Etes-vous prêt à devenir un restaurant omnicanal ? FoodTweet #11
FoodTech

Etes-vous prêt à devenir un restaurant omnicanal ? FoodTweet #11

8 Juin 2023 - 2991 vue(s)
Au menu des 10 infos à retenir sur Twitter : l’omnicanalité, la révolution du commerce food ? Tout savoir sur les algorithmes de vos plateformes sociales, e-reputation : comment les Français utilisent les avis en ligne en 2023 ? Tourisme : 15 engagements du gouvernement pour améliorer l’emploi des travailleurs saisonniers, tout savoir sur Tako, le chat bot alimenté par l’IA de TikTok, recrutement : le chef étoilé Thierry Marx lance "monCVnum", conjoncture dans le commerce en 2023, Quick commerce : Flink placé en redressement judiciaire, Uber Eats mise sur le déploiement de 2 000 robots livreurs aux US…

Comment réaliser votre veille prospective des principales actualités de cette dernière quinzaine sur Twitter le temps d'avaler un café ? Profitez de notre regard social sur les événements, les lancements, les acquisitions, les tendances marketing x social commerce et les splits qui animent et façonnent l’activité snacking... Et puisque rien n’échappe à Twitter, qui reste le premier levier d’information sur le web, faites votre veille food en 2 minutes avant tout le monde ! #InSnackingWeTrust ! #CultureSnacking !

Si vous souhaitez que ces informations viennent à vous immédiatement, suivez France Snacking sur Twitter et, bonne nouvelle, elles vous parviendront dès leur diffusion si vous activez les notifications (bouton à gauche de suivre/suivi) ! France Snacking is social !

#1 | Les chiffres du mois : Online/Offline, enfin l’heure du commerce unifié et omnicanal ?

 

A la recherche continue de praticité, le consommateur n’est plus dans une dichotomie digital vs magasin. Découvrez en exclusivité des chiffres clés sur les pratiques online/offline des consommateurs, issus de l’étude Access Panel de l’Echangeur BNP Paribas Personal Finance. L’hybridation offline/online des parcours d’achats est déjà une réalité pour la moitié des Français : même à l’ère du digital, le magasin continue de jouer un rôle important, avec des parcours omnicanaux de plus en plus plébiscités : 52 % des Français ont mixé online et offline dans leurs actes d’achat au cours des 12 derniers mois. Ainsi, 44 % pratiquent le ROPO (Research Online Purchase Offline), autrement dit ils recherchent des informations sur Internet avant d’acheter en magasin (+ 2 points vs 2020). Inversement, 30 % pratiquent le showrooming, consistant à prendre des informations en magasin, pour ensuite finaliser l’achat sur Internet (+ 2 points vs 2020).

Même les acheteurs les plus digitalisés (acheteurs sur plus de 5 sites par an) continuent d’intégrer le magasin dans leur expérience d’achat : 67 % ont pratiqué le ROPO et/ou le showrooming au cours des 12 derniers mois (vs. 52 % pour la moyenne nationale). Ajoutons à cela, que le smartphone brouille encore davantage les frontières entre commerce physique et digital. En attestent la possibilité de payer via son smartphone directement en magasin (12 % d’utilisateurs en France) ou bien l’utilisation grandissante des QR-codes sur le lieu de vente comme source d’information sur un produit (36 % des Français ont déjà scanné un QR-code en magasin, + 12 points vs. 2020).

 

#2 | Tout savoir sur les algorithmes de TikTok, Instagram, LinkedIn, YouTube, Twitter et Facebook

 

Tous les réseaux sociaux sont dotés d’un algorithme, qui a pour fonction de classer les contenus selon un ensemble de règles. Cet algorithme a un impact majeur sur le temps passé par les internautes sur le réseau social et joue donc un rôle essentiel dans sa réussite. C’est pour cette raison que les recommandations ont pris une place de plus en plus importante sur les différentes applications, en particulier depuis l’arrivée de TikTok. Si la plupart des algorithmes utilisent des indicateurs communs, comme les interactions ou le temps passé par les utilisateurs sur un contenu, chaque réseau social dispose de règles particulières. Dans cet article, percez enfin le mystère des algorithmes de TikTok, Instagram, YouTube, Twitter, LinkedIn et Facebook !

#3 | Etude e-reputation : comment les Français utilisent les avis en ligne en 2023 ?

Les consommateurs prennent de plus en plus de précautions avant de faire leurs achats et ils sont d’ailleurs 88 % à consulter les avis via Google avant de se décider. Et le nombre d’avis déposés croît d’année en année. Il est alors important, pour les marques et les entreprises, de travailler son e-réputation afin de convaincre de futurs clients et de ne pas en rebuter certains. Pour tout comprendre du comportement des consommateurs, Partoo s’est associé à Episto pour publier son étude annuelle sur les avis en ligne. Comme en 2022, les bars et restaurants représentent le secteur où les avis comptent le plus pour 34 % des consommateurs français. Un chiffre qui augmente par rapport à l’année dernière (23 %). Les avis jouent donc un rôle important, notamment pour arbitrer entre plusieurs établissements avant de faire son choix !

 

#4 | Tourisme : 15 engagements du gouvernement pour améliorer l’emploi des travailleurs saisonniers

 

Pour faire face aux tensions de recrutement dans le secteur du tourisme, le Gouvernement adopte une feuille de route pour l’emploi des saisonniers pour la période 2023-2025. Déclinée en 15 engagements, elle doit permettre à chaque saisonnier de pouvoir vivre de son travail, de se loger correctement et de se former.  65 000 : c’est le nombre de postes saisonniers non pourvus sur la saison estivale 2022 et hivernale 2022-2023. Première destination touristique mondiale depuis de nombreuses années, la France rencontre des difficultés croissantes à recruter des salariés saisonniers. Ces difficultés sont liées à plusieurs facteurs, notamment la crise sanitaire, qui a touché de plein fouet le secteur et entraîné la reconversion d’un certain nombre de professionnels, ainsi qu’une dynamique de création d’emploi, qui a provoqué une forte concurrence entre les secteurs d’activités. Face à ces défis, le Gouvernement et les branches professionnelles du tourisme ont co-construit une feuille de route articulée autour de trois grands axes : l’orientation, le logement et la formation.

#5 | Médias sociaux : 10 tendances à suivre en 2023

Le marketing des médias sociaux n’a jamais été aussi complexe. Le nombre de canaux à gérer ne cesse d’augmenter, les plateformes se dotent de nouvelles fonctionnalités, les utilisateurs attendent de la réactivité et de l’authenticité, de nouvelles pratiques émergent chaque jour… D’où l’importance de rester à l’affût ! Pour vous y aider, HubSpot et Meltwater ont justement compilé les 10 principales tendances du moment, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA). Pour ce faire, ils ont mené l’enquête, en interrogeant 1 269 marketeurs et experts sur les réseaux sociaux. Qu’en retenir ?

  1. Place aux interactions et au messaging
  2. Focus sur la vente et les possibilités e-commerce offertes
  3. Le service client est plus important que jamais
  4. Les recherches seront au cœur du marketing
  5. Le pari des micro-influenceurs
  6. La vidéo courte, l’indispensable
  7. Le choix des plateformes (où se trouvent vos consommateurs)
  8. Le marketing sur les réseaux sociaux sera de plus en plus important
  9. Le besoin de s’identifier au contenu
  10. Un contenu adapté à chaque plateforme

#6 TikTok teste son propre chatbot alimenté par l'IA : tout savoir sur Tako

Après l’ami virtuel de Snapchat, TikTok teste son propre chatbot d’assistance appelé Tako. Le chatbot pourra proposer des éclaircissements sur le contexte des vidéos en cours de visionnement. Par exemple, à l’occasion du couronnement de Charles III, Tako peut suggérer aux utilisateurs de lui demander « quelle est la signification du couronnement de Charles III ? » et y apporter une réponse. Si l’utilisateur lui demande du contenu sur un sujet particulier, Tako sera en mesure de proposer une liste de vidéos à regarder, en précisant les auteurs et en y donnant un accès direct.Toutefois, TikTok prend des précautions quand à la fiabilité de son outil. Ainsi, un message s’affichera pour prévenir les utilisateurs lors de la première utilisation du chatbot : Tako est « expérimental » et peut se tromper. Il sera déconseillé de lui demander des conseils « médicaux, juridiques ou financiers ». Mais vous pourrez toujours lui demander un restaurant de burger dans votre destination préférée…

#7 | Le chef étoilé Thierry Marx lance "monCVnum" pour accélérer le recrutement en CHR

Afin de "résoudre le grand défi du recrutement de collaborateurs", Thierry Marx, récemment élu président confédéral de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), lance "monCVnum" pour faciliter et optimiser la recherche d'emploi. Le site "monCVnum" a été conçu avec Pôle emploi et la Direction générale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (DREETS), rapporte BFMTV. Il s'agira d'une application web qui fera se rencontrer des personnes en recherche d’emploi et des employeurs. Le site propose deux espaces différents : un pour les chefs d'entreprise, l'autre pour les futurs travailleurs. Les offres proposées concernent les métiers de l'hôtellerie et de la restauration, qui, à l'approche de l'été, sont des secteurs en tension. La plateforme est présentée par l'UMIH comme un gain de temps des deux côtés du recrutement grâce à la vérification des informations et des compétences des candidats.

#8 | Note de conjoncture dans le commerce en 2023 par la Fédération du Commerce et de la Distribution (FED)

 

L’impact de la poussée inflationniste et de ses conséquences sur le pouvoir d’achat des ménages agit désormais sur leurs dépenses de consommation. Les mesures mises en place en France et dans les autres pays européens (ristournes, bouclier tarifaire…) ne permettent pas d’éviter les pressions baissières sur le pouvoir d’achat. Et même si l’on observe une détente sur les cours des matières premières, la décélération de la croissance de prix (qui commence à s’enclencher) sera progressive et ne devrait pas se faire ressentir de manière marquée avant la rentrée 2023. La consommation des ménages : elle est désormais clairement impactée par l’inflation. Cela se traduit par une accentuation des arbitrages de consommation : réduction des dépenses pour certains postes arbitrables (équipement de la personne, services à la personne), modification dans les achats alimentaires : recherche de prix bas, promotions, hausse de la fréquentation des circuits discount, baisse de consommation de certaines catégories (viande rouge, poisson frais…). Le ralentissement de la croissance en volume se poursuivra au cours des prochains mois, avec potentiellement une croissance 0 en moyenne sur l’année en volume (produits + services). La croissance des prix à la consommation s’est établie à + 5,2 % en moyenne annuelle en 2022 et à + 6 % au cours des quatre premiers mois de l’année 2023 par rapport à la même période en 2022. Désormais, la croissance des prix est tirée par les produits alimentaires : + 15,6 % sur les quatre premiers mois de l’année, après une hausse de 5,6 % en moyenne annuelle en 2022. Les prix du poste « logement, eau, gaz… » ont progressé de 7,5% au cours de cette période (5,1 % en CHR), soit un ralentissement après une hausse de plus de 9 % en 2022.

#9 | Quick commerce : Flink placé en redressement judiciaire en France

La filiale française du livreur de courses rapides Flink, qui emploie plusieurs centaines de salariés, a été placée en redressement judiciaire. La société mère allemande a « décidé de quitter le marché français » pour des « motifs essentiellement réglementaires ». Outre un contexte macroéconomique incertain et un modèle économique parfois difficile à tenir, le secteur a récemment encaissé un nouveau coup dur : en septembre dernier, le gouvernement a décidé que ces « dark stores » devaient être considérés comme des entrepôts logistiques, et ce même s'ils disposent de points de retrait. Cette décision donne la possibilité aux collectivités locales de réguler ou d'interdire cette activité. Or le secteur est vivement critiqué par les élus qui dénoncent l'arrivée de « villes-entrepôts », des nuisances pour les riverains, voire le développement de « l'économie de la flemme ». Actuellement, Flink utilise 19 « dark stores » dans 9 villes en France et « environ deux tiers de cette activité est exploitée depuis des commerces », a précisé le directeur général de Flink France, Guillaume Luscan. « Notre modèle fonctionne à partir du moment où on est proche de nos clients » et, avec la nouvelle réglementation, « ce n'est plus possible », a regretté le directeur général qui a précisé que « l'objectif est de trouver un repreneur ».

#10 | Le partenariat entre Serve Robotics et Uber Eats va permettre le déploiement de 2 000 robots livreurs aux US

Les robots de livraison peuvent offrir certains avantages en matière de durabilité, comme la réduction de la pollution de l'air, par rapport à la livraison en voiture. L'exécution robotique améliore l'efficacité de la livraison du dernier kilomètre tout en réduisant son coût. Mais des problèmes juridiques résultant de règles nationales et locales disparates sur le poids maximal des bots, leur vitesse maximale et d'autres problèmes de sécurité pourraient ralentir le déploiement à grande échelle des robots de livraison sur certains marchés et dans certaines villes où les contraintes techniques sont nombreuses. "Ce partenariat est une étape majeure vers la commercialisation de masse de la robotique pour la livraison autonome", a déclaré le co-fondateur et PDG de Serve, Ali Kashani, dans un communiqué. Uber Eats a testé différentes options de robotique de livraison. En décembre, le géant de la livraison a lancé un partenariat avec Cartken pour tester des robots à Miami, en Floride, et le mois dernier a étendu ce partenariat à certaines parties de la Virginie… Affaire à suivre !

Bonus 1| Le Fit’Poké Pokawa, une recette imaginée par Sissy Ma, la célèbre influenceuse fitness

Bonus 2| "Vous aussi vous en avez assez des burgers à la viande ?" Vidéo-clip de l'enseigne Père et Fish qui s’ouvre à la franchise

Alors, qu’avez-vous appris qui vaille la peine de partager ou de commenter ? Nous espérons que ce rendez-vous bimensuel vous a plu et qu’il était intéressant à parcourir. Merci vivement de votre fidélité ! Alors, comme plus de près de 6 000 twittosSuivez France Snacking sur Twitter!

Bonne lecture et à très vite ! Pascal Perriot, @Umameet.

Pascal Perriot Web Manager Suivez Pascal Perriot sur @perriot_pascal
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique