Food'Lab
Equipement, Techno & Service 20

Exclu. Une levée de fonds de 6 M€ pour Food’Lab qui se prépare aussi pour son food court nancéen

10 Octobre 2022 - 2215 vue(s)
Sur un marché agité de la livraison, Food’Lab poursuit avec succès son chemin. Alors qu’il ouvrira sa nouvelle cuisine partagée nouvelle génération de 600 m², façon food court à Nancy en début d’année puis Clermont-Ferrand, le lyonnais vient de sécuriser un financement de 6 M€ aux côtés des fonds UI Investissement et FoodEssence Investissement dont ce dernier compte, parmi ses membres, le chef Thierry Marx.

Dans un contexte plutôt compliqué pour de nombreux acteurs du secteur delivery, celui qui se positionne comme le label de la Street Food, avec sa cinquantaine de cuisines hébergées, avance doucement mais sûrement ses pions. Preuve d’un modèle qui a fait la preuve de sa rentabilité sur les 5 sites de Lyon 3 et Lyon 9, Villeurbanne, Grenoble et Rennes (depuis juin) et qui est promis à grandir, Food’Lab est parvenu à lever 6 M€ auprès du spécialiste du développement d’entreprises françaises UI Investissement, et du fonds spécialisé dans les métiers de bouche, FoodEssence, explique Raphaël Roques, l’un des 3 fondateurs. Et l’une de ses fiertés a été aussi de convaincre ce deuxième financier qui regroupe, entre autres, des grands noms de la gastronomie dont le chef Thierry Marx. « C’est un vrai gage de confiance qui nous honore », poursuit Raphaël qui revient sur la solidité de son modèle qui permet à chaque marque partenaire de réaliser, en moyenne, 350 K€ de CA par an, à l’heure où d’autres sont mis en difficulté.

Un food court nouvelle génération

Comme plusieurs acteurs de la food delivery, les mutations du marché n’ont pas échappé au trio d’associés. S’ils avaient déjà construit leur business model, sur un format hybride fondé sur la livraison et la vente à emporter avec des clients qui peuvent entrer pour aller directement chercher leur commande auprès de chaque échoppe, le pilote Lyon 9 préfigurait déjà ce que serait l’avenir d’un Food’Lab type : un ensemble de cuisines de partenaires, hébergées au sein d’un espace conçu façon food-court et multi-canal. C’est-à-dire avec livraison, click & collect mais aussi, et surtout une restauration sur place avec une cinquantaine de places. La nouvelle ouverture de Nancy, sur 600 m² et avec 10 cuisines, qui ouvrira début 2023, à deux pas de la célèbre place Stanislas sera, quant à elle, entièrement sur ce principe et optimisée en ce sens. Avec ses 25 mètres linéaires façon rue commerçante et ses 90 places, les clients pourront choisir le meilleur de la street food et consommer sur place. Tout y a été réfléchi pour servir, de manière professionnelle, tous les canaux. Le parcours client passera obligatoirement par la market place Digital Food'Lab Shop, avec des accès différenciés pour les clients et les livreurs. A chacun la liberté de commander, soit par l’application maison ou soit par les bornes à l’entrée du site et de s’assoir ou d’emporter, ou alors de se faire livrer via une plateforme.

"C’est le premier food court imaginé et conçu aussi bien pour la restauration sur place avec une véritable expérience sur site que pour la livraison", ajoute Raphaël Roques.

Food'Lab

Photo du projet nancéen de Food'Lab (ainsi que la photo de une)

Le prochain site de Clermont-Ferrand prévu dans la foulée, lui aussi sur 600 m² avec 8 cuisines, sera conçu sur la même trame. « De quoi permettre à chaque enseigne partenaire de pouvoir travailler sur tous les canaux, selon la saisonnalité, la météo, le moment de la journée et de générer de la commande directe, via notre Food’Lab Shop».

6 nouvelles cuisines en 2023

Fort d’un nouveau trésor de 6 M€, Food’Lab est armé pour 4 ans et pour porter un développement immobilier, forcément gourmand en cash flow. Outre Nancy et Clermont-Ferrand, 4 autres cuisines sont sur la feuille de route 2023. Raphaël Roques se dit confiant malgré le trou d’air d’un été 2022 caniculaire lors duquel, dit-il, ses marques partenaires ont néanmoins mieux résisté que d’autres. Mais avec une livraison qui est dorénavant inscrite dans les pratiques des Français, une activité qui est repartie de plus belle, l'horizon est dégagé tout comme les ambitions. 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique