CGA by NielsenIQ
Communauté

Des bonnes pratiques environnementales attendues par les clients, surtout la génération Z plus addicte aux CHR

23 Octobre 2023 - 1960 vue(s)
Si dans son rapport mensuel d'octobre, CGA by NielsenIQ souligne la poursuite de la baisse de fréquentation et de la fréquence de visites en CHR en septembre, vs le mois précédent et une incidence marquée de l’inflation, il rappelle la résilience de la génération Z qui prévoit, pour 2 personnes sur 5, d’augmenter ses sorties hors domicile tandis que les seniors indiquent l'inverse. Des clients qui sont aussi plus engagés et en attente de gestes des professionnels, en faveur de l’environnement, notamment en matière d’emballage, indique une autre enquête Opus.

En septembre, pour le 2e mois consécutif, la fréquentation et la fréquence de visites en CHR par rapport au mois dernier sont en légère baisse. Un retrait qui concerne principalement les sorties centrées autour des boissons alors que celles liées à la restauration ont connu une légère augmentation par rapport au mois d'août. En cause, entre autres, l’impact du coût de la vie sur les finances des consommateurs qui se fait plus pesant, les contraignant à réduire leurs visites en CHR. Cette baisse de la fréquentation est plus marquée pour les consommateurs plus âgés et moins engagés tandis que la génération Z, à l’opposé, reste plus fidèle aux CHR. Cette communauté fréquente encore plus souvent le hors domicile et a à cœur de se faire plaisir. Ils sont plus jeunes et généralement plus engagés. Le rapport CGA conseille d'ailleurs de les cibler en priorité pour parvenir à rééquilibrer la détérioration de la fréquentation liée à la crise du pouvoir d’achat. La génération Z représente la plus grande opportunité, avec plus de 2 personnes sur 5 de cette génération déclarant qu'elles prévoient d’augmenter leur fréquence de visite en CHR au cours du prochain mois. De quoi installer, depuis quelques mois, une polarisation entre les jeunes urbains et les séniors des périphéries qui vont dans des tendances opposées dans leur rapport aux CHR. S'ils dépensent davantage lorqu'ils se déplacent au restaurant ou dans les bars, c'est moins pour se faire plaisir (30 %) qu'en raison du prix de la nourriture plus élevé (54 %) 

L'environnement, des attentes fortes à l'égard des professionnels 

Selon une autre enquête Opus, menée exclusivement par CGA, les consommateurs français demandent au secteur hors domicile de réduire, réutiliser et recycler davantage les emballages. Il s’agit, selon eux, de prendre des mesures significatives en matière de développement durable et d’adopter de bonnes pratiques sur toute une série de questions environnementales. En effet, 45 % d’entre eux, déclarent qu'ils aimeraient voir les marques de boissons éliminer les emballages à usage unique ou jetables, tandis que plus d'un tiers (35 %) s'attendent à ce que cela se produise dès maintenant. Un nombre similaire de personnes souhaitent (42 %) ou s'attendent (39 %) à ce que les marques recyclent et réutilisent des matériaux recyclés. Une attente qui vaut aussi dans les CHR avec une réduction de l’utilisation des bouteilles jetables en plastique ou en verre.

"De nombreux consommateurs s'attendent désormais à ce que des pratiques responsables soient mises en place dans les CHR. Pour les fournisseurs, cela signifie qu'ils doivent mettre l'accent sur les emballages recyclables et renoncer, dans la mesure du possible, à l'utilisation de plastique ou de verre à usage unique. Pour les exploitants, cela signifie qu'il est nécessaire de bien communiquer sur les pratiques adoptées."  Julien Veyron, responsable solutions clients de CGA en France. 

Les consommateurs prônent plus de communication de la part des établissements sur leurs pratiques. Un volet important quand on sait, selon l’étude, que 39 % recherchent désormais des informations sur le développement durable avant de commander leur nourriture et leurs boissons. Ainsi donc, ceux qui communiquent sur ces défis sont susceptibles d’être récompensés par un engagement plus grand des consommateurs. Cela vaut du point de vue des dépenses mais aussi de la fidélité desdits clients. D’ailleurs, environ un quart (26 %) des consommateurs déclarent qu'ils se rendront plus souvent dans un établissement si des pratiques en matière de développement durable y sont mises en place, et 16 % d'entre eux dépenseront davantage. Et en plus, 2 sur 10 le communiqueront sur les réseaux sociaux et en parleront à leurs amis et leur famille s’ils sont témoins d’initiatives. Le service exclusif OPM par CGA (On Premise Measurement) indique, quant à lui, une augmentation de 15 % du volume des ventes de bouteilles consignées au cours du premier trimestre 2023, et une augmentation de 2 % pour les fûts consignés. Les marques de jus de fruits et de boissons non alcoolisées ont ouvert la voie à l'adoption d'emballages plus durables, mais les marques de bière sont également de plus en plus actives dans ce domaine.



Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique