Nautilus
Tendances 17

Nautilus, racheté par Steve Burggraf et Mathias Dosne, avec AMDG

4 Octobre 2022 - 1863 vue(s)
Belle prise pour le fondateur de la chaîne de restauration Big Fernand et l’ex-Président de Mondelez France, Steve Burggraf et Mathias Dosne qui viennent de signer ce matin, la reprise du spécialiste des produits de la mer Nautilus, aux côtés d’ AMDG Private Equity. Nautilus a pour ambition de monter en puissance, notamment en restauration sous la toute nouvelle entité Nautilus Chef, qui réalise aujourd’hui près de 19 M€ de CA sur les 47 M€ du groupe.

En négociation depuis quelques mois, l’opération a été signée ce matin, confirment d’une même voix, Steve Burggraf, celui qui a fondé en 2012 la chaîne Big Fernand qu’il a quittée en 2019, et Mathias Dosne, une figure de la distribution puisqu’il a été Président de Mondélez France durant 6 ans après avoir été directeur commercial de Coca-Cola. Les repreneurs, qui sont majoritaires, se sont associés au fonds d’investissement lyonnais Croissance PME1 géré par AMDG Private Equity, mais aussi à l’ex-actionnaire de Nautilus, le groupe Pitaya (n° 2 du thon en Asie), dont la participation passe de 27 à 17 % dans le nouvel ensemble. Nautilus, aujourd’hui, ce sont 47 M€ de CA, réalisés par deux entités Nautilus Food, acteur de choix sur la conserve de produits de la mer et leader sur le marché du crabe en conserve avec 57,4 % de part de marché et Saumextra, spécialiste dans la confection de poissons fumés, notamment de saumon au sein de son usine de 2 300 m² située à Angers. Avec une commercialisation de ses produits en grande partie dans les réseaux bio, sous la marque Herens et la RHF.

"Notre stratégie de croissance, notamment en RHF sera portée par l’innovation", Steve Burggraf.

Naissance de Nautilus Chef

Comme le souligne Steve Burggraf à snacking.fr, les ambitions du groupe sont fortes non seulement en RHD qui pèse 40 % de son activité, mais aussi sur tous ses marchés. Il faut dire que la marque Nautilus est présente dans 93 % de la GMS. En ligne de mire 80 M€ de CA à l’horizon 2026 en croissance organique et externe. « Dans l’activité restauration qui va être coiffée par la marque Nautilus Food, nous disposons aujourd’hui d’une cinquantaine de références. Les gammes vont être redéfinies et nous comptons beaucoup innover ». Pour cela, il pourra compter sur une vrai savoir-faire maison et une véritable puissance de feu à travers la qualité de son sourcing, notamment grâce à son bureau en Asie. 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique