burger journée internationale 13 octobre
Tendances 0

Journée Internationale du Burger. La restauration fête un produit star ce 13 octobre.

13 Octobre 2022 - 1614 vue(s)
Nous célébrons aujourd’hui celui qui est devenu en l’espace de quelques années un incontournable poids lourd de notre alimentation à l’occasion de la Journée Internationale du Burger. L’occasion de revenir sur la place occupée par un produit longtemps décrié et assimilé à la malbouffe et désormais travaillé par toutes les strates de la restauration, des chaînes de fast food aux plus grands chefs. Il est aussi devenu un rouage essentiel de la restauration livrée, aux côtés des historiques pizzas et autres sushis.

Il s’en serait englouti 1,3 milliard l’an dernier par les Français, selon Gira, et ce malgré un contexte Covid moins favorable pour la restauration. Pour un burger avalé, nos compatriotes auraient ainsi grignoté en moyenne 2 sandwichs (2,61 milliards) mais seulement 0,8 pizza (1,037 milliard) dont ils sont pourtant les 2e plus gros consommateurs au monde. C’est dire si ce produit, depuis le premier restaurant Wimpy ouvert boulevard des Italiens à Paris en 1961, est parvenu à se tailler une place de choix dans tous les circuits du hors-domicile, et même au-delà. « A partir du moment où les femmes ont commencé massivement à travailler et qu’elles n’avaient plus le temps de faire la cuisine, il fallait s’attendre à de profonds changements dans la société et dans la manière de se nourrir », confiait-Jacques Borel, interrogé par snacking.fr en juin dernier, à l’occasion du 50e anniversaire de l’arrivée de McDonald’s en France. Un demi-siècle de présence dans l’Hexagone, célébré d’ailleurs en catimini par le géant mondial, qui a depuis sensiblement réécrit l’histoire et compterait aujourd’hui près de 1 550 restaurants en France (voir notre article Bon anniversaire McDonald’s ! Déjà 50 ans en France).

Un burger à toutes les sauces

Alors certes, après une décennie de croissance extraordinaire portée par la fameuse vague du Gourmet Burger qui a infusé jusqu’en restauration assise et sur les tables des plus grands chefs se livrant à des réinterprétations multiples, Gira évoquait tout de même un certain tassement des ventes, à – 13 % sur 3 ans. Un recul que le cabinet explique en partie par la diversification des propositions des acteurs du burger mais aussi par la multiplication des offres alternatives qui gagnent des parts de marché. Il faut aussi, bien sûr, ajouter à cela les effets induits par les contraintes sanitaires, couvre-feux et fermetures des restaurants qui étaient toujours d’actualité l’an dernier. Le prix moyen se situait alors autour de 10,89 € avec une moyenne dans les chaînes de 9,40 € (- 1,1 %) et de 12,29 € chez les indépendants (+ 8 %). Le grand écart constaté entre les prix moyens, en fonction des circuits, démontre d’ailleurs bien à quel point, aujourd’hui, le produit s’est adapté à une diversité d’occasions et de niveaux de consommation : en restauration rapide, le burger se vendrait en moyenne autour de 5,50 €, 7,90 € en cafétéria mais s’afficherait tout de même à 11,70 € en restauration à thème, 12,10 € dans les grills, 14,80 € dans les cafés-bars-brasseries et même 22,50 € en gastro. Tout cela, c’était bien sûr avant l’explosion de l’inflation qui a contraint de nombreux établissements à augmenter les prix.

 

Number one de la livraison

Avec l’explosion des plateformes tels qu’Uber Eats, Deliveroo ou encore Just Eat, dont il a constitué l’un des moteurs, le burger est également devenu aujourd’hui un plat phare, incontournable, de la restauration livrée. A l’occasion de cette Journée Internationale du Burger, fêtée chaque année en ce 13 octobre, Just Eat livrait ainsi quelques détails sur l’ampleur du phénomène burger. L’an dernier, il devançait pour la première fois la pizza sur le podium des plats les plus commandés sur la plateforme ! Un succès qui se confirme cette année puisque le burger reste en tête des commandes, toujours suivi de près par la pizza puis les spécialités japonaises. Ses ventes sont élevées tout au long de la semaine mais les datas internes Just Eat montrent que c’est tout de même le week-end, et ce dès le vendredi soir, qui affiche le plus haut pic de commandes, que les aficionados l’apprécient le plus.C’est d’ailleurs plus précisément sa déclinaison « cheeseburger » qui est la plus plébiscitée parmi l’ensemble des recettes pour un prix moyen des burgers commandés qui tourne cette année à 8,83 €. Pour la petite histoire, c’est précisément le 3 octobre 2021 que le burger avait été le plus commandé l’an dernier et on laissera libre cours aux interprétations pour en expliquer la raison : l’arrivée des premiers froids, le retour du Paris-Roubaix ou encore une journée de football… Dans tous les cas, cela aura permis au burger, une nouvelle fois, de tirer son épingle du jeu !

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique