NPD Group
Tendances 1

La restauration reprend des couleurs cet été, surtout la rapide

22 Septembre 2022 - 1362 vue(s)
En cette sortie d’été, NPD Group donne la température de la restauration qui réalise ses meilleures performances depuis deux ans. Si la fréquentation a été au rendez-vous tout comme les dépenses, celles-ci restent en deçà du cru 2019 sur la période juin-juillet sauf pour la rapide. Avec des performances variables selon les segments.

+ 11 % en visites, + 17 % en dépenses, la restauration a retrouvé des couleurs, comparée à l’an dernier sur la période juin-juillet. Comme le souligne le cabinet spécialisé, ces performances restent toutefois inférieures à 2019 de l’ordre de 13 % pour la fréquentation et de 10 % pour le CA pour le total du secteur. Seule la restauration rapide sort vraiment gagnante par rapport à 2019, avec une fréquentation comparable et une croissance en valeur de 5 % sur les deux premiers mois de l’été. Une performance en CA qui reste vraisemblablement à modérer eu égard à l’inflation et à la hausse des prix pratiqués par les restaurateurs, cette année. De son côté, la restauration à table, tout comme la collective et le segment des transports et lieux de loisir, restent en retrait de 20 % en visites. Pour Maria Bertoch, experte foodservice au sein de The NPD Group. « Si la reprise est là, le marché n’a pas tout à fait renoué avec ses performances de 2019 ». Selon elle, la crise sanitaire a entraîné une mutation profonde des habitudes de consommation des Français. Et la spécialiste du food service de rappeler que l’instauration du télétravail, qui était hors radars en 2019, a limité les opportunités de visites en établissements, comme les déjeuners d’affaires ou les repas pris lors des déplacements professionnels.

"La vente à emporter s’est installée dans les habitudes de consommation, malgré la levée des restrictions", Maria Bertoch.

Les grands gagnants de l’été 2022

Parmi les segments en forme, notamment en restauration rapide, NPD Group évoque les établissements qui vendent des burgers. Ils remportent la palme de la restauration rapide, avec une progression supérieure à 10 % en visites par rapport à 2019. Le dynamisme est réel aussi du côté des cafés/bars/brasseries qui sont parmi ceux qui se sont rétablis plus vite en restauration à table, avec « seulement » - 15 % en visites par rapport à 2019, note le cabinet. La vente à emporter a retrouvé son rythme de croisière avec des activités livraison et drive qui baissent au sein de la restauration commerciale, comparé à 2021, au profit de la consommation en restaurant. Toutefois, leurs performances restent toujours bien supérieures aux niveaux de 2019. Ce début de l’été a été marqué aussi par un retour en force des 50 ans et plus sur le marché. Cette tranche d’âge affiche une croissance de 30 % sur les deux premiers mois de l’été vs 2019 en restauration commerciale. La fréquentation des restaurants reste toujours compliquée en soirée. Si la restauration rapide a retrouvé ses clients, notamment grâce à la livraison de burgers et de pizza, la restauration à table est toujours à la peine. Et Maria Bertoch d’ajouter : « Elle peut s’expliquer en partie par la pénurie de personnel qui a grandement impacté ce circuit entraînant, à elle seule, une réduction des roulements de service, une augmentation du temps d’attente et même des moments de fermeture au plus fort de la saison estivale ».  

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique