Le FoodTweet #18 : êtes-vous prêts passer au steak végétal en restauration rapide ?
Management & Franchise 19

Le FoodTweet #18 : êtes-vous prêts à passer au steak végétal en restauration rapide ?

5 Octobre 2022 - 2092 vue(s)
Comment réaliser votre veille prospective des principales actualités de cette dernière quinzaine sur Twitter le temps d'avaler un café ? Profitez de notre regard social sur les événements, les lancements, les acquisitions, les tendances marketing x social commerce et les splits qui animent et façonnent l’activité snacking... Et puisque rien n’échappe à Twitter, qui reste le premier levier d’information sur le web, faites votre veille food en 2 minutes avant tout le monde au travers d'une 10e d'informations pertinentes spécialement sélectionnées pour vous ! #InSnackingWeTrust !

Si vous souhaitez que ces informations viennent à vous immédiatement, suivez France Snacking sur Twitter et, bonne nouvelle, elles vous parviendront dès leur diffusion si vous activez les notifications (bouton à gauche de suivre/suivi) ! France Snacking is social !

#1 | McDo et les burgers végétariens (PLT), histoire d'un échec commercial

Lancé en grande pompe, le McPlant a fait pchitt. Cela devait être l'avenir du fast-food, une révolution alimentaire permettant de faire avancer à la fois le combat contre la souffrance animale et la lutte pour une agriculture plus raisonnée. Pour McDonald's, la démocratisation des hamburgers sans viande n'aura pas lieu. L'accueil frileux du public aura eu raison de cette volonté affichée d'évolution. Au début de l'année 2022, la société a lancé le McPlant dans plusieurs pays, dont les États-Unis et le Royaume-Uni et le Danemark. Un burger somme toute classique, mais avec de la fausse viande pour remplacer le vrai steak. Mais voilà: en août, McDonald's a retiré ce produit de ses restaurants américains en raison de son manque de succès. Il n'était pas dit que convaincre les mangeurs de viande de changer leurs habitudes alimentaires serait chose facile. Les chiffres viennent le confirmer: tout n'est pas la faute du McPlant, mais il y a quelques semaines, explique The Guardian, McDonald's a dû licencier 4 % de son personnel en raison d'une baisse sensible de son activité. Ce qui est certain, c'est que les végétariens ne se sont pas rués en masse vers l'enseigne au M jaune pour en faire leur nouvelle cantine... Dans le même intervalle, BK annonce que son offre végétale représente 10 % de PDM... Qui gagnera la bataille du végétal ?

 

#2 | [Reportage] Picard s'étoffe avec son concept "Bienvenue en cuisine"

Engagée dans un ambitieux plan de croissance, dont l'objectif est d'atteindre les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2026, l'enseigne de surgelés se transforme. Avec "Bienvenue en cuisine", ce nouveau concept magasin propose une offre d'épicerie et de produits non alimentaires inédite, ainsi qu'un partenariat pour une offre vin exclusive. Nouvelles offres produits, personnalisation de la relation client via un programme de fidélité plus serviciel et généreux, déploiement de parcours de courses omnicanaux, refonte intégrale de la plateforme de marque... : depuis septembre 2020, Picard multiplie les chantiers de transformation. Conçu avec l'agence Market Value, le concept se veut centré sur l'humain et l'expérience client. Pensés comme une cuisine, les magasins sont décloisonnés pour faire entrer la lumière. Et surtout, un îlot central, à l'entrée, est composé de quatre zones : l'accueil, un comptoir de dégustation de produits, un espace click and collect et les caisses. "Ce concept incarne chaque axe de notre transformation et valorise la relation privilégiée que nos collaborateurs entretiennent avec nos clients", souligne Emmanuelle Bach Donnard, directrice marque, digital & expérience client. Quand l’expérience est au cœur du parcours client… en food retail !

 

#3 | Social selling : TikTok prépare le lancement du live shopping aux USA | Zoom sur Fizz, l'app utilisée par 95 % des étudiants à Standford pour sortir de l’isolement | Les vidéos en plein écran d'un simple clic arrivent sur Twitter | Les publicités digitales plébiscitées par les Français.

Les Français, plus attentifs aux prix depuis l'inflation, sont de plus en plus attirés par les offres promotionnelles digitalisées proposées par les enseignes de la grande distribution. Alors que 14 collectivités comme Strasbourg, Bordeaux ou Grenoble servent de "cobayes" à l'expérimentation "Oui Pub" depuis le 1er septembre, et ce pour la durée minimale de 3 ans, les Français montrent de plus en plus leur amour pour les offres de publicités digitalisées. Pour rappel, le dispositif consiste à laisser le choix aux habitants des villes concernées « d'accoler l'autocollant "Oui Pub" sur leur boîte aux lettres s'ils souhaitent continuer à recevoir de la publicité. Aucun prospectus ne sera distribué dans les autres boîtes aux lettres », selon le gouvernement. La présomption de distribution de publicités se retrouve ainsi inversée. Le sondage OpinionWay pour Bonial confirme donc la tendance précédemment évoquée : 63 % des Français souhaitent être informés sur le digital des prix et offres promotionnelles proposés par les enseignes alimentaires. Ce taux est en progression de 5 % en seulement une année !


#4 | Les grandes tendances de consommation à l'ère post- Covid. Grand enseignement : le magasin physique fait de la résistance

Pour la première fois, l’Echangeur BNP Paribas Personal Finance dévoile l’ensemble des résultats de cette enquête, réalisée début 2022 et divisée en six parties. Elle offre l’occasion de déterminer en quoi la crise sanitaire a modifié de manière pérenne ou non les usages et attitudes des consommateurs français, en particulier dans leurs arbitrages entre physique et digital. Avec un enseignement majeur : le physique fait de la résistance. Contrairement aux idées reçues et aux usages surtout concentrés dans une grande ville comme Paris, le tout Internet, le paiement sur mobile, la généralisation du QR Code ou le commerce sur les réseaux sociaux ne constituent pas (encore) les modes de consommation et d’achat les plus répandus en France. Le bon vieux magasin a encore ses adeptes. Mais pas tout seul et pas comme avant… Le grand gagnant de la période « post-Covid » reste indéniablement le Drive. 27 % des Français y ont eu recours au cours des 12 derniers mois (+ 7 points vs 2020). Cependant que l’engouement observé durant les périodes de confinement est quelque peu retombé. Plus du tiers des Français utilisaient ce service, d’après une étude complémentaire lancée en septembre 2020 par l’Echangeur… Accédez à l’étude complète en 6 parties.

#5 Télétravail : 36 % des consommateurs mondiaux ont l'intention de travailler à domicile en 2025

Selon l'enquête Voice of the Consumer Lifestyles Survey 2022 d'Euromonitor International, 36 % des consommateurs mondiaux ont l'intention de travailler à domicile à l'avenir. De même, les entreprises du monde entier citent le travail à domicile comme l'impact à long terme le plus important de la pandémie. Bien que la tendance au travail à distance soit généralement saluée pour ses avantages, elle peut être à la fois une bénédiction et un fardeau… avec des conséquences sur la fréquentation en point de vente et dans la manière de se restaurer chez soi… La tendance « homing » ne risque donc pas de retomber en nourrissant de nouvelles opportunités business pour la restauration rapide… sous certaines conditions, bien sûr…

#6 À Londres, Deliveroo ouvre un store un peu moins dark : Deliveroo HOP

Au centre de la capitale, Deliveroo HOP ouvre un accès pour le grand public, qui commandera directement depuis une borne. Deliveroo a ouvert le premier établissement d’une enseigne qui reprend le nom d'une offre B2B qu'elle développe avec d'autres enseignes dans le monde : Deliveroo HOP. Situé dans le centre de Londres, il s’agit ni plus ni moins d’un dark store, mais avec un espace permettant d’accueillir des clients. Et dans le cas où les autorités locales s’attaqueraient aux dark stores comme dans le cas des grandes métropoles française, Deliveroo HOP est la parade idéale. En façade, elle accueille des clients, comme tout petit point de vente d’épicerie. Dans l’arrière-boutique, les coursiers peuvent venir récupérer les commandes que leurs clients ont passées depuis l’application…

#7 | Vers un marketing d’influence de plus en plus responsable en 2022 ?

Posts sponsorisés : 31 % des influenceurs de moins de 10 000 abonnés manquent de transparence. Pour la 2e année consécutive, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) analyse les pratiques du secteur du marketing d’influence. L'ARPP note qu’une amélioration sensible a été constatée puisque 83 % des contenus comprennent au moins un début d’identification (pleinement conformes ou améliorables), contre 73 % des contenus publiés en 2020. Reste à savoir si inviter un influenceur dans son restaurant et lui en mettre « plein la vue » afin que celui-ci réalise une story voire un post (non sponsorisé, pour le coup !) parce qu’il aura eu un coup de cœur, relève du post sponsorisé ou non ! Pour faire le point sur le sujet, nous avions reçu Christian Thomas (No Classica – Fast and Food) pour faire le point sur la question… à l’heure où près d’un consommateur sur 2 conditionne ses achats en fonction des recommandations des influenceurs ! Ah la la !

#8 | Laisseriez-vous une IA choisir votre menu au restaurant ?

Une société déjà bien implantée permet aux établissements de vous scanner afin de vous proposer des produits prétendument adaptés. Jusqu'ici, les grandes marques de fast-food et quelques restaurants proposent à la clientèle de procéder elle-même à sa commande grâce à des bornes tactiles ou à des tablettes, et les choses s'arrêtent là. Raydiant suggère aux restaurants d'intégrer à ces dispositifs une fonctionnalité permettant de scanner chaque client afin de déterminer sa taille, son âge, son genre ou son humeur. Tout (ou presque) est paramétrable: si plusieurs personnes se trouvent devant la borne au moment de la commande, le système pourra proposer des offres adaptées aux groupes. L'objectif est d'offrir «une expérience personnalisée au consommateur, tout en aidant les restaurants à booster leurs ventes». Plus de 4 500 établissements utilisent déjà les services de l'entreprise, et pas uniquement des restaurants : certains casinos et clubs de gym s'y sont mis, ainsi que de nombreuses boutiques.

#9 Xavier Niel lance Stancer, sa solution de paiement low cost pour mettre fin au cash dans les petits commerces

Ce n’est pas une révolution, mais elle pourrait conduire à changer les usages. La start-up Stancer a été dévoilée ce 27 septembre. Il s’agit d’une filiale du groupe Iliad (Free), créé par Xavier Niel. Sur le papier, l’offre de Stancer est comparable à ce qui existe déjà sur le marché: une offre de paiement clé en main pour les commerçants. Mais à des tarifs plus accessibles, notamment sur les paiements de petites sommes. Alors que les commissions des concurrents tournent autour des 1,5 %, Stancer propose une commission variable de 0,7 % sur chaque paiement, par le biais de son terminal bancaire, à laquelle s'ajoutent 7 centimes de commission fixe. Mais l’entreprise est bien plus agressive pour les petits paiements, puisqu’elle ne prélève aucune commission fixe sur les paiements de moins de 7 euros. De quoi séduire de nombreux commerçants, qui refusent actuellement le paiement par carte bancaire pour quelques euros.

10 | TikTok : la description des vidéos passe de 300 à 2 200 caractères maximum.

Cette augmentation de 730 % est loin d’être due au hasard. TikTok veut explorer la recherche vidéo pour ouvrir la voie au commerce in-app. « Cela vous permet d'exprimer plus de détails sur vos créations, en décrivant ce que vos vidéos montrent, ce qui vous donne la possibilité de vous rapprocher de votre public, de générer plus d'engagement tout en devenant plus consultable et mieux recommandé par TikTok aux spectateurs », explique la plateforme à ses créateurs. Avec cette nouveauté, les ambitions de l’application chinoise ne sont pas cachées : elle veut que la recherche soit davantage optimisée sur sa plateforme, comme elle peut l’être sur les moteurs de recherche classiques.

Bonus | Vany est livreur à vélo pour Deliveroo. Sur ses réseaux, il nous partage son quotidien

Coursier, youtubeur, tiktokeur, découvrez l'activité & les créations d'un vrai livreur Deliveroo ! Ça décoiffe !

Alors, qu’avez-vous appris qui vaille la peine de partager ou de commenter ? Nous espérons que ce rendez-vous bimensuel vous a plu et qu’il était intéressant à parcourir. Merci vivement de votre fidélité ! Alors, comme plus de près de 6 000 twittosSuivez France Snacking sur Twitter!

Bonne lecture et à très vite ! Pascal Perriot, @Umameet.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique