La Cage Boulangerie Ange
Communauté

La Cage va prendre son envol en France avec Ange

1 Mars 2023 - 4315 vue(s)
Avec un premier établissement prévu en juin prochain à Bègles, près de Bordeaux, le célèbre concept québécois de brasserie sportive accoste en France et sur le vieux continent, pour la première fois. Le groupe Grandio a confié la destinée de sa marque et la master franchise dans l’Hexagone, au groupe Boulangerie Ange et vise la quarantaine d’implantations à 7 ans.

Sur la carte du premier La Cage, Brasserie Sportive, dont l’ouverture est prévue en juin 2023, à Bègles près de Bordeaux, vous ne lirez pas ribs, mais côtes levées. Tout comme vous ne verrez pas wings mais ailes de poulet, à côté des burgers, salades, poutines, tartares et planches à partager. Eh oui, dans ce nouveau concept de restauration, devenu une institution au Québec, avec 38 établissements et un CA de près de 140 M€, on reste fidèles aux mots français tout comme à la qualité des recettes à base de produits frais faits maison et au sens de l’accueil et de l’ambiance. « C’est un peu un bout de notre pays et de l’ambiance conviviale québécoise liée par le sport, que nous proposons », explique Jean Bédard, président de Grandio, un groupe de 55 établissements dont la Cage, Cochon Dingue, Lapin Sauté, Ciel !, Paris Grill... ainsi qu’un volet traiteur, événementiel et food-truck.

Un coup de cœur réciproque

Le choix du groupe Boulangerie Ange, pour développer la marque, c’est d’abord une rencontre lors de l’implantation d’une des 7 boulangeries Ange québécoises à Montréal, des valeurs communes et le sens du partage et l’entrepreneuriat, comme l’explique François Bultel, cofondateur du réseau Ange qui compte aujourd’hui 230 boulangeries (284 M€). C’est aussi l’expérience d’un réseau franchiseur qui dispose d’une équipe d’une dizaine de développeurs et ouvrira, cette année près de 35 nouvelles boulangeries en France (après 28 en 2022) dont une, qui devrait faire parler d’elle, au cœur de Paris. La chaîne québécoise mise donc sur la force de frappe de la 2e chaîne de boulangerie française, son écosystème, ses partenaires, ses secrets de réussite et une partie de ses produits, dont le pain burger ou la baguette qui se retrouveront sur les tables La Cage.

Une brasserie sportive, à la québécoise

Dans ce premier établissement bordelais de 700 m² et de 7 mètres sous plafond, ouvert par Tom Dupas, associé à l’ancien rugbyman international Oliver Brouzet, c’est véritablement un lieu de vie à la québécoise que la nouvelle enseigne compte bien proposer. Autour d’une riche collection d’une quinzaine de bières, dont 5 locales en provenance de microbrasseries bordelaises, d’une carte à base de produits frais et cuisinés sur place, le lieu disposera de plusieurs écrans géants dont un de 80 m² où seront retransmises les compétitions sportives, 7j/7. Si François Bultel ne s’est pas avancé sur le nombre d’ouvertures prochaines, il a confirmé l’intérêt manifesté par plusieurs franchisés Ange d’investir dans cette nouvelle enseigne (1,5 à 2 M€) qui privilégiera les emplacements périphériques, avec parking.

 

(Photo PF : de g à d : Jean Bédard et François Bultel

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique