sirha food developpement durable enquete
Tendances 1

Près de 8 restaurateurs sur 10 seraient engagés dans une démarche éco-responsable

19 Octobre 2022 - 1115 vue(s)
A l’approche du Sirha Lyon, le rendez-vous mondial des métiers de bouche qui se tiendra du 19 au 23 janvier prochain, les organisateurs publient les résultats d’une étude réalisée auprès de professionnels du secteur pour mieux appréhender leurs positions face aux enjeux liés au développement durable.

Les changements climatiques et sociaux impactent toute la chaîne du food service mais aussi de l’alimentation et de l’hospitalité en général. Des implications qui exigent aujourd’hui, des changements, voire des adaptations de manière à rendre l’industrie durable, à l’échelle de tous ses échelons. Pour mieux comprendre la position des professionnels et réagir face aux nouveaux enjeux liés au développement durable, Sirha Food a réalisé une enquête auprès de près de 300 professions. Et ce qui est rassurant, c’est que 86 % des sondés, indiquent être engagés dans une démarche de transition éco-responsable. On parle-là de 100 % des producteurs, 79 % des restaurateurs et 78 % des fournisseurs, distributeurs et acteurs du digital. Pour ce qui relève des restaurateurs, ils sont même 82 % à se fournir en France dont 43 % à moins de 100 km de leur établissement. Et si l’on zoome un peu plus, plus de 7 sur 10 (72 %) se fournissent en circuit court directement chez le producteur tandis que 60 % composent leur carte avec des produits bio. D’ailleurs 32 % des restaurateurs sont labellisés. Les fournisseurs, quant à eux, sont 44 % à intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur dans une démarche écolo et 23 % adaptent leurs modes de productions (distribution exclusive ou sélective). 35 % optimisent leur gestion des déchets, souligne l’étude. Côté producteurs enfin, 94 % d’entre eux indiquent ajuster leurs méthodes d’agriculture (raisonnée, intégrée ou bio) et 61 % composent avec des produits bio.

Où sont les freins

A cette volonté collective d’aller vers du mieux, s’élève un certain nombre de barrières. 78 % des sondés indiquent vouloir une solution par rapport aux conditions de travail et au manque de main d’œuvre. C’est le cas pour 9 producteurs sur 10, tandis que c’est souligné par 74 % des restaurants et 71 % des fournisseurs. Pour 60 % des restaurateurs, le prix des produits et denrées notamment issus de l’agriculture bio est un frein alors que pour les producteurs, c’est le manque d’accompagnement d’aides et d’informations, notamment au niveau des énergies propres. Reste que pour 83 % des personnes interrogées, le problème environnemental le plus important réside dans la conception et la consommation des produits.

 

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique