux existe quant à la légalité du décret concerné ».

 

Bonus | Le Twittos Arkunir a créé son propre burger, le "Arkunir Burger", chez Burger King. Fruit d'un heureux hasard, il sera disponible pendant deux semaines.

Après avoir fait un tour du monde sur Google Maps (félicité par Macron), envoyé des tweets dans l'espace et fait un featuring avec TK13, Arkunir a coché une nouvelle case à sa liste. Le jeune Twittos a créé une propre recette de burger à son nom, chez Burger King. Et ce n'est pas passé inaperçu chez sa communauté : "Un manager m'a dit qu'il en avait vendu plus de 300 en une journée et avait même reçu des appels pour savoir s'il était toujours en stock",  explique-t-il à Radio France. Et si on laissait un peu la parole aux consommateurs ? Ça marche, la preuve !

Alors, qu’avez-vous appris qui vaille la peine de partager ou de commenter ? Nous espérons que ce rendez-vous bimensuel vous a plu et qu’il était intéressant à parcourir. Merci vivement de votre fidélité ! Alors, comme plus de près de 6 000 twittosSuivez France Snacking sur Twitter!

Bonne lecture et à très vite ! Pascal Perriot, @Umameet.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique