NPD Group Coupe du monde de football 2022
Tendances 4

Coupe du monde de football 2022. Pizza, burger et dark, les gagnants probables

22 Novembre 2022 - 1243 vue(s)
Les événements sportifs, notamment le football, restent traditionnellement de formidables booster d’activité pour les bars et la restauration livrée. Est-ce que l’édition 2022 du mondial de foot au Qatar, quelque peu décriée, tiendra ses promesses face au boycott de certains ? NPD groupe a chaussé les crampons et livre ses pronostics.

Tout le monde se souvient de l’impact de la Coupe du Monde 2018 qui avait créé un élan national et pour cause. La France avait remporté la compétition et la restauration commerciale dans son ensemble, avait, elle aussi, gagné la partie au rythme des performances des Bleus. Alors que la consommation du soir ne représente en général que 7 % des visites des cafés, bars et brasseries, souligne NPD Group, l’indicateur était passé à 10 % en visites et 12 % en dépenses sur les mois de juin-juillet 2018 avec une surreprésentation des hommes (56 % des visiteurs le soir, contre 48 % en temps normal). Un vrai élan a été aussi enregistré dans les cafés, bars et brasseries pour les personnes de plus de 50 ans, les soirs de matchs (avec 20 % des visites pendant les matchs contre 14 % habituellement). Côté livraison, la  pizza a fait un carton chez les jeunes : en juillet 2018, la part des 18-34 ans dans ces commandes s’était élevée à 68 %, contre 45 % normalement.

La convivialité en mode hiver !

Changement de décor et d’ambiance avec une compétition en hiver. Exit les terrasses voire les écrans extérieurs et les réunions nocturnes attablées autour d’un repas. Alors que les matchs diffusés en journée favorisent la fréquentation des cafés, bars et pubs, la partie risque d’être bien différente sur des mois d’hiver. Et la restauration à table, servie en salle à cette période de l’année, apparaît comme un circuit moins conciliable avec les horaires des matchs, majoritairement retransmis en journée (11 h, 14 h, 17 h et 20 h), explique le cabinet d'études.   

"Par temps froid et face à la conjoncture, il est probable que les spectateurs fassent le choix d’une soirée cocooning et festive à la maison, afin de pouvoir se réunir en nombre, tout en limitant les dépenses liées aux boissons", Maria Bertoch, experte foodservice chez The NPD Group

Burger-pizza en compétition et les plats à partager en première division

Face à l’absence probable d’une activité en terrasse, il est très probable que la restauration livrée qui a su s’inviter dans les habitudes des Français depuis la crise sanitaire apparaisse comme l’un des supporters majeurs de l’événement sportif. D’autant que, depuis la dernière Coupe du monde, la part de marché de la livraison à domicile a doublé en restauration commerciale, passant de 3 à 6 % des visites en septembre. La pizza, indétrônable membre du trio « TV, bière, pizza » pendant les soirées foot, va-t-elle perdre du terrain face à la diversité des offres de restauration proposées par les agrégateurs ? Cette question reste entière alors que le coup de sifflet de lancement vient de sonner. En effet, si la pizza représentait une commande livrée sur quatre en 2018, elle ne compte plus que pour une commande sur 10 aujourd'hui (de janvier à octobre 2022). Ce recul bénéficie au burger, qui connaît une progression inverse : une commande sur six comporte un burger en livraison depuis début 2022, contre une sur huit en 2018. Parmi les grands gagnants de cette fin d'année, le cabinet d’études croit aussi aux performances des dark kitchens, ces restaurants virtuels multi-marques (dont des propositions de burgers et de pizzas bien sûr), qui devraient voir leur activité stimulée pendant le championnat, en misant sur la carte de la livraison de proximité et sur une offre attractive et calibrée. Si, comme le remarque NDP Group, les effets d’un boycott possible peuvent influer sur les pronostics, il n’en demeure pas moins que la compétition reste une occasion de business et que les restaurateurs qui veulent en profiter ont tout intérêt à ajuster les offres de repas aux groupes, comme des planches et des snacks à partager entre amis, s’ils souhaitent marquer des points. Le but étant d’attirer les supporters tôt et de les retenir en soirée grâce aux animations happy hours alors que les tendances « cocooning sur le canapé » resteront le principal adversaire de la restauration hors domicile.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique