Le FoodTweet #3 : êtes-vous prêt à vous passer de resto pour lutter contre l’inflation ?
FoodTech

Le FoodTweet #3 : êtes-vous prêt à vous passer de resto pour lutter contre l’inflation ?

15 Février 2023 - 2133 vue(s)
Comment réaliser votre veille prospective des principales actualités de cette dernière quinzaine sur Twitter le temps d'avaler un café ? Profitez de notre regard social sur les événements, les lancements, les acquisitions, les tendances marketing x social commerce et les splits qui animent et façonnent l’activité snacking... Et puisque rien n’échappe à Twitter, qui reste le premier levier d’information sur le web, faites votre veille food en 2 minutes avant tout le monde au travers d'une 10e d'informations pertinentes spécialement sélectionnées pour vous ! #InSnackingWeTrust !

Si vous souhaitez que ces informations viennent à vous immédiatement, suivez France Snacking sur Twitter et, bonne nouvelle, elles vous parviendront dès leur diffusion si vous activez les notifications (bouton à gauche de suivre/suivi) ! France Snacking is social !

#1 | Les 5 principaux compromis pour gérer son budget alimentation en France en 2023

  1. Acheter plus en promotion – 81 %
  2. Acheter moins de produits superflus – 75 %
  3. Cuisiner davantage les restes – 72 %
  4. Diminuer les sorties au restaurant, les fast food – 72 %
  5. Privilégier les marques de distributeurs – 68 %

La Fondation Nestlé France, en partenariat avec Ipsos, présente la troisième édition de l’Observatoire Alimentation & Familles, une étude complète sur les comportements alimentaires des Français. Alors que le modèle alimentaire sort renforcé de la crise sanitaire – importance accrue du critère de santé, essor du fait maison, transmission des bonnes pratiques au sein de la famille –, la nouvelle équation du « bien manger » est menacée par l’inflation, contraignant les Français à des compromis dans leurs habitudes. « L’alimentation en famille est un sujet qui passionne toujours autant les Français, qui veulent manger équilibré, bon, tout en arbitrant en fonction des ressources disponibles. Cet arbitrage devient parfois un allié involontaire à leurs aspirations vers une certaine transition alimentaire », déclare Youmna Ovazza, Directrice du département Strategy3 chez Ipsos en France.

 

#2 | Carrefour et Bel intègrent le facteur climat dans leurs négociations commerciales

Le distributeur et le fabricant de La Vache qui rit ont conclu le 1er février leur accord d'approvisionnement pour 2023. Pour la première fois, il ne repose pas que sur le prix, l'assortiment et la coopération promotionnelle mais aussi sur des critères durables. La directrice générale de Bel pousse les produits végétaux et aide les producteurs de lait qui fournissent la matière première de La Vache qui rit et du Babybel à être mieux payés et à adopter des pratiques respectueuses de l'environnement. Elle a le profil idéal pour signer avec Carrefour le premier accord commercial qui intègre des clauses en faveur du climat.

#3 | Une équipe de chercheurs a mis au point une enzyme capable de décomposer du plastique en vingt-quatre heures

Imaginez : vous avez devant vous le cadavre d'une bouteille en plastique. De vagues souvenirs d’école vous reviennent : « Il faut des centaines d’années pour qu’une bouteille en plastique se dégrade dans la nature. » Quand soudain, sous vos yeux ébahis, la bouteille se décompose… Et en une journée, elle a disparu. Ou presque. Qui sont les héros à qui l’on doit cette prouesse de bio-ingénierie ? Il y a d’abord une équipe française (cocorico), plus précisément de l’université de Toulouse, qui a mis au point il y a quelques années une enzyme capable de recycler le plastique. Puis les Américains sont entrés en scène : l’université du Texas a amélioré le procédé grâce aux avancées de l’intelligence artificielle, pour créer une super-enzyme répondant au doux nom de FAST-PETase, qui digère les déchets à grande vitesse.


#4 | La génération Z plébiscite le e-commerce

La génération Z, née entre 1997 et 2010, a grandi dans un environnement où les usages numériques étaient déjà bien établis. Elle a toujours évolué dans un monde avec une forte présence informatique et numérique, notamment dans ses modes de consommation. La génération Z n’a pas connu la vie avant internet et le e-commerce. Afin de mieux comprendre les habitudes de consommation de cette nouvelle génération, la Fevad a confié à Odoxa le soin de réaliser son tout premier sondage auprès de jeunes âgés de 12 à 15 ans. Les résultats mettent en évidence la singularité des comportements d’achat de ces jeunes et offrent un outil de comparaison avec ceux de leurs aînés. L’éco-responsabilité est une tendance de plus en plus marquée chez les consommateurs : 8 cyberacheteurs sur 10 privilégieront la qualité à la quantité en 2023 et éviteront de renvoyer les produits. Fait notable : pour que la génération Z adhère et achète, le produit ou le service acheté doit être à la fois écologique et économique.

#5 | Dans certaines villes du Japon, des petits robots assurent des livraisons en se faufilant entre les piétons

 

#6 #Biometrie : payer avec la paume de sa main en magasin sera bientôt possible

L'entreprise française Ingenico ambitionne d'utiliser les données biométriques pour faciliter le processus de paiement en magasin. Des premiers tests en Amérique du Nord seront réalisés cette année. En finir avec les interminables files d'attente en caisse, et de manière sécurisée, c'est l'objectif d'Ingenico, spécialisée dans les terminaux de paiement. L'entreprise française est aujourd'hui à l'origine d'un terminal de paiement sur trois dans le monde. Et pour suivre l'évolution des habitudes d'achat des consommateurs depuis le COVID, Ingenico a développé un nouveau moyen de paiement qui utilise des données biométriques particulières: celle des veines de la main. Michel Léger, vice-président exécutif mondial du développement des solutions chez Ingenico, était l'invité de Tech&Co pour décrire cette technologie.

#7 | Ce que le « coquillettes gate » nous dit de l’époque !

Le week-end dernier à Paris, l’ouverture d’un bar à coquillettes éphémère aux prix exagérés a choqué les internautes. Un pasta bad buzz significatif des bouleversements post-Covid qui touchent le secteur de la restauration. Pas si nette, la coquillette. Faut-il vraiment en parler ? C’est la question qui s’est posée en voyant circuler le week-end dernier l’image d’un bol en carton rempli de coquillettes trop cuites approximativement garnies de jambon et fromage industriel tarifée 15,90 euros. De quoi presque regretter l’époque pas si lointaine du foodporn et de ses burgers dégoulinants sur nos écrans. Après le bar à soupes (pionnier d’il y a vingt ans, récemment fermé), le bar à pâte à cookie crue ou le bar à cordon-bleu, le genre de tendance bidon qu’est l’ouverture d’un bar à coquillettes n’a plus de quoi surprendre. Mais l’avalanche de critiques et lazzis quant aux prix démesurés pratiqués (pour rappel, le kilo de coquillettes coûte environ 2 euros) a, elle, fortement surpris – et un peu rassuré quant aux limites de la puissance du marketing. Mais que cachent vraiment ces coquillettes ? Au cours des douze derniers mois, les comportements numériques dans le monde ont connu les changements les plus profonds que nous ayons vus depuis des années, même par rapport aux « années pandémie ».

#8 | Subway confirme sa mise en vente : la chaîne de sandwichs envisage une cession qui pourrait atteindre jusqu'à 10 mrds de $

Il aura fallu attendre un mois pour que Subway finisse par confirmer qu'il prévoyait d'être cédé. Habitué à rester plutôt discret, actionnariat privé oblige, le groupe américain de restauration a indiqué que ses actionnaires envisageaient de mettre en vente l'entreprise de restauration. Le « Wall Street Journal » avait révélé mi-janvier que la chaîne de sandwichs s'était entourée de conseils pour explorer la piste d'une cession. Avec en ligne de mire une valorisation à plus de 10 milliards de dollars, selon le quotidien d'outre-Atlantique.

#9 | Le top 10 des médias sociaux en France en 2023 :

  1. Facebook (73,3 %)
  2. WhatsApp (59,8 %)
  3. Instagram (58,6 %)
  4. Facebook Messenger (57,8 %)
  5. Snapchat (44,0 %)
  6. TikTok (37,6 %)
  7. Twitter (30,9 %)
  8. Pinterest (28,1 %)
  9. iMessage (24,8 %)
  10. LinkedIn (23,8 %)

#10 | #fastfood : Wendys, la chaîne américaine concurrente de McDonald’s aux États-Unis, veut s'installer en France

Poids lourd du marché mondial, aux côtés de McDonald's ou Burger King, la société amène ses burgers en Europe. Après le Royaume-Uni, l'enseigne veut également se développer en France. Bientôt des restaurants Wendy's en France ? Le géant américain du fast-food s'intéresse à l'Hexagone. Après avoir posé le pied au Royaume-Uni, Wendy's veut désormais passer en Europe continentale avec, entre autres, la France dans le viseur. La chaîne de restauration rapide compte aujourd'hui plus de 7 000 restaurants aux États-Unis et dans le monde, mais est quasiment absente du Vieux continent, qu'elle avait quitté après plusieurs échecs commerciaux. S'appuyant sur une nouvelle stratégie de développement international, Wendy's retente le coup. "Dans le cadre de notre plan d'expansion européen, nous cherchons activement à exploiter notre modèle de franchise pour entrer dans divers marchés européens à l'avenir, dont la France", déclare l'entreprise à BFM Business.

Bonus | Burger King s'associe à Tinder France pour recruter

3 000 personnes !

Alors, qu’avez-vous appris qui vaille la peine de partager ou de commenter ? Nous espérons que ce rendez-vous bimensuel vous a plu et qu’il était intéressant à parcourir. Merci vivement de votre fidélité ! Alors, comme plus de près de 6 000 twittosSuivez France Snacking sur Twitter!

Bonne lecture et à très vite ! Pascal Perriot, @Umameet.

Pascal Perriot Web Manager Suivez Pascal Perriot sur @perriot_pascal
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique