Petit Veau
Tendances 2

Ça tourne bien rond pour Petit Veau

20 Décembre 2022 - 1627 vue(s)
Avec 3 restaurants ouverts en moins de deux ans dont la toute dernière mouture à Saint-Brice-sous-Forêt (95), Memeth Tamur savoure le succès de son concept de kebab revisité autour de la cuisson horizontale au feu de bois qui fait un carton. Si bien que, déjà, 2 nouvelles implantations sont programmées à Sartrouville et Beauvais dessinant les prémices d’une chaîne.

« C’est à cause, ou grâce à la crise du Covid qu’est né ce nouveau concept », explique Memeth Tamur à la tête aujourd’hui des 3 premiers exemplaires de Petit Veau, dont la toute dernière version, ouverte en octobre dernier, dans une cellule de 130 m² au sein du centre commercial Carrefour, de Saint-Brice-sous-Forêt (95). Déjà aux commandes, aux côtés de son père, de 3 steak-house Anamour en banlieue parisienne, la fermeture contrainte de leurs restaurants, si elle a stoppé net leur business, s’est transformée en une opportunité de se réinventer. « Face à cette situation de blocage, nous ne pouvions rester les bras croisés. Et, plutôt que subir, nous avons décidé d’agir en plaçant notre savoir-faire de la cuisson de la viande au service d’un nouveau concept, centré d’abord sur la vente à emporter et la livraison ». C’est ainsi que Petit Veau a vu le jour à Arnouville, puis Saint Maximin avant d’être conceptualisé à Saint-Brice-sous Forêt.

Petit Veau

Fait maison, de A à Z

Pour ne pas ouvrir un xieme kebab et marquer sa différence, Memeth choisit de se positionner sur le premium en misant sur l’originalité d’un concept inédit de cuisson horizontale de broches de viande à la braise de bois. De même, il mise sur la qualité à tous les niveaux depuis la viande, bien sûr, mais aussi la fabrication de pain rond berlinois sur place et cuit à la commande en quelques minutes, en passant par le choix de la garniture. Chaque matin, les broches de 30 à 60 kg sont montées sur place, à base de veau (80 %) et de dinde (20 %) marinés dans un mélange lait, huile, poivrons rouges et verts, oignons et épices avant d’être lancées en cuisson, sur un lit de braises de bois. De sorte qu’à l’ouverture du restaurant, pour le déjeuner puis ensuite toute la journée, c’est une machine de guerre qui se met en mouvement avec 8 à 10 personnes derrière le comptoir et un seul mot d’ordre : la rapidité de service. Les clients passent d’abord commande sur une borne tactile sur laquelle ils peuvent choisir parmi une offre courte de « sandwichs » kebab servis forcément avec des frites maison au prix unique de 10,50 €. Le sandwich iconique, le Petit Veau, à base de viande rôtie, est garni de sauce rouge, de sauce blanche, de salade composée, choux blanc et rouge, de cornichons et fromage féta. Il y a aussi la version avec cheddar fondu, ou encore celle avec 1 steak de bœuf associé à la viande de veau, ou enfin l’Incroyable avec double ou triple steak. L’alternative est un bowl très généreux proposé avec du pain turc à 13,50 € lui aussi avec ses frites, une pizza turque roulée à 3,50 € ou sa version « bombe » garnie à 12,50 €. Et en note sucrée, un assortiment de tiramisùs brandés M&M, Nutella, Oréo… qui peuvent être dégustés dans un cadre chaleureux où le bois, la brique et le métal donnent le ton.

Pour le maître des lieux, le concept qui devrait réaliser plus de 1,3 M€ sur Saint-Brice est aujourd’hui mature pour passer en phrase développement.


Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique