JOUR
Communauté

Poké, plats chauds, petits prix et bientôt sandwichs, Jour mise sur la diversité et l’innovation

27 Février 2023 - 1998 vue(s)
Ça bouge chez l’un des pionniers du fast casual français qui poursuit sa mue et un développement maîtrisé. Aujourd’hui entreprise à mission, Jour a engagé une diversification de son offre pour optimiser son modèle, multiplier les leviers de CA pour les restaurants et s’imposer comme le n° 1 de la restauration healthy sur le territoire.

Après une année de solide reprise et un CA qui s’est envolé de 22 %, vs 2021 à 21 M€, la chaîne, présidée par Mael Barth, aujourd'hui épaulé par Gary Binoche, nommé DG adjoint, s’est replacée en mode projet. « Un peu partout, dans nos zones de chalandise, nous constatons un retour des salariés au travail et une stabilisation de l’activité », explique le PDG qui note néanmoins un repli du volume de clients essentiellement le vendredi midi, pour la chaîne de 33 restaurants dont 15 en propre, présente en France (dont La Réunion), Suisse et Luxembourg. Une contraction du business sur ce jour-là, liée au télétravail, compensée néanmoins par une activité dynamique portée par les nombreuses innovations lancées en 2022 et qui vont se poursuivre en 2023. « Dans la foulée de notre statut d’entreprise à mission lié à notre engagement, si nous avons poursuivi nos actions pour être toujours plus local et plus vert dans notre fonctionnement, nous avons innové pour répondre à nos fidèles et élargir notre bassin de clientèle », ajoute Gary Binoche. Depuis octobre, outre le nouveau décor en place dans les unités franciliennes de Richelieu, Montreuil, Issy-les-Moulineaux (ouverture semaine prochaine) mais aussi Lyon, Cannes et au Luxembourg, l’introduction de 4 bowls chauds signatures a fait un carton cet hiver, accompagnés de sauces chaudes créées sur mesure avec des taux de prise importants qui ont propulsé ces nouvelles références  à 30 % des ventes. De quoi leur promettre une place de choix dans la carte de fin d’année, promet Gary Binoche, par ailleurs expert produits après un parcours chez Thierry Marx Bakery avec French Food Capital, Maison Pradier/Roberta ou encore Starbucks.

JOUR Bowl chauds

Petits prix et poké bowls pour s’ouvrir au plus grand nombre

Pour ceux qui verraient encore Jour comme une enseigne de niche dédiée surtout à un segment healthy premium, Mael Barth tient à expliquer la réalité d’aujourd’hui et comment la marque a su imposer sa singularité autour du fast casual qualitatif pour s’adresser au plus grand nombre tout en ajustant son offre avec un TM de 13,60 € et des propositions variées. Qu’il s’agisse des 3 formats de salades Découverte, Equilibre et Plaisir, à 9,50 €, 11,20 € et 12,80 €, à composer à la carte à partir d’une quarantaine d’ingrédients, des 4 propositions de salades signatures, des 4 bowls de saison et depuis le 9 janvier dernier, des salades à « à prix mini », la Little Italy, la Little Caesar et la Little Tuna affichées à 7,50 € . « A travers cette proposition, nous avons souhaité envoyer un signal qui permet à la fois de répondre aux petits budgets tout en laissant ceux qui souhaitent plus de diversité, composer un repas avec 2 composantes, salade-soupe, salade-quiche par exemple», explique le directeur général adjoint.  Autres nouveautés à venir ce printemps, une gamme de 3 poké bowls sur riz vinaigré, base qui rejoint d’ailleurs les 6 bases existantes en salades et féculents auxquelles s’ajoutent aussi 2 sauces nouvelles dont une mangue-passion et l’autre wasabi, soja, ponzu. Et pour le 2e semestre, la chaîne va investir une nouvelle catégorie de produits en intégrant une collection de sandwichs à sa carte à composer sur mesure, via le bar à ingrédients.

Click & collect et fidélité, des priorités 2023

Si l’innovation est au cœur d’une stratégie tournée vers l’accroissement du CA par unité, le digital en est la pierre angulaire à la suite d’un changement de toute la plateforme CRM de l’enseigne. De nouveaux outils mis en place aux côtés du spécialiste Dood, à travers lesquels Jour compte bien monter en puissance notamment sur le click & collect.

"En poussant nos clients à commander davantage en ligne, notamment via notre site,  cela permettra de gagner en rapidité de service et de désengorger les restaurants aux heures de pointe", Mael Barth.

Autre piste de travail, la meilleure connaissance des clients via la mise en place, depuis le 28 février, d’un nouveau système de fidélité "Récolte" aux côtés de la startup ZEROSIX. « Nous avons dorénavant 3 statuts de clients chez Jour, Connaisseur, Expert et Engagé, à qui seront adressés des messages et offres personnalisés », ajoute le PDG de Jour. De quoi récompenser les fidèles à la hauteur de leurs engagements auprès de l'enseigne. 

Récolte Fidélité

JOUR Travel à la conquête des lieux de transport

Si la chaîne s’est fait un nom surtout en centre-ville, et dans des quartiers de bureaux, elle compte bien aussi avancer ses pions sur les sites à forts flux et notamment de transports où elle a déjà acquis une expérience, avec sa 2e marque Naked aujourd’hui présente à l’aéroport CDG et à la gare Saint Lazare. Fort d’une offre élargie (notamment sur le volet desserts) et baptisé dorénavant Jour Travel, le pilote de ce nouveau modèle, en format Grab & Go, ouvert en septembre dernier à la gare Montparnasse, servira de modèle à de futures implantations. Il en va de même pour le nouveau format de 60-70 m² proposé dorénavant pour s'installer sur de plus petites surfaces. « Avec un apport, tout compris à 350 K€, dont la 1re commande de matières premières, un loyer plus faible et un investissements plus réduit, ce nouveau modèle devrait intéresser d’autres types de partenaires », ajoutent de concert les deux dirigeants de la chaîne qui visent 6 à 7 ouvertures en 2023.

 

 

 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique