basilic and co restauration pizza italienne laurent bassi
Tendances 6

Basilic & Co, déjà 60 restaurants au compteur et un nouveau concept lancé

4 Janvier 2023 - 1365 vue(s)
La chaîne de restauration italienne créée en 2007 par Laurent Bassi vient de franchir la barre des 60 points de vente après deux nouvelles inaugurations en décembre du côté de Montigny-Lès-Metz et d’Angers. Avec 13 nouveaux restaurants au compteur et un chiffre d’affaires avoisinant les 33 M€, l’année 2022 aura été fructueuse pour l’enseigne qui a récemment lancé une V3 du concept pouvant fonctionner en continu.

Belle histoire de marque que celle de Basilic & Co, fondée il y a 15 ans à Romans-sur-Isère, et qui vient de célébrer l’ouverture de son soixantième restaurant, rue Saumuroise à Angers, le 14 décembre dernier. Dès le départ, Laurent Bassi avait eu le flair de fonder l’identité de son enseigne sur une offre de pizzas du terroir, valorisant des produits locaux. Mais ce n’est que 6 ans plus tard, en 2013, que le modèle que l’on connaît, intégrant de la restauration sur place en plus de la vente à emporter et de la livraison, verra le jour avec la 2e unité du côté de Grenoble. La voie du développement était alors lancée, voyant la marque ouvrir sa première franchise à Nantes en 2014 et décrocher une place de finaliste au concours des Révélations de la franchise l’année suivante. Depuis l’enseigne n’a cessé d’essaimer, d’abord à un rythme mesuré avant d’accélérer depuis la V2 architecturale du concept étrennée depuis 2017-2018. Résultat, un 50e restaurant inauguré au printemps dernier avant un 60e, il y a quelques semaines, pour clôturer une année riche de 13 ouvertures. Celle-ci est d'ailleurs porteuse de nombreux espoirs avec le lancement d’un nouveau modèle point de vente et l’arrivée d’un chef étoilé au sein de l’équipe interne en la personne d’Edward Cristaudo.

Un nouveau concept engagé pour une ouverture continue

En effet, outre le pilote situé à Valence, Basilic & Co teste actuellement une V3 du concept sur plusieurs unités. « Ce nouveau format doit permettre de booster l’offre hors-repas pour permettre une ouverture 7 jours/7, en continu et gagner ainsi encore en rentabilité », souligne Cyril Gervais, le responsable marketing et communication du réseau. Les gammes de l’après-midi et pour l’afterwork ont notamment été musclées avec l’intégration des formats pizzette. Au-delà des produits confectionnés en restaurantl’évolution du concept introduit aussi un rayon épicerie fine. Celui-ci propose notamment de l’huile d’olive de Nyons AOP ou encore du piment d’Espelette AOP de la maison du Piment. Design, carte, identité graphique, tout a été repensé pour coller au plus près de l’ADN du concept tout en s’inscrivant dans une démarche d’éco-responsabilité avec du bois de chalet, du parquet en chêne, des portraits de producteurs partenaires affichés ou encore de la vaisselle française… Le lieu se veut ainsi encore plus convivial et chaque convive, assis au comptoir pour déguster sa pizza devant les fourneaux ou installé dans un espace plus intime, peut profiter de plusieurs ambiances. De quoi booster le ticket moyen qui atteint déjà les 34 € TTC sur les unités ayant opté pour cette nouvelle version.

100 restaurants visés d'ici fin 2024

Pour le reste, on retrouve les marqueurs forts qui ont fait le succès de la marque qui réalise en moyenne 43 % de son chiffre d’affaires en livraison. Outre les incontournables (12 à 15 pizzas), Basilic & Co continuera de proposer au moins 2 cartes/an mettant à l’honneur les produits d’un terroir (6 à 8 recettes dédiées), soit une vingtaine de pizzas, focacce et calzone réalisées à partir d’une pâte 100 % faite en restaurant et lentement fermentée. Un gros défi réside dans le sourcing permanent de nouveaux producteurs sélectionnés capables d’accompagner le développement (chaque franchisé peut intégrer quelques produits locaux complémentaires à sa carte). Le chef étoilé Edward Cristaudo a donc également rejoint l’équipe au printemps 2022 et signé déjà 2 cartes. Le concept conserve également sa modularité entre l’établissement de 70-90 m² dédié à la VAE et livraison (via plateformes) ou plus grand (jusqu’à 200 m²) intégrant restauration sur place avec service à table. Le renouvellement du parc devrait d’ailleurs se faire progressivement avec déjà au moins 22 contrats de franchises signés pour la nouvelle mouture et un objectif visé de 100 restaurants sous enseigne d'ici 2023. Côté notoriété, Basilic & Co pourra encore s’appuyer cette année sur son partenariat avec l’équipe de France de handball tandis qu’un nouveau programme de fidélisation devrait sortir des tiroirs dans les prochains mois.

 

Retrouvez notre analyse du concept Basilic & CO dans la rubrique Le Match du dernier numéro de France Snacking n° 69.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Jonathan Douay Rédacteur en chef adjoint France Snacking Suivez Jonathan Douay sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique