Communauté

Après 3 ouvertures en 2023, Gallika inaugure sa 1re franchise à Bordeaux

15 Novembre 2023 - 2134 vue(s)
Un vent nouveau souffle sur la petite chaîne grecque qui monte. Forte de ses 2 nouvelles unités inaugurées en 2023 et de son pop-up éphémère lové à la Samaritaine, la chaîne de Julien Gantheret et Jean-Philippe Selle qui a relifté cette année son territoire de marque, ouvre ce jeudi 16 novembre sa première franchise à Bordeaux. C’est sa 9e adresse et première unité hors de Paris.

Alors qu’ils s'apprêtent à fermer leur kiosque provisoire de 65 m² qui a régalé les clients de la Samaritaine pendant plus de 4 mois et leur a permis de tester avec succès un nouveau format, les fondateurs de Gallika terminent 2023 en beauté avec l’ouverture de leur 4e adresse cette année, après celles de la Bourse et de la rue Rivière en février et juillet derniers. Une accélération pour l’enseigne qui est aujourd’hui mûre pour grandir plus vite hors de la capitale. A seulement 2 unités avant Covid, le réseau créé en 2015, et qui a accueilli le fonds d’investissement Inter Invest Capital aux côtés de FoodXpert en 2021, a rapidement fait évoluer son périmètre en proposant aux Parisiens une street food grecque moderne drivée par la qualité et un sourcing produits en provenance, pour la plupart, directement de Grèce. 2023, c’est aussi l’année du changement avec un nouvel environnement graphique, qui mêle avec élégance, chaleur et convivialité, le bleu, le blanc et l’orange dans une typo revisitée « qui repositionne la marque plus premium mais sans prétention », explique Julien Gantheret.  

Gallika

Bordeaux, le premier test franchise

Si le binôme de choc a décidé de tenter l’aventure en région aux côtés de Thomas Montagnana et sa femme, au 7 rue Maucoudinat à Bordeaux, c’est pour partager leur expérience mais aussi éprouver et valider leur modèle hors de Paris. Ce, sur un nouveau format ouvert aussi les soirs de la semaine et le week-end contrairement aux autres restaurants (ceux de Washington et Choiseul assurent aussi l’activité livraison en soirée). Pour autant, sur le reste, c’est un copié-collé du dernier concept et de l'offre de Gallika qui remporte un vrai succès sur tout le réseau autour de ses pitas et ses bols, garnis sur mesure à partir d’un large assortiment de produits frais. « Des ingrédients en grande partie en provenance de Grèce et de plus en plus cuisinés à 80 % faits maison », précise Julien qui vise très vite le 100 % et vante notamment la qualité de son effiloché de cochon cuit basse température, son poulet au paprika, ses brocolis rôtis qui viennent compléter les mezzes, tzatzíki, caviar d’aubergine, houmous, halloumi grillé, gratin de pommes de terre et autre crème de feta qui permettent de composer les bols (sur base riz, pâtes grecques, quinoa, boulgour, salade) et les sandwichs.  

Viser d’autres moments de consommation

A l’image des restaurants des rues Washington et Choiseul qui tutoient les 650 K€ de CA, l’objectif des futures affaires est bien de dépasser les 700 K€ en travaillant sur d’autres moments de consommation sans forcément remettre en cause un business model fondé sur 5 services midi. Mais l’expérience du kiosque de la Samaritaine avec la mise en place du café frappé grec, des muffins, du gâteau grec, des pitas pokets qui ont très bien fonctionné cet été, tout comme la nouvelle expérience bordelaise, ne manqueront pas de nourrir la réflexion pour les prochaines ouvertures. Julien et Jean-Philippe misent sur 5 à 8 nouvelles adresses dans les deux ans.    

Gallika

Le nouveau restaurant bordelais est converti à la toute dernière charte graphique.

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique