Une charte de 15 engagements pour réduire la consommation d’énergie, proposée par le Snarr
Equipement, Techno & Service 0

Une charte de 15 engagements pour réduire la consommation d’énergie, proposée par le Snarr

19 Octobre 2022 - 1107 vue(s)
Dans la suite des mesures prises par l’ensemble du secteur des CHR dans le cadre du Plan de Sobriété énergétique, le Snarr a établi et présenté sa propre feuille de route pour réduire les consommations évitables, la déperdition d’énergie et assurer la planification de la consommation. 15 engagements consignés dans une charte.

C’est un « socle commun » de sobriété énergétique qui a été proposé par la restauration rapide aux pouvoirs public, dans le but de réduire et optimiser la consommation d’énergie dans la branche. Une démarche de co-construction qui souscrit aux engagements communs de tous les secteurs. Le syndicat national de l’alimentation et de la restauration rapide a présenté une charte en 15 engagements ciblés qui portent l’ambition commune du secteur qui s’inscrit dans la durée. Ce qui passera par des expérimentations de dispositifs innovants et sur le partage de bonnes pratiques déjà éprouvées parmi les adhérents. Parmi les pistes proposées : « Ne pas brancher les rideaux d’air chaud, dès que cela est possible », « adapter le chauffage des salles entre 18 et 19° », « adapter la climatisation avec un maximum de 5°C d’écart avec l’extérieur », "réaliser des dégivrages systématiques et réguliers des chambres froides", "réaliser des maintenances de thermostats, des filtres et des ventillations des chambres froides"...

"Atteindre des objectifs assignés en matière de sobriété énergétique nécessite un mouvement collectif dans lequel s’engage le secteur de la restauration rapide", Romain Girard, Président du Snarr.

Le président du Snarr a tenu à saluer, dans un communiqué, la confiance du gouvernement en la capacité des acteurs du secteur, à se mobiliser vite en agissant de manière volontaire et responsable pour réduire leurs empreintes énergétiques dans ce contexte de crise énergétique et climatique. Le Snarr a profité de cette concertation pour alarmer le Gouvernement, sur les impacts énergétiques significatifs du déploiement en cours, des dispositifs de vaisselles réemployables, obligatoires pour les consommations en place, à compter du 1er janvier 2023. Il a été proposé un décalage de quelques mois, pour limiter les effets de cette consommation énergétique supplémentaire durant les mois d’hiver.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !
 

Tags : Snarr
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique