Black and White
Communauté 1

Black & White France et Belgique, fusionnent pour repartir de plus belle

19 Septembre 2023 - 1116 vue(s)
La chaîne Black and White, spécialisée dans le burger gourmet et qui opère en France et en Belgique, a finalisé la mise en place d’une nouvelle organisation. Les fondateurs de la tête de réseau Ibra Tsetchoev et Djam Marzaganov viennent de s’associer à leurs master-franchisés belges, Mansour Nasr et Youssef Saadaoui dans une nouvelle structure baptisée Black Cheddar et qui coiffe aujourd’hui au total 44 restaurants sur les deux pays pour 28 M€ d’activité l’an dernier.

Née en 2018 en France, sous l’impulsion du youtubeur Ibra Tsetchoev (IbraTV) et son ami Djam Marzaganov, l’enseigne de gourmet burger a grandi vite. D’abord dans l’hexagone où elle compte aujourd’hui 34 restaurants mais aussi en Belgique où elle avait confié la master franchise à l'ex-groupe Adif (ex-master franchisé O ’Tacos en Belgique qui a compté jusqu’à 10 établissements avant de miser sur  Black & White). Ce dernier, très actif outre-Quiévrain, comptait dans son périmètre, jusqu’à la fusion récente, 10 unités Black and White dont 3 ouvertes en 2022 à Mons, Namur, Charleroi et en 2023 à Anvers. Ses fondateurs Mansour Nasr et Youssef Saadaoui, qui sont par ailleurs master-franchisés Pokawa dans leur pays avec 6 restaurants dont 3 à Bruxelles (et prévoient 10 ouvertures l’an prochain), ont insufflé une nouvelle dynamique à Black and White qu’ils veulent aujourd’hui transmettre à tout le réseau français.

Black & White

L’union fait la force

En s’associant aux fondateurs de la marque dans une nouvelle structure commune baptisée Black Cheddar, les deux restaurateurs belges ont aujourd’hui une priorité : consolider les fondamentaux de l’enseigne dans l’hexagone, renforcer l’accompagnement et le suivi des franchisés avant de repartir de plus belle. Parmi les marqueurs forts sur lesquels ils comptent bien s’appuyer pour confirmer leur différence avec d’autres réseaux de burger, il y a bien sûr la qualité d’une viande de bœuf Angus (150 g), le pain frais (avec une des parties du bun au charbon végétal), du cheddar frais, des frites fraîches, les fruits mixés tous les jours... Mais, surtout il y a aussi cet esprit d’innovation qui anime la marque et qui plaît à une clientèle jeune, urbaine et sensible à la pop culture incarnée par l’enseigne. Parmi les sorties attendues en France, le burger à l’émincé de bavette qui fait un carton en Belgique va être mis à la carte des restaurants français en octobre ou encore les prochains smash burgers aux prix plus serrés. Avec un ticket moyen à 13,90 €, un prix d’appel « deal » passé à 6,90 € avec burger, frites et boisson et une offre plutôt premium dont de nombreux produits à partager, la chaîne a gagné en maturité. Sitôt le marché français recadré et la directrice générale France prochainement révélée, la nouvelle équipe unifiée compte bien reprendre le développement l’an prochain. D’ici là, les unités françaises d’Evry et de Toulouse, déjà dans les tuyaux, ouvriront respectivement en octobre et novembre.

Black & White

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique